Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • : Maison d'édition Elan Sud, littérature générale, à Orange (84). Ses auteurs et leurs romans. Parutions, articles, interviews, commentaires. Actualité des salons du livre, rencontres avec le public. Site d'échange littéraire. Organisation du concours de manuscrits : Prix première chance à l'écriture
  • Contact

Recherche

l'actualité

Agenda des salons, des parutions.
Rencontre avec les auteurs : C'est ici

Bonjour à tous,

J'ai ouvert ce blog pour vous permettre de réagir aux lectures de nos ouvrages. Les auteurs vous répondront avec plaisir en fonction de leur emploi du temps, laissez-leur un commentaire.

Un calendrier pour retrouver les auteurs, un Blog pour prolonger une conversation…

Un Prix Littéraire pour donner "Une Première Chance à l'Écriture" (un contrat d'édition à la clé)
Pour rester informé des dates de Rencontres & Dédicaces, des parutions, des nouveaux articles, inscrivez-vous à la liste de diffusion.
Ce site est à consommer sans modération. A vous de jouer.
Corinne, responsable d'édition
Pensez à vous inscrire à la lettre d'information
 
  juin 2016:  le 9e Salon de l'édition indépendante se déroulera à Orange (84).
  le site L'Antre des Livres - renseignements : e-l-u@orange.fr

Articles Récents

  • Le courage est au bout du jardin, de Mireille Rossi, sortie officielle à Bourg-les-Valence
    Jeudi 23 mars, dans la salle de réception du restaurant l’Atelier Couleurs et Saveurs à Bourg-les-Valence, organisée par l’association Arts passion et Élan Sud, la sortie du 3e roman de Mireille Rossi, Le courage est au bout du jardin , a été un vif succès...
  • L'Ombre et l'errant, de Marie Martin, mis en scène par Christine Matos
    Qui a lu L'Ombre et l'errant , de Marie Martin, paru Hors collections chez Elan Sud, n'est pas resté insensible à la qualité de ce roman. Parmi ses lecteurs, Christine Matos, actrice, metteur en scène et aussi publiée chez Elan Sud avec Un volcan sur...
  • Aurélie Fredy à la librairie Elan Sud [vidéo]
    Samedi dernier, Aurélie Fredy était invitée à la librairie Elan Sud d'Orange pour présenter son 2e roman Le Trésor des Biancamaria . Une de ces rencontres très riches qui permettent de mieux connaître l'auteur et son intention littéraire, car Corinne...
  • Baptême de sortie du dernier roman de Cédric Totée à Montpellier
    L'Homme qui ouvrait les pots de confiture … un titre qui ne laisse pas insensible, pas plus que la couverture qui dès qu'elle a été dévoilée, a interpellé les lecteurs! Deuxième opus de Cédric Totée qui nous avait servi Soupe de concombre et petites contrariétés...
  • Elan Sud soutient la féminité, qu'elle soit chez l'homme ou la femme…
    Féministe ! est la thématique choisie par le collectif Femmes en mouvement pour sa 8e édition dédiée à Benoîte Groult, écrivaine et grande figure du féminisme, décédée en 2016, qui nous rappelait que « le féminisme n’a jamais tué personne, le machisme...
  • Elan Sud et L'Art dit à Arles le 4 mars [son]
    Comme nous l'annoncions dans un article précédent , Les éditions Elan Sud (Orange) et L'Art dit (Arles) se sont associées pour une journée exceptionnelle à Arles dans le cadre de l'action Femmes en mouvement à Arles dans le cadre de la journée des droits...
  • Le courage est au bout du jardin, Mireille Rossi, chez Elan Sud
    Bientôt six ans que nous attendions, six ans que Mireille Rossi nous manquait ! Nous avions goûté sa plume si poétique à propos de l’enfance, de l’amour, de la famille dans ses deux premiers livres, La Parenthèse des anges et Les Centiments , tous deux...
  • L'homme est une femme comme les autres, événement
    Dans le cadre de la manifestation Femmes en mouvement L’homme est une femme comme les autres Samedi 4 mars 2017, de 10h à 18h : tables rondes, conférences et dédicaces. Derrière ce titre un peu provocateur à prendre au second degré, nous partagerons le...
  • Agenda Elan Sud
    Février/mars 2017 Samedi 18 février : Denise Déjean à Cultura Lescar [64] à partir de 10h Mardi 28 février, parution : Le courage est au bout du jardin, de Mireille Rossi, collection élan d'elles. Une déclaration d’amour à la vie. Jusqu’au bout, accompagner...
  • ELU a 10 ans ! Assemblée générale [vidéo]
    Assemblée générale un peu particulière hier soir pour différentes raisons. Pour la première fois, elle a eu lieu à la librairie Elan Sud, prenant un aspect plus intime, un cadre connu de tous grâce aux rencontres qui s'y déroulent chaque mois. Mais le...
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 15:40

Après le succès remporté par le roman "Le bigame truffier" de Luc Delestre, sa version en Occitan vient de paraître aux éditions Elan Sud. Ce projet a été porté par des associations de soutien et de promotion de la langue d'Oc. Les traducteurs se sont attachés à rendre ce texte accessible au plus grand nombre de personnes qui parlent cette langue dans la moitié sud de la France.

En voici donc sa présentation :

 

Fiche technique

Titre :
Lo rabassier bigame

Auteur :
Luc Delestre

Traduction :
Beatritz Briole-Barbui

Editeur : Elan Sud

Format : 12,5 X 21 cm
124 pages

N° ISBN :
978-2-911137-26-6

prix : 14 €

Lo rabassier bigamecroix occitaneLo rabassier bigame
Roman

Terroir

Coneissiam lei rabassiers chins, lei rabassiers pòrcs e meme, quauquei jorns sensa vent, leis iniciats a la recerca dau diamant negre seguissent la mosca color tabac clar. Mai degun auriá imaginat qu'un òme posquesse èstre « rabassier ». Es pasmens çò que s'es produch a Monrocàs, vilatge dei monts de la Vauclusa. Aquest racònte, plen d'umor, pausa un regard sus la vida, amé l'innocéncia d'aqueu que saup, mai pòu ren dire.

 

Luc Delestre
Nascut en 1953 de paire e de maire coneiguts, Luc Delestre auriá degut èstre notari ò fonccionari, mai una error d'agulhatge l'a transformat en nomada, cavant sa rega sus la planeta come consultant. A desfaut d'èstre pintre, bòna sòrre ò agent secret, s'es mes a escriure per partejar amé lo lector totei lei sabors dei vidas imaginàrias de sei contemporanèus.

http://www.elansud.fr/Edition/nav/commander.gif

Partager cet article

Repost 0
publié par éditions Elan sud - dans Luc DELESTRE
commenter cet article
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 13:17

Truffes.jpgPendant cette période de fêtes, il est souvent question de truffes. La truffe en chocolat, orgueil des pâtissiers? Que nenni !
Il s'agit de ce champignon mystérieux, la rabasse ou tuber melanosporum, que l'on trouve en Périgord, en Bourgogne, dans les pays du sud de l'Europe et qui a fait, entre autre, la réputation et la fierté du Vaucluse.

Outre son parfum caractéristique, on la reconnaît à ses petites verrues brun foncé à noir selon la maturité. Sa chair, noire veinée de blanc, est lisse et délicate. Le cavage se fait entre fin novembre et mars avec des chiens dressés à cet effet, parfois de race Teckel ou Labrador, mais souvent issus des croisements multiples; le plus important restant le dressage…

Le marché de la truffe à Richerenches a lieu le samedi et a été crée en 1924. C'est de loin le plus important. Celui de Carpentras, moins important en volume de transactions, est beaucoup plus ancien. Une charte fut signée en 1155 entre le Comte de Toulouse et l'évêque de Carpentras. Il a lieu le vendredi matin de la mi-novembre au mois de mars.

La messe des truffes, une tradition depuis 1952 : le père Michel, curé de la paroisse de Richerenches, officialise “la Messe des Truffes”.

Elle a lieu toutes les années, le 3e dimanche de janvier à la saint Antoine, patron des trufficulteurs. Lors de la quête, les truffes sont déposées dans les corbeilles en guise d’offrandes. Après la pesée fai
te par les membres de la confrérie de la truffe en costume d'apparat sur le parvis de l’église, le produit de cette offrande est vendu aux enchères par la grâce d’un fameux “crieur”, le chambellan de la confrérie. Depuis toujours, le résultat de cette vente aux enchères est versé à la paroisse. Enfin un repas aux truffes clôture la cérémonie. Il est fortement recommandé de s'inscrire dès le mois de novembre …


Lorabassier_Couv300px.jpgEn apparence, je dis bien en apparence… ce champignon discret, qui pousse sous terre, n'a rien d'évident qui puisse faire se pâmer les néophytes, hormis le célèbre : "ah, la truffe ! quel parfum …" Mais ce qui peut les faire ergoter à propos la "mélano", c'est son prix : de 750 à 1 500 € le kilo ! Quand on sait que la truffe est composée de 75% d'eau, ça fait cher le litre d'eau, fut-il extrait de la truffe…

Mieux vaut, pour un prix modique (14€), lire "le bigame truffier" de Luc Delestre, édité chez Elan Sud, un roman rempli d'humour qui aborde le monde fermé de la truffe, dans un village où les habitants sont plus vrais que nature. Dès janvier, la version en occitan (Lo rabassier bigame) sera disponible, pour les amoureux de cette langue !
http://www.elansud.fr/delestre/

http://www.elansud.fr/delestre/img/Souscription_Rabassier.pdf


Rappelons-nous ce que disait Colette : « Si j'avais un fils à marier, je lui dirais: Méfie-toi de la jeune fille qui n'aime ni le vin, ni la truffe, ni le fromage, ni la musique ».

Vous avez dit truffe ?
Hélène Jean

Partager cet article

Repost 0
publié par Hélène Jean - dans Luc DELESTRE
commenter cet article
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 09:27

 

FICHE TECHNIQUE

Titre :
Le bigame truffier
Auteur :
Luc Delestre
Editeur : Elan Sud
Format :
12,5 X 21 cm
128 pages
N° ISBN :
978-2-911137-16-7
prix : 14 €


null
On connaissait les chiens truffiers, les verrats truffiers et même, certains jours sans vent, les initiés à la recherche du diamant noir suivant la mouche couleur tabac clair. Mais personne n’aurait imaginé qu’un homme puisse être « truffier ». C’est pourtant ce qui s’est produit à Monroque.

Ce récit, empreint d’humour, pose un regard sur la vie, avec l’innocence de celui qui sait, mais ne peut rien dire.

C’est la saison...

Aujourd'hui la production française se situe entre 20 et 50 tonnes, alors qu’elle fut de 1200 tonnes en 1880 (d’après une statistique établie par le biologiste Chatin).

C'est maintenant le Sud-est de la France qui assure, selon les années, les deux-tiers ou les trois-quarts de la production nationale. Les principaux départements fournisseurs sont la Drôme, le Gard et le Vaucluse. Puis viennent l’Aude et l'Hérault, les Pyrénées-Orientales et enfin la Lozère.

Dans le Sud-ouest, les vieilles truffières du Périgord — qui ont rendu célèbre la truffe — sont maintenant devancées par celles du Lot.

truffecarpLa Truffe fait son Festival
4, 5 et 6 Février 2011

Espace Auzon - CARPENTRAS 84
"Il existe de nombreux ouvrages de cuisine ayant pour thème la tuffre, mais peu de romans.

Cette histoire, tout en respectant les données historiques et géographiques, va nous plonger dans un pur moment de plaisir, ponctué de tendresse et d'éclats de rire"

"Un pur moment de bonheur... j'en aurais presque senti l'odeur des truffes depuis le fonds de mon Berry! Bravo pour cette plongée si agréable dans le monde des truffes"
Mylène

"J'ai lu cet ouvrage avec une jubilation incroyable ! Les scènes de la vie de village sont plus vraies que nature, et chaque personnage est croqué de façon magistrale;
De plus j'ai été totalement bluffée par l'identité du narrateur... que je ne dévoile pas, il faut la découvrir en lisant ce petit chef d'œuvre superbement écrit."

Hélène

Disponible chez votre libraire ou :
éditions Elan Sud : 233 rue des phocéens
84100 Orange
04 90 70 78 78 - Fax  04 90 70 75 27 : elansud@orange.fr

commandez par DILICOM - gencod: 3012432080014

ou pour le Sud Ouest : Comptoir du livre - comptoirdulivre@wanadoo.fr

null
Luc DELESTRE

Né en 1953 de père et de mère connus, Luc Delestre aurait dû être notaire ou fonctionnaire, mais une erreur d’aiguillage l’a transformé en nomade, creusant son sillon sur la planète comme consultant.
À défaut de pouvoir être peintre, bonne sœur ou agent secret, il s’est mis à écrire pour partager avec le lecteur toutes les saveurs des vies imaginaires de ses contemporains.

null

Partager cet article

Repost 0
publié par éditions Elan sud - dans Luc DELESTRE
commenter cet article
5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 20:07
RCFLe bigame truffierDepuis sa sortie en fin d'année 2009, "Le bigame truffier" interpèle le monde de la truffe. Son approche de ce milieu ne laisse personne insensible, tout comme la chroniqueuse littéraire de Radio RCF.




Le roman de Luc Delestre sera présenté au salon de la truffre de Carpentras (espace Auzon) ce dimanche 7 février sur le stand de la librairie de l'Horloge de Carpentras

N'hésitez pas à nous livrer vos commentaires


Titre : Le bigame truffier - Auteur : Luc Delestre - Editeur : Elan Sud
Format : 12,5 X 21 cm - 128 pages - N° ISBN : 978-2-911137-16-7 - prix : 14 €

Pour en savoir plus sur ce roman : cliquer ici

Partager cet article

Repost 0
publié par Dominique - dans Luc DELESTRE
commenter cet article
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 14:08
confrérie truffe delestre luc+confrérie luc delestre 
bigtruffierWeb1 bigtruffierweb2

Avignon, le 12 decembre 2009.
C'est après une lecture de quelques extraits de son texte "le bigame truffier", que Luc Delestre s'est fait introniser par Guy Bernard et ses complices de la CONFRERIE de la TRUFFE du VENTOUX.
Une surprise organisée dans l'ombre... Longue vie à ce nouveau roman " Le bigame truffier" .
cliquer sur les photos pour les agrandir.

Partager cet article

Repost 0
publié par Corinne - dans Luc DELESTRE
commenter cet article
2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 14:39

Le bigame truffierLe bigame truffier
Roman

Terroir

On connaissait les chiens truffiers, les verrats truffiers et même, certains jours sans vent, les initiés à la recherche du diamant noir suivant la mouche couleur tabac clair. Mais personne n’aurait imaginé qu’un homme puisse être « truffier ». C’est pourtant ce qui s’est produit à Monroque, village des monts de Vaucluse.
Ce récit, empreint d’humour, pose un regard sur la vie, avec l’innocence de celui qui sait, mais ne peut rien dire.



Luc DELESTRE


Luc DELESTRE 
Né en 1953 de père et de mère connus, Luc Delestre aurait dû être notaire ou fonctionnaire, mais une erreur d’aiguillage l’a transformé en nomade, creusant son sillon sur la planète comme consultant. À défaut de pouvoir être peintre, bonne sœur ou agent secret, il s’est mis à écrire pour partager avec le lecteur toutes les saveurs des vies imaginaires de ses contemporains.

 

 


Fiche technique

Titre : Le bigame truffier - Auteur : Luc Delestre

Editeur : Elan Sud

Format : 12,5 X 21 cm - 128 pages - N° ISBN : 978-2-911137-16-7 - prix : 14 €

Contact éditeur

 


Les premières lignes

«Comment et pourquoi Monsieur Eliott est-il arrivé à Monroque ? Personne ne le sait vraiment. À dire vrai, chacun a son idée ; Madame Gras, qui tient le bureau de tabac, a autant d’explications que de clients. Mais toutes sont concordantes : ce n’est pas un hasard.
Pourtant moi, je sais qu’il est arrivé là par hasard et, s’il a fait une halte à Monroque, c’est parce que la lumière de fin d’été était belle et dorée et que la place était ombragée, parce que la fontaine était moussue et que l’eau débordait de la bassine, parce que la boulangère lui a souri et parce que le patron était dans un bon jour pour lui servir une bière pression sur la terrasse sans trop récriminer. Voilà pourquoi il s’est arrêté. C’est aussi simple !
Le fait est qu’un jour de début septembre, on l’a vu arriver au volant d’une voiture de location. C’était un samedi ou un dimanche. Mais quelle importance que ce soit un jour de la semaine ou un autre ! Moi, je l’ai suivi du regard et je l’ai vu flâner sur la place, rendre son sourire à la boulangère, tâter l’eau de la fontaine et s’en humecter les tempes et les joues pour se rafraîchir. Puis, il s’est assis à la terrasse pour lire ses journaux. Il a bu une bière avant de commander son repas. De la daube ou quelque chose comme ça. Un plat d’hiver alors qu’il faisait encore bien chaud. Il faut dire que les plats du jour s’ordonnancent d’une façon immuable dans le café restaurant de Monroque. C’est immuable comme les jours de la semaine. Jacques, le patron, a des menus standards pour chaque jour et refuse même de parler d’un quelconque changement. C’est un sujet qui fâche et qu’il ne faut pas aborder. Ce jour-là, c’était la daube - donc un samedi - et tout le monde était dehors. Les boulistes jouaient en bras de chemise et les derniers chasseurs revenaient dégoulinants de sueur de leurs escapades dans les collines.
Moi, je paressais à l’ombre des platanes. La battue dans la combe noire n’avait rien donné ce matin-là, et ce ne sont pas les quelques malheureux faisans d’élevage lâchés la veille qui avaient réveillé mon instinct de chasseur. Les pauvres volatiles savaient à peine voler et retombaient lourdement sur le sol quand un coup de botte malencontreux les dérangeait dans leur sieste d’obèses. La pétarade qui s’en suivait m’avait fait renoncer à rechercher dans les touffes de genêts cette boule de plomb recouverte de quelques plumes de couleur. Chaque malheureux faisan était fusillé au moins quatre fois avant d’être déclaré mort. Mais toutes ces gesticulations et toutes ces pétarades faisaient l’objet d’abondants commentaires quand les tartarins du village entamaient le quatrième pastis de la matinée.

Partager cet article

Repost 0
publié par Corinne - dans Luc DELESTRE
commenter cet article