Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • : Maison d'édition Elan Sud, littérature générale, à Orange (84). Ses auteurs et leurs romans. Parutions, articles, interviews, commentaires. Actualité des salons du livre, rencontres avec le public. Site d'échange littéraire. Organisation du concours de manuscrits : Prix première chance à l'écriture
  • Contact

Recherche

l'actualité

Agenda des salons, des parutions.
Rencontre avec les auteurs : C'est ici

Bonjour à tous,

J'ai ouvert ce blog pour vous permettre de réagir aux lectures de nos ouvrages. Les auteurs vous répondront avec plaisir en fonction de leur emploi du temps, laissez-leur un commentaire.

Un calendrier pour retrouver les auteurs, un Blog pour prolonger une conversation…

Un Prix Littéraire pour donner "Une Première Chance à l'Écriture" (un contrat d'édition à la clé)
Pour rester informé des dates de Rencontres & Dédicaces, des parutions, des nouveaux articles, inscrivez-vous à la liste de diffusion.
Ce site est à consommer sans modération. A vous de jouer.
Corinne, responsable d'édition
Pensez à vous inscrire à la lettre d'information
 
Salon de l'édition indépendante à Orange (84)
  le site L'Antre des Livres - renseignements : e-l-u@orange.fr
3 juin 2019 1 03 /06 /juin /2019 07:01

Elan Sud n'édite qu'entre 6 et 8 titres par an, et nos auteurs produisent de plus en plus, ce qui laisse peu de place… Le Prix première chance à l'écriture, est, pour les auteurs n'ayant jamais signé de contrat d'édition et résidant entre Perpignan, Menton et Lyon, la seule porte d'entrée à notre catalogue.

 

Les résultats sont là, les auteurs lauréats sont très suivis:
Jean-Pierre Cendron, lauréat 2014 avec Les deux Bouts du bâton a reçu le Prix littéraire du Lions Club Sud-Est. Il a aussi fait paraître  chez Elan Sud La Constellation de gémeaux (polar), Quelque chose d'absent (thriller) et Un été avec Fana (ado/adulte) et, en 2019, Le Bouclier d'Orion qui a inauguré la collection élan noir..
Cédric Totée, lauréat 2015 avec Soupe de concombre et petites contrariétés a fait paraître un 2e roman, L'Homme qui ouvrait les pots de confiture, toujours chez Elan Sud, et en 2019, Comme le lait sur le feu.
Myriam Saligari, Prix 2016 avec Il était temps… et Jean-Philippe Chabrilangeas, le lauréat 2017 avec Deltas, sélectionné pour le Prix littéraire du Lions Club Sud-Est, ont fait paraître en juin 2018, La Pomme d'Ève et Des pissenlits sur ma tombe (sélection 2019 du Prix Tabarly). Ces deux auteurs verront certainement leur 3e roman paraître en 2020.

La lauréate 2019 est Brigitte Dubicki, pour son roman La Confusion des temps paru en mai et présenté pour la première fois à l'Antre des livres, le festival de l'édition indépendante à Orange, démarre très fort et les rencontres en Salon du livre, bibliothèques et librairies se suivent.

 

Pour résumer, en 2019, sur 6 titres parus, 3 sont des Prix première chance à l'écriture en 1er, 3e et 6e roman.

Donc, vous n’avez jamais signé de contrat d’édition chez un éditeur, vous souhaitez participer à ce Prix, vous avez toutes vos chances! Téléchargez les documents en bas de page.

Prenez connaissance du règlement et des modalités d’inscription en téléchargeant les documents joints en bas de l'article.
N’hésitez pas à prévenir vos amis et à partager cet article.
Bonne chance à tous.tes.

Toute l’actualité du Prix est ici

 

Le déroulement du prix :
• Septembre, première sélection des manuscrits par un comité de lecture adulte (comité de lecture d’Élan Sud, adhérents d’ÉLU, professeurs, auteurs, journalistes, bibliothécaires et libraires).
• De septembre à janvier, réunions avec les lycéens, pour partager et affiner leur analyse en présence du comité adulte, confronter leur approche de l’écriture et élire le meilleur manuscrit. Tous les aspects de l’écriture d’un roman sont abordés : fond, forme, style, mots, structure, cohérence des personnages et des situations, la syntaxe, l’orthographe et le français en général.
• Février, le lauréat rencontre les lycéens et signe un contrat d’édition avec Élan Sud.
• De février à juin, le lauréat retravaille son manuscrit selon les remarques des jurés en collaboration avec l’éditrice d’Élan Sud.
• Juin, sortie officielle du roman pendant le festival de l’édition indépendante L’Antre des livres, présentation à la presse. Commence alors l'aventure du roman…

 

Le règlement du Prix

Le bulletin d'inscription

La porte d'entrée au catalogue Elan Sud pour les nouveaux auteurs
La porte d'entrée au catalogue Elan Sud pour les nouveaux auteurs
La porte d'entrée au catalogue Elan Sud pour les nouveaux auteurs
La porte d'entrée au catalogue Elan Sud pour les nouveaux auteurs
La porte d'entrée au catalogue Elan Sud pour les nouveaux auteurs

Partager cet article

Repost0
28 avril 2019 7 28 /04 /avril /2019 06:00
Les auteurs Elan Sud à L'antre des livres 2019
Les auteurs Elan Sud à L'antre des livres 2019 (cliquer)

Convaincue qu'il fallait mettre en avant la diversité des éditeurs indépendants, en 2007, Elan Sud, aidée par l'association Expressions littéraires universelles, a créé ce festival. L'idée a très vite séduit et fédéré une soixantaine de bénévoles.

Pour connaître tous les détails du plus grand rassemblement de maisons d'éditions indépendantes, accompagnées de leurs auteurs et illustrateurs dans le sud de la France, suivez les liens ci-dessous.

 

Généralités

L’antre des livres a 12 ans ! Les nouveautés, nouveaux horaires…

Programme de l'antre des livres 2019

 

Les éditeurs présents à l'Antre des livres

Les éditeurs en littérature générale à l'Antre des livres 2019

Les éditeurs jeunesse et SFFF à l'Antre des livres 2019

Métiers du livre: typographie et reliure à l'Antre des livres

La poésie très présente à l'Antre des livres 2019

Beaux livres, histoire et régionalisme à l'Antre des livres
 

Les tables rondes et conférences

Vendredi 10 mai, 17 h 30 : Derrière le livre, toute une chaîne professionnelle

Samedi 11 mai, 15 h – Table ronde: À la rencontre de nos terroirs

Samedi 11 mai, 17 h – Table ronde : Histoires de famille et généalogie

Dimanche 12 mai, 15 h 30 – Table ronde: Les auteurs de polars abattent leurs cartes

 

Vous aurez tous les détails du programme en cliquant sur les titres des animations

 

Elan Sud :
233 rue de Rome, 84100 Orange
Auteurs présents :
J-P. Chabrillangeas, J-P. Cendron, D. Déjean, J. Dherbey, B. Dubicki, D. Lin, M. Saligari, C. Totée
Pour raconter une histoire, laisser une empreinte, éveiller la curiosité ou faire rêver, sept collections sont proposées à nos lecteurs, car il est difficile de qualifier l’être humain par un trait de caractère unique. Tant de sujets ont été abordés dans la littérature, à nous d'y apporter un nouvel éclairage, accessible à tous. Derrière chaque roman un soin tout particulier : le résultat du travail de plusieurs mois avec un auteur, un comité de lecture, des correcteurs professionnels...

Nouveautés 2019

Partager cet article

Repost0
2 février 2019 6 02 /02 /février /2019 14:00

2018 s’est écoulée avec des activités très denses, dont certaines qui se sont ajoutées à notre calendrier déjà chargé. Chacune des actions nous permet d’explorer des milieux différents, axés autour du livre, de l’écriture et de la lecture. Comme l’an dernier, nous avons cherché à les renforcer, sans nous endormir sur nos lauriers.


Toute l’année : Le Prix première chance à l’écriture dont nous pouvons être fiers, car nous transmettons des compétences et le goût de lire aux lycéens qui nous le rendent bien. Pas de manuscrits valables cette année, donc la décision a été prise de faire concourir 2 gagnants du Prix présentant un second manuscrit : Myriam Saligari et Jean Philippe Chabrillangeas. Les deux lauréats à quasi-égalité, le gagnant est Jean Philippe avec Des pissenlits sur ma tombe. Les deux auteurs ont été édités et mis à l’honneur le jour de la remise du Prix. Nous remercions vivement Yves Bichet pour sa présence très active durant les rencontres avec les élèves. Les échanges avec les lycéens sont toujours très riches.
Renforcement du Lycée de l’Arc avec la création d’une classe au nom du Prix, et 2 heures de matière, le mardi de 13 à 15 h (littérature et société) Cette année :

Le travail de l’éditeur, Corinne Niederhoffer
Le brouillon de l’écrivain, Jean Philippe Chabrillangeas
Travail collectif avec le jury adulte et lycéen 4 fois deux heures
Les métiers de l’édition, avec l’Agence régionale du livre
Rencontre avec l’auteure lauréate de l’année Brigitte Dubicki, pour son texte « La confusion des temps ».


Les rencontres à la libraire :
Neuf mois de l’année : Les rencontres littéraires sont aussi des moments de partage et de découverte. Elles sont ouvertes à tous. L’accès en est gratuit. Elles sont très variées, avec une fréquentation allant de 20 à 35 personnes. Les sujets sont renouvelés, nous laissons une place à la création et au partage avec des tables rondes et échanges avec le public. Théâtre, musique, littérature... Nous avons mis en place une participation minimum au chapeau pour les artistes.
Nous avons délocalisé pour ouvrir au plus grand nombre, grâce au prêt de la salle Chabeuf pour une rencontre sur les migrants l’occasion de très beaux échanges avec deux auteurs, un médecin, une représentante de SOS méditerranée, le Pasteur et une représentante d’Amnesty International.
Nombreux retours très positifs sur ces échanges. 2019 : Nous délocaliserons également le 21 février à 20 h avec une conférence très attendue de Valéria Salomé accompagnée de Jacques Salomé, en partenariat avec l’association Aventure Bien-être au théâtre d’Orange.


Un nouveau partenariat : La résidence Domitys à Orange nous permet de garder le contact avec les anciens. Nous y intervenons gracieusement pour des lectures et rencontres. 2019 : à la demande de la résidence, un partenariat pour un atelier d’écriture sera mis en place.

Lettres du Front : la réédition du livre augmentée d’illustrations et textes pour le centenaire de l’armistice.


Le Festival l’antre des livres, juin 2018 : L’antre des livres reste le point d’orgue de l’année et englobe les autres actions : rencontres avec des éditeurs, des auteurs, des illustrateurs, croisement des disciplines dont dépendent le livre, et aussi, la remise du Prix première chance à l’écriture en présence du parrain de l’année. C’est aussi le point d’orgue de la mobilisation des bénévoles, chacun participe à ce que ce Festival de l’édition indépendante soit un bel événement. Cinéma : nous avons programmé le film « Le Semeur », très beau succès. Théâtre : Programmation de « La poupée soldat », mise en scène par Christine Matos, salle comble au théâtre du sablier. Le Salon : fréquentation en hausse, 1 200 environ, par rapport à 2017, mais encore faible. Les éditeurs étaient inégalement satisfaits, certains ont très bien travaillé.
5 tables rondes :
Littérature : animé par Thomas Hintermeier
Le besoin d’écrire au fil du temps Histoire : 14-18 l’empreinte laissée aux familles, animée par Jean-Pierre Cendron
Poésie : moment poétique lectures et présentation des maisons présentes
Littérature : écrire depuis un pays qui n’est pas le sien : animé par Dominique LIN
Littérature et policier : animé par Roxane Bertrand. De nombreux ateliers : jeunesse, typo, reliure, dictée française et provençale
2019 : ouverture du Salon le vendredi 10 mai avec un public scolaire et pour tous à partir de 14 h. Avec remise du Prix première chance à l’écriture. Puis le 11 et 12 de 10 h à 19 h avec une programmation en préparation. Le restaurant au bar du marché s’occupera des deux repas du midi. Nous avons besoin de bénévoles et d’hébergeurs

Juillet 2018 : Tarascon sur Ariège, l’esprit du Salon l’antre des livres reste, mais dans une version plus restreinte avec l’appui de la mairie de Tarascon sur Ariège. La commune prend en charge, la salle, prête le matériel, imprime les affiches.

 

Notre objectif est toujours aussi présent, le partage d’une passion, la littérature et il y a tant à faire, tant d’idées nouvelles à explorer, cette assemblée générale est aussi l’occasion pour certains d’entre vous de faire partie de l’aventure. Sachez que vous serez les bienvenus.


Un dernier mot pour ceux sans qui notre travail n’aurait pas le même succès et le même rayonnement :
En premier, tous les bénévoles, sans qui rien n’est possible.
Les sponsors publics et privés : le Conseil régional, le Conseil départemental, la mairie et le Crédit Mutuel, Élan Sud, Côté Rhône, la source d’eau Cristaline, la Soupe de l’amitié et la société Art net.
Les médias : France Bleu Vaucluse, Vinci autoroute, Vaucluse Matin et La Provence, MIX la radio étudiante du lycée de l’Arc.
Sans oublier tous les relais sur Internet et autres réseaux.


Après présentation des comptes de l’association, nous sommes passés à l’approbation des rapports : unanimité.

Enfin, nous avons accueilli au sein du Conseil d’administration un nouveau membre : AMY CROS (introduite par Valérie Gontier, la dernière venue) qui rajeunit encore notre Conseil avec ses 28 ans ! Sa venue a été très largement applaudie par le public, car Amy est très active depuis de nombreuses années au sein de toutes nos actions.


Une heure pour cette assemblée générale très dynamique durant laquelle chaque membre du CA a présenté une partie de son contenu.
Aucune question de la presse ou du public, nous avons pu lever le verre de l’amitié dans une ambiance très joyeuse et décontractée.
Merci à la presse d’être venue, relayant auprès du grand public nos activités.

 

 

Une AG d'ELU dynamique et courte
Une AG d'ELU dynamique et courte
Une AG d'ELU dynamique et courte

Partager cet article

Repost0
31 janvier 2019 4 31 /01 /janvier /2019 10:50

Cette rencontre avec l'auteur lauréat du Prix est toujours attendue par les lycéens, car, enfin, ils peuvent mettre un visage, une personnalité sur l'auteur qui se cache derrière le manuscrit qu'ils ont aimé.

Ce mardi 29 janvier, de 13h à 15h, Brigitte Dubicki a pu se présenter, puis exposer ses intentions littéraires, les messages qu'elle souhaitait partager, le cheminement de l'écriture de son roman, et répondre aux questions des élèves.

De nombreuses lectures l'accompagnent depuis toujours, à commencer par les différentes bibliothèques roses et vertes alternées avec du Zola, puis des polars, de la science-fiction (Orson Scott Card), des classiques (Le Clézio)… ainsi que l'écriture, car, dit-elle, "J'ai toujours été très curieuse, on me l'a reproché, et j'aime écouter les histoires des autres, les contes oraux, et les transcrire tout en y apportant une touche de fiction, de romanesque." Elle a commencé par le genre policier, influencée par les enquêtes de son enfance. La Confusion des temps, d'un genre totalement différent, est le premier manuscrit qu'elle expose à l'appréciation d'un lectorat, ce qui s'est révélé un succès au vu de son Prix.

Son roman traite de la condition de trois générations de femmes, dont deux en Algérie, et la troisième en France, portant un regard sur le passé dans ce pays qu'elle n'a jamais habité à travers le prisme de sa mère qui commence à perdre la mémoire immédiate et se raccroche avec précision à tout ce qui a peuplé son enfance. C'est aussi la transmission d'une langue, d'une culture et de l'implicite, la souffrance des femmes, l'évolution des lignées, le besoin de recevoir la parole avant que les témoins s'en aillent, ce qui les aide, en revenant sur leur passé à redynamiser leur présent.

 

L'échange a aussi été entre l'auteur et les élèves, que lisent-ils, écrivent-ils?
La réponse positive et le nombre de mains levées avait de quoi rassurer quant à l'avenir, car le champ d'écriture contenait du fantastique, de la science fiction, de la romance, de la poésie, des textes de l'intime, des romans courts pour dénoncer certaines souffrances ou inégalités… les lectures étaient aussi variées.

La rencontre s'est terminée sur la suite du travail de l'auteure appuyé sur toutes les remarques, et sur la création de la couverture sur laquelle les élèves avaient déjà travaillé et dessiné quelques propositions. Les lycéens pourront suivre l'évolution du travail de Brigitte Dubicki, car, en compagnie de Véronique Ruiz, professeure de lettres, ils liront et commenteront en classe une version intermédiaire du roman avant parution.

Rendez-vous est pris avec l'auteure le 10 mai pour la remise officielle du Prix et du roman s'il est abouti, à l'Antre des livres, espace Daudet à Orange, le festival de l'édition indépendante qui aura lieu du 10 au 12 mai.

Brigitte Dubicki s'est ensuite rendue au studio de MIX la radio étudiante du lycée partenaire d'ELU, pour un entretien enregistré avec trois élèves présents à la rencontre. Le son sera mis en ligne très prochainement.

L'entretien sur Mix :

à propos des racines et du pays retrouvé

à propos de la mémoire…

Partager cet article

Repost0
29 janvier 2019 2 29 /01 /janvier /2019 07:32

Dans le cadre du Prix première chance à l'écriture, les lauréats viennent rencontrer les élèves afin de partager leur passion de l'écriture et répondre à leurs nombreuses questions. Voici le compte rendu des lycées dont nous reprenons l'intitulé en titre:

 

Jean-Philippe Chabrillangeas : l’éclosion d’un grand écrivain.
Le mardi 9 octobre 2018, lors de leur rencontre avec l’auteur Jean-Phillipe Chabrillangeas, les élèves de seconde du lycée de l’Arc à Orange, participant au Prix littéraire Première Chance à l’écriture, prix existant depuis dix ans, ont pu faire la connaissance de l’auteur durant deux heures.
Jean-Phillippe Chabrillangeas a commencé par se présenter. C’est un infirmier d’une cinquantaine d’années résidant à Aubagne dans les Bouches-du-Rhône. Il est marié, et a une fille de l’âge de dix-neuf ans. Il a commencé à écrire dès l’âge de sept ans, lorsque son chien est décédé. Il a eu besoin d’extérioriser sa peine à travers l’écriture. Lors de son adolescence, il s’est servi de son intérêt pour la lecture ainsi que pour l’écriture pour séduire ses compagnes.
Il a été désigné lauréat du prix Première Chance à l’écriture deux années consécutives. Une première fois avec son roman Deltas publié en 2017, ainsi qu’une seconde fois dans le cadre du 2e roman, avec son œuvre Des pissenlits sur ma tombe publié en 2018.

Ce livre raconte l’histoire d’un homme se nommant Valentin et exerçant le métier de fossoyeur. Un jour, en ayant assez d’exercer ce métier, il décide de se mettre au service de monsieur Perez, un homme malade, un ancien marin. Cet homme s’est donc mis à lui raconter ses nombreuses aventures douloureuses qu’il a vécues en mer. Il les raconte avec nostalgie. Valentin quant à lui, aura toute sa vie côtoyé la mort.

Ces deux livres ont été édités par la maison d’édition Elan Sud, à l’origine de ce prix lycéen, située à Orange, dans le Vaucluse.
Durant cette séance, les élèves de seconde se sont approprié des notes, ont échangé avec l’auteur, ont pris connaissance des schémas qu’il a rapportés et ont été ravis de faire la rencontre de Jean-Phillipe Chabrillangeas, un écrivain d’avenir. C’était un beau message d’espoir.
Lors de cette rencontre, l’auteur s’est confié sur son adoration pour l’écriture. Il éprouve un besoin constant d’écrire. Le matin, il se lève à cinq heures et écrit avant de partir à son travail. Sur lui, il garde constamment des petits carnets sur lesquels il inscrit des notes sur le monde qui l’entoure. Avant de se coucher, il fait le point sur sa journée et continue d’écrire. Pour rédiger ses romans, il a pour habitude de faire un schéma sur lequel il dessine un « squelette » où il décrit les personnages, le contexte, puis dessine le fil conducteur de son roman. Dans ses romans, l’auteur se rapporte souvent à la mythologie, en particulier pour créer ses personnages
Jean-Phillipe Chabrillangeas est un homme vivant réellement pour sa passion : l’écriture. Écrire lui donne la force de vivre et il nous le fait bien partager. Il a réussi à nous faire passer un message : écrire est ce qui peut donner la force de se lever le matin, ce qui peut nous faire voir le monde différemment, ce qui peut nous faire ressentir les émotions plus intensément.

 

 

Partager cet article

Repost0
28 janvier 2019 1 28 /01 /janvier /2019 13:07

Pour prolonger le travail pédagogique avec les lycéens de l'Arc à Orange, Véronique Ruiz, leur professeure de lettres, leur a demandé un compte-rendu des rencontres autour des manuscrits sélectionnés pour le Prix première chance à l'écriture. Pour rappel, c'est La confusion des temps, de Brigitte Dubicki, qui a gagné le Prix 2019. En voici le contenu:

Dans le cadre du concours première chance à l’écriture, organisé par la maison d’édition Élan Sud, plusieurs manuscrits sont envoyés à celle-ci qui fait une présélection pour n’en garder que trois sur tous ceux reçus.
Ceux qui ont pu concourir cette année sont intitulés Azerty, L’Amoureuse et La confusion des temps.
Un comité de lecture, composé de la section première  chance à l’écriture de l’option Littérature et société du lycée de l’Arc et de leurs professeurs, d’auteurs de lecteurs et éditeurs ont débattu pendant plusieurs heures sur ces manuscrits, considérant et reconsidérant chaque point des dits textes.

Azerty

Dans le cadre du comité lecture Première chance à l’écriture, les participants, qui sont en partie des élèves du lycée de l’Arc, ont reçu comme premier manuscrit, Azerty.

Celui-ci raconte l’histoire d’un homme prénommé Héron, ingénieur et explorateur. Un jour, une amie de ses parents, prénommée Sage, une personne très importante sur l’île, lui confie une mission. Héron part sur le Mont-Marbre avec ses collègues de travail. Le but de l’expédition est de trouver pourquoi l’envie de procréer a disparu. Au fil de l’excursion, ils découvrent une civilisation passée, qui est la nôtre. L’univers créé dans cet ouvrage est presque utopique, puisque les conflits n’existent pas. Mais cette société est-elle vraiment parfaite ?

Le mardi 16 octobre, le comité de lecture a débattu sur le manuscrit. Dans l’ensemble, les retours ont été plutôt négatifs, mais constructifs. Il a été rapporté que ce texte était par moments incohérent. Nous avons eu tendance à nous perdre dans le nombre considérable de personnages, des personnages peu développés avec un manque d’intériorité. Le titre a aussi été source de débat : il ne paraissait pas pertinent et adéquat pour bon nombre. Cependant, la plume de l’écrivain reste agréable et fluide. L’auteur veut remettre en question le lecteur sur l’avenir, en abordant le sujet de l’écologie comme un problème à traiter, avec importance, pour un futur meilleur.

L’amoureuse, l’amour destructeur et la vengeance enrobée de paillettes. Un thriller en devenir ?

Elsa est une vieille femme brisée par la vie qui a décidé de fuir celui qu’elle aime, Oscar, qu’elle ne perdra jamais de vue… La philosophie de vie du personnage principal féminin pourrait se résumer ainsi : « entre l’amour et la mort, la frontière est infime ».
Viennent aussi quelques personnages secondaires qui vont graviter autour de ceux énoncés précédemment, tels qu’ Adrien et Léonie, couple épanoui.
Ce livre est un ouvrage qui remanie à sa manière les romans à l’eau de rose, les transformant imperceptiblement, rendant ce texte unique par son originalité.
 Malgré cela, quelques points restent à revoir, avec un incipit réutilisé à la fin du texte assez confus, une structure du texte à remanier, notamment par rapport aux dialogues et différents marqueurs de temps.
Le manuscrit L’Amoureuse est un très bon manuscrit, que nous espérons un jour voir publier, nous souhaitons  bonne chance à l’écrivaine pour la suite et vous donnons rendez-vous au salon du livre d’Orange, le 10 mai 2019.
G.S/M.B

La Confusion des temps : un livre complexe et saisissant
La confusion des temps, écrit par Brigitte Dubicki, est un manuscrit qui deviendra bientôt un roman à part entière. Brigitte raconte l’histoire émouvante d’une petite fille, d’une jeune femme puis enfin d’une retraitée, tout cela du point de vue de Luisa (la petite fille) qui grandit et devient à son tour une épouse et une mère ; tout est raconté du point de vue de la troisième génération qu’incarne Piantou. Le manuscrit raconte la condition difficile des femmes en Algérie. Nous pouvons donc aussi parler de féminisme, même si certaines phrases sont assez clichés. En résumé, c’est un roman riche en émotions, et qui donne beaucoup à réfléchir.
L’auteure, Brigitte Dubicki, jeune retraitée, a gagné le prix Première chance à l’écriture 2019, rejoignant les rangs d’Elan Sud, la maison d’édition organisatrice du concours.
Le comité de lecture (composé des lycéens de l’Arc, d’éditeurs, de lecteurs et d’étudiants passionnés) s’est réuni plus de trois fois pour délibérer et décider du futur gagnant entre trois manuscrits : Azerty, L’amoureuse et bien sûr, La Confusion des temps.
S’il n’est pas disponible pour le moment, vous pourrez retrouver le premier roman de Brigitte Dubicki au Salon du livre d’Orange, le 10 mai 2019 à l’espace Daudet.

 

Partager cet article

Repost0
22 janvier 2019 2 22 /01 /janvier /2019 12:18

Bonjour à tous et excellente année!

Nous profitons de ce moment pour vous remercier de suivre notre actualité et de nous soutenir dans ce monde où l'édition indépendante doit conserver sa place à grand renfort de travail et de soin aux textes qu'elle édite. Chaque nouveau titre est un défi, un engagement, une belle aventure humaine avec les auteurs et les lecteurs.

Vous le savez certainement, une association, Expressions Littéraires Universelles (ELU), permet à de nombreux bénévoles participer et de soutenir les actions satellites d'Elan Sud, comme le Prix première chance à l'écriture, les rencontres littéraires et artistiques, des projets collectifs d'édition, et le point d'orgue de l'année qu'est l'Antre des livres, festival de l'édition indépendante.

Ce vendredi 1er février, nous vous invitons à notre Assemblée générale annuelle, 233 rue de Rome à Orange:

18h, ouverture des portes pour les adhésions

19h, présentation des différents bilans, approbations et questions/réponses

20h, pot de l'amitié.

Au delà de l'aspect administratif, c'est l'occasion de nous réunir et de partager un moment  agréable. Nous vous espérons nombreux, accompagnés de vos amis… Pour ceux qui ne pourraient pas se déplacer, il est possible d'adhérer à distance. Pour cela, il vous suffit de télécharger le bulletin d'adhésion en pièce jointe. Ceux qui souhaitent payer par virement bancaire doivent nous contacter directement.

Pour information, en sa qualité d'association culturelle, ELU peut vous fournir un récépissé pour les dons défiscalisables à hauteur de 66%. Soutenir ELU, c'est permettre le partage des mots avec le plus grand nombre, sans distinction, favorable au bien vivre ensemble.

N'hésitez pas à diffuser ce message partout où il vous semblera utile.

 

Merci encore et excellente année 2019!

 

Assemblée générale d'Expressions Littéraires Universelles

Invitation à l'AG et bulletin d'adhésion

Partager cet article

Repost0
10 décembre 2018 1 10 /12 /décembre /2018 12:57

Brigitte Dubicki, retenez bien ce nom, car c'est la nouvelle auteure à entrer au catalogue Elan Sud 2019.

Des dizaines de milliers d'auteurs cherchent un éditeur. Chaque année, de nouveaux candidats tentent leur chance, mais, les chiffres sont connus, 99% des manuscrits ne trouvent pas preneur, à part, bien entendu, les prestataires qui vivent de ce marché grandissant, et dont les auteurs sont les premiers clients.

 

Au milieu de ce labyrinthe, le Prix première chance à l'écriture est, depuis 12 ans, une solution concrète: signer un contrat d'édition chez Elan Sud  à condition de n'en avoir jamais signé un ailleurs, et d'être élu par le jury mixte composé de lycéens et de lecteurs assidus.

 

Cette année, un nom est sorti, celui de la gagnante, Brigitte Dubicki, pour son roman La Confusion des temps. Ce titre paraîtra naturellement dans la collection élan d'elles, car, écrit par une femme, il aborde une facette de la féminité, et non des moindres, la place de la femme au fil des générations dans un milieu où l'homme est assez dominant…

Née dans le Sud-Ouest de la France, d'un père venant d'un pays du Nord et d'une mère originaire de la côte sud de la Méditerranée, Brigitte Dubicki est psychologue clinicienne auprès d'enfants et de familles issus de la migration. Elle les aide à mieux comprendre ce qui se passe lorsqu'on quitte sa terre et qui ne se dit pas si facilement. Pas étonnant que le thème des hommes et de la migration, du métissage des cultures prennent une grande place dans ses écrits et dans sa recherche.

 

Heureuse d'avoir été élue cette année, son travail d'écriture commence, avec l'ensemble des indications données par le jury. Elle rencontrera les lycéens le 29 janvier, comme c'est la coutume chaque année. C'est toujours un moment très fort, autant pour les élèves qui mettent une voix et un visage sur le texte gagnant, mais aussi pour l'auteur qui joue au jeu des questions réponses.

Qui est Brigitte Dubicki, la lauréate 2019 du Prix première chance à l'écriture?

Partager cet article

Repost0
4 décembre 2018 2 04 /12 /décembre /2018 16:25

Quatrième rencontre avec les lycéens de l’Arc à Orange, et pas des moindres !
Aujourd’hui, retour sur les 3 analyses de manuscrits, il s’agissait de synthétiser les arguments positifs et négatifs des trois textes, en rappelant aussi les pistes à suivre pour les rendre lisibles. Au tableau, deux élèves notaient en vert ou en rouge les points mentionnés. Prises de position, arguments, avis convergents et divergents, rires, chacun y est allé de son mot, de son envie de défendre tel texte ou de dire pourquoi il le préférait face aux deux autres.
Une belle énergie pendant deux heures a fait de cette rencontre un moment passionnant, chacun étant conscient que l’avenir d’un auteur en dépendait. Pour terminer cette session, trois élèves ont pris la parole, chacun pour exprimer pourquoi il fallait voter pour le texte de son choix.
Tous les jurés sont finalement passés devant les deux assesseurs pour signer la feuille d’émargement et glisser son bulletin de vote dans l’urne. Pas d’abstention, pas de bulletin blanc, le décompte s’est fait entre les trois textes.

 

Après comptage, le gagnant du Prix première chance à l’écriture est…

Brigitte DUBICKI pour son roman : La Confusion des temps. Félicitations !
Résumé (provisoire) de l’auteure : Louisa a vieilli. Sa fille Alice l’accompagne pour un voyage où les temps et les espaces se confondent. Le passé réapparaît dans un présent qui n’est pas forcément où on l’attend. De l’Algérie au sud-ouest de la France, du début du XXe siècle à aujourd’hui.

 

Nous tenons à féliciter aussi et à remercier Valérie Cervera et Hélène Perrau, les deux autres auteures sélectionnées. Nous tenons à leur dire que leurs textes ont été appréciés par une partie du jury, adulte et lycéen. Le vote a, comme il est tout à fait normal, provoqué des déceptions… et des joies.

Nous entrons maintenant dans la phase la plus forte du Prix, à savoir, travailler avec l’auteur pour que son texte soit éditable. Brigitte RUBICKI rencontrera les lycéens en début d’année 2019.

 

À partir de janvier jusqu’à fin août 2019, réception des manuscrits pour le Prix 2020, à vos plumes !
Règlement et inscription en cliquant sur le lien, toujours d'actualité, mais pour 2020.

Le lauréat du Prix première chance à l'écriture 2019 est…
Le lauréat du Prix première chance à l'écriture 2019 est…
Le lauréat du Prix première chance à l'écriture 2019 est…
Le lauréat du Prix première chance à l'écriture 2019 est…
Le lauréat du Prix première chance à l'écriture 2019 est…

Partager cet article

Repost0
30 novembre 2018 5 30 /11 /novembre /2018 18:33

Ambiance studieuse ce mardi au lycée de l'Arc pour la troisième et dernière rencontre d'analyse de manuscrit avec les lycéens. Comme à l'accoutumée, tout a été passé en revue, point par point, fond, forme, styles, etc.

Échanges constructifs, pistes à suivre, thèmes abordés, deux heures sont vraiment nécessaire pour aller au bout de l'exercice.

Pour chaque texte, nous profitons des idées développées dans le roman pour approfondir le sujet avec les élèves. La conversation est libre, ouverte, sans réserve. De 14 à 68 ans, la différence de regard permet à chacun de s'ouvrir à l'autre, de l'écouter et d'apprendre… C'est aussi ça toute la richesse de ce Prix.

Prochaine étape, et non des moindres : le vote!
• Mardi 4 décembre de 13 h à 15 h, lycée de l’Arc : discussion à propos des 3 manuscrits et vote.
À partir de janvier jusqu’à fin août 2019, réception des manuscrits pour le Prix 2020, à vos plumes !
Règlement et inscription en cliquant sur le lien, toujours d'actualité, mais pour 2020.

 

Prochaines rencontres avec les auteurs Elan Sud en décembre, dont des anciens lauréats du Prix première chance à l'écriture…
Samedi 1er dimanche 2, Bénédicte Rousset invitée à la librairie France Loisirs Lyon La Part Dieu

Samedi 1er, Denise Déjean invitée à la librairie Surre à Foix

Samedi 1er et dimanche 2, Myriam Saligari et Dominique Lin sur le stand Elan Sud à Loriol du Comtat

Samedi 8 et dimanche 9, Myriam Saligari (samedi après-midi), Bénédicte Rousset (dimanche après-midi) et Dominique Lin (sam. & dim.) sur le stand Elan Sud à Courthézon

Mardi 11, Dominique Lin sur le stand Elan Sud à la résidence Domitys d'Orange

Dimanche 16, Denise Déjean au Salon de Noël de Mirepoix

Analyse du troisième manuscrit du Prix première chance 2019 au lycée de l'Arc
Analyse du troisième manuscrit du Prix première chance 2019 au lycée de l'Arc
Analyse du troisième manuscrit du Prix première chance 2019 au lycée de l'Arc
Analyse du troisième manuscrit du Prix première chance 2019 au lycée de l'Arc
Analyse du troisième manuscrit du Prix première chance 2019 au lycée de l'Arc

Partager cet article

Repost0