Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • : Maison d'édition Elan Sud, littérature générale, à Orange (84). Ses auteurs et leurs romans. Parutions, articles, interviews, commentaires. Actualité des salons du livre, rencontres avec le public. Site d'échange littéraire. Organisation du concours de manuscrits : Prix première chance à l'écriture
  • Contact

Recherche

l'actualité

Agenda des salons, des parutions.
Rencontre avec les auteurs : C'est ici

Bonjour à tous,

J'ai ouvert ce blog pour vous permettre de réagir aux lectures de nos ouvrages. Les auteurs vous répondront avec plaisir en fonction de leur emploi du temps, laissez-leur un commentaire.

Un calendrier pour retrouver les auteurs, un Blog pour prolonger une conversation…

Un Prix Littéraire pour donner "Une Première Chance à l'Écriture" (un contrat d'édition à la clé)
Pour rester informé des dates de Rencontres & Dédicaces, des parutions, des nouveaux articles, inscrivez-vous à la liste de diffusion.
Ce site est à consommer sans modération. A vous de jouer.
Corinne, responsable d'édition
Pensez à vous inscrire à la lettre d'information
 
Salon de l'édition indépendante à Orange (84)
  le site L'Antre des Livres - renseignements : e-l-u@orange.fr
20 décembre 2016 2 20 /12 /décembre /2016 15:51

C'est devenu une soirée incontournable à Orange à cette période de Noël, le dernière rencontre de l'année à la librairie Elan Sud. Il faut dire que ce soir-là, le programme est surprenant et nous refusons du monde. Pas moins de 43 personnes étaient présentes, salle comble!

Chaque participant est invité à lire, déclamer, jouer, conter ou chanter un texte de son choix. Et ce samedi 17 décembre, la diversité des mots était bien là !

Des extraits de Les Lettres d'Arrabal, À tort ou à raison de Raymond Devos, un conte d'Europe de l'Est, un conte des grands espaces américains, une chanson en français, anglais et japonais, un conte en occitan, un texte humoristique (auteur inconnu), Toucher l'instant de Grand corps malade, L'Ombre et l'Errant de Marie Martin… plus d'une heure pendant laquelle les styles se sont succédé, faisant rire ou réfléchir… (j'en ai certainement oublié) chacun découvrant le texte des autres au fur et à mesure.

S'en est suivi le partage des plats que chacun avait préparé et apporté accompagnés des vins à la dégustation proposés par Cédric Bourelle de Côté Rhône, le caviste d'Orange. Une quarantaine de personnes de 12 à 80 ans, venues d'environ 50km à la ronde ont pu se parler, rire, commenter les textes en se régalant les papilles.

Une fois repus, le public est retourné dans la salle pour écouter nos trois amis, Cécile (voix et sax), Alexandre (contrebasse) et Ahmed (clavier) jouer des airs de Bossa. Notes soutenues, chorus alternés, rythmes doux, les musiciens nous ont offert une heure de leur talent et tout le monde a terminé la soirée avec des airs dans la tête.

Une façon fort sympathique de terminer cette année 2016 dans la joie, les mots et les notes de musique.

Voir la vidéo et les photos ci-dessous

Vidéo tout écran sauf téléphone

Diaporama, cliquer pour faire défiler
Diaporama, cliquer pour faire défiler
Diaporama, cliquer pour faire défiler
Diaporama, cliquer pour faire défiler
Diaporama, cliquer pour faire défiler
Diaporama, cliquer pour faire défiler

Diaporama, cliquer pour faire défiler

Vidéo pour téléphone portable

Partager cet article

Repost0
26 novembre 2016 6 26 /11 /novembre /2016 13:24

Une fois de plus, les rencontres à la librairie Elan Sud ont fait le plein avec une quarantaine de participants venus voir Mathieu Lané Maby dans son monologue La Balade de la baleine, dont il est auteur et acteur, mis en scène par Véronique Lané Maby son épouse.
La Balade de la Baleine relate l’aventure extraordinaire d’un groupe de neuf personnages qui décident un beau matin de partir à la recherche de la Baleine Bleue. Les personnages sont tous plus étranges les uns que les autres, baroques ; du touriste anglais à Délicieuse, du Maître à l’Urluberlu. Comme dans beaucoup de contes, le rêve et la réalité sont imbriqués. Le rêve est réel, la réalité est rêvée. Il est question de fraternité, de rêves des possibles... Chaque étape de leur voyage ressemble à un prétexte, pour consolider les liens de leur tribu hétéroclite. Pour le reste, vous verrez...
Une performance dans laquelle l’acteur nous embarque sans qu’on puisse relâcher l’attention avant le dernier mot. Les applaudissements et rappels en fin de spectacle en ont été le révélateur. Un grand merci à lui pour cette heure de spectacle soutenu, délirant parfois.

Pour rappel, Mathieu Lané Maby est aussi acteur, avec Caroline Robineau, dans la pièce écrite et mise en scène par Christine Matos, Un volcan sur les toits de Paris, Un Volcán sobre los techos de París.
Cette pièce, écrite à l’origine en espagnol et jouée au Salvador, Haïti et Cuba, traduite ensuite en français et jouée depuis en France, reçoit un succès mérité. Le livret est édité chez Elan Sud dans la collection élan d’elles. Pour les détails, c’est ici.

Mathieu se produit depuis de nombreuses années pour ses différents spectacles et dans les pièces ou il est invité. Pour le suivre ou le contacter, c’est ici.

 

S’en est suivi le traditionnel partage des plats apportés par chacun et de la dégustation des vins sélectionnés par notre caviste partenaire Côté Rhône, place Clémenceau à Orange, pendant lequel nous avons pu converser avec l’acteur et nous réjouir du moment.

 

Prochaines dates à la librairie  

Samedi 17 décembre à Orange [84], 19 h : Soirée festive en trois parties, partage littéraire, agapes et musique...

Janvier 2017
Samedi 21 janvier 2017 à Orange [84] : Dominique Lin anime une journée d’écriture à la librairie Elan Sud. Tous les renseignements sur son blog, cliquer ici.

Samedi 28 janvier 2017:  Orange [84] 19 h 30 elan sud Orange
Théâtre à la librairie avec L’homme semence interprété par Frédérique Flesche

Quelques photos de la soirée et de celles à venir…
Quelques photos de la soirée et de celles à venir…
Quelques photos de la soirée et de celles à venir…
Quelques photos de la soirée et de celles à venir…
Quelques photos de la soirée et de celles à venir…
Quelques photos de la soirée et de celles à venir…
Quelques photos de la soirée et de celles à venir…

Quelques photos de la soirée et de celles à venir…

Partager cet article

Repost0
8 octobre 2016 6 08 /10 /octobre /2016 12:06

Hier soir, vendredi 7 octobre, nous recevions Myriam Saligari à la librairie Elan Sud. Les sujets à aborder avec elle n'ont pas manqué à propos son roman Il était temps… Prix première chance à l'écriture 2016, paru dans la collection élan d'elles.

Le temps pourquoi … Le Burkina… Le secret de famille… Le choix des noms... L’écriture.
La notion d’âge, sa perception… ?

Les jeux d’écriture, la dilatation temporelle, l'étirement du temps avec des digressions pour émailler le texte, des histoires dans l’histoire qui vont petit à petit dénouer le mystère du secret de famille.

Une soirée très riche et appréciée du public qui a participé, posé des questions, eu envie de parler avec l'auteur encore longtemps après la fin de la rencontre, pendant que les autres convivent apréciaient les plats apportés par chacun dans la pièce d'à côté, et qui s'est finie dans la bonne humeur autour d'un verre à déguster.

Pour lire le premier chapitre en ligne, cliquer ici.

 

Prochaines rencontres à la librairie :

Samedi 22 octobre : journée d'écriture animée par Dominique Lin, plongez dans l'univers des mots. Tous les détails ici
Vendredi 25 novembre 19 h 30 - théâtre -  Mathieu Lané Maby interprète:  La Balade de la Baleine
Samedi 17 décembre 19 h 00 - soirée festive en trois parties, à suivre, surprise!
Samedi 28 janvier 2017 19 h 30 - théâtre -  Frédérique Flèche interprète: L'Homme semence.

Inscriptions et renseignements au 04 90 70 78 78 ou librairie@elansud.fr

Le temps suspendu en compagnie de Myriam Saligari
Le temps suspendu en compagnie de Myriam Saligari
Le temps suspendu en compagnie de Myriam Saligari

Partager cet article

Repost0
10 septembre 2016 6 10 /09 /septembre /2016 13:17

Première soirée à la librairie Elan Sud, ce vendredi 9 septembre à 19 h 30.
Après avoir répondu aux questions des journalistes dans le jardin, Jean-Pascal a vu plus d’une trentaine d’invités s’installer dans la salle des rencontres littéraires.

Dominique Lin, qui avait apprécié et déjà chroniqué ce roman, a su faire passer à l’auditoire les points forts abordés par Jean-Pascal Collegia : la culture amérindienne et le chant de la nature, omniprésent, le voyage, le chamanisme et le parallèle avec Spinoza, sans oublier son style, très fort et imagé. Quel programme !

Plus d’une heure d’entretien n’a pas été suffisante pour aborder tous les aspects de son roman La Lune où les cerfs perdent leurs bois paru aux éditions Sur le fil.

Certaines personnes qui avaient déjà lu le roman ont pu partager leurs appréciations, lire des extraits qui les avaient marquées. Des questions ont suivi, trouvant toujours une réponse de la part de l’auteur. Réponse largement développée lors de la séance de dédicaces — plus d’une heure… — qui s’en est suivie, chacune et chacun voulant prolonger ce moment avec Jean-Pascal.

Pendant ce temps, nous avons pu déguster les plats apportés par chacun des invités, accompagnés par une sélection des vins de Cédric Bourelle, caviste de Côté Rhône, 19 Place Clemenceau à Orange : La cuvée Le Pas du cerf (à noter la recherche de lien avec le roman à chaque rencontre…) un rosé très apprécié*.

Jean-Pascal Collegia était très surpris par la diversité des personnes qui lui ont demandé une dédicace, reflet du lieu ouvert à tous, sans distinction.

 

Prochaine rencontre : vendredi 7 octobre, 19 h 30, Myriam Saligari, lauréate du Prix Première Chance à l’écriture 2016, pour le livre Il était temps..., chez Elan Sud.

N’oubliez pas le deuxième événement du mois d’octobre, le samedi 22, Dominique Lin vous propose une journée consacrée à l’écriture, un temps de partage autour des mots et de sa façon de les travailler. Plus de renseignements en suivant ce lien.

Inscriptions auprès de la librairie au 04 90 70 78 78
* Avec modération

Une rencontre avec Jean-Pascal Collegia à la librairie Elan Sud
Une rencontre avec Jean-Pascal Collegia à la librairie Elan Sud
Une rencontre avec Jean-Pascal Collegia à la librairie Elan Sud
Une rencontre avec Jean-Pascal Collegia à la librairie Elan Sud
Une rencontre avec Jean-Pascal Collegia à la librairie Elan Sud
Une rencontre avec Jean-Pascal Collegia à la librairie Elan Sud
Une rencontre avec Jean-Pascal Collegia à la librairie Elan Sud

Partager cet article

Repost0
17 avril 2016 7 17 /04 /avril /2016 10:45

Vendredi soir, 15 avril 2016, Jean Dherbey venait présenter son dernier roman : Le Chemin de Maïdan, à librairie Elan Sud à Orange.

Après Pravda de Babouchka, il nous a ramenés en Ukraine, quelques années plus tard.

Antoine, fils d’une Ukrainienne exilée, décide de retourner sur la terre de ses ancêtres, après la mort de ses parents qui l’ont élevé en France. Il découvre un monde aux antipodes de sa douce, mais ennuyeuse situation de professeur de mathématiques. Il retrouve la même fonction, mais dans l’univers vicié d’un lycée de Kiev, où les petits chefs maintiennent leurs sujets sous domination pour satisfaire la hiérarchie, où la politique envahit l’espace théoriquement protégé de l’école, où chacun doit obéir, sans réfléchir, dire oui à tout, et ce, publiquement.
Antoine, devenu Anton en Ukraine, en compagnie de Claudia, une professeure de ce même lycée, sera un acteur de l’Histoire en risquant sa vie et celle de ses proches, en commençant par dire non à ce régime corrompu, injuste et violent.
L’aventure de ce couple va aller en accélérant. Mafia, surveillance, manifestations, révolte… Anton et Claudia nous emportent sur le Chemin de Maïdan.
Jean Dherbey, qui revenait d’Ukraine, nous a fait voyager, nous a donné des nouvelles de ce pays qu’il aime tant, et de ce peuple qu’il nous dit être fier, fidèle, courageux, franc, simple, droit, accueillant.
Les Ukrainiens doivent certainement posséder quelques défauts, mais l’heure n’était pas à l’objectivité…

Difficile d’arrêter Jean Dherbey quand il est parti. La rencontre aurait pu encore durer longtemps, après les questions sur l’actualité, le conflit avec la Russie, la Crimée, la jeunesse qui s’éveille après les événements du Maïdan en 2014, et qui prend peu à peu conscience de sa force. La route vers la démocratie est encore longue, on n’efface pas d’un coup d’éponge humide, des siècles de domination, de changement de régime tous aussi autoritaires envers le peuple ukrainien…
 

La soirée s’est terminée, comme chaque fois, dans la convivialité autour des plats préparés par chaque convive et la dégustation des vins sélectionnés par Cédric Bourelle, caviste de Côté Rhône à Orange.

Jean Dherbey en a profité pour continuer la conversation avec chaque lecteur à qui il s’est fait un plaisir de dédicacer son roman.

Pour lire le premier chapitre en ligne, suivre ce lien.

#Jean_Derbey # Ukraine #Maïdan #Russie #Crimée #Poutine #Kiev # Elan_Sud

Jean Dherbey : rencontre à la librairie Elan Sud
Jean Dherbey : rencontre à la librairie Elan Sud
Jean Dherbey : rencontre à la librairie Elan Sud
Jean Dherbey : rencontre à la librairie Elan Sud
Jean Dherbey : rencontre à la librairie Elan Sud
Jean Dherbey : rencontre à la librairie Elan Sud
Jean Dherbey : rencontre à la librairie Elan Sud
Jean Dherbey : rencontre à la librairie Elan Sud

Partager cet article

Repost0
25 janvier 2016 1 25 /01 /janvier /2016 16:35

Lundi 18 janvier, les adhérents et sympathisants de l’association Expressions Littéraires Universelles [ELU] étaient invités à l’Assemblée générale annuelle. Rendez-vous convivial, mais surtout, l’occasion de faire le point sur les actions menées en 2015 et les projets 2016.

L’année 2015 a été une année de continuité et de transition. La continuité dans l’objectif de partager les mots, les livres, le goût de la lecture avec le plus grand nombre, sans distinction, tel qu'écrit dans l’objet social de l’association. Et la transition grâce à la nouvelle implantation de l’Antre des livres.
2015 a encore été une année très active, grâce à tous les adhérents, bénévoles impliqués dans les actions, partageant de nombreux moments de convivialité, de simplicité et d’échanges.

Le Prix première chance à l’écriture a encore été l’occasion de proposer aux lycéens d’affiner leur sens critique de la lecture. Un roman, ce n’est pas qu’une histoire plus ou moins bien racontée, mais une somme de travail sur le fond et la forme que nous aidons les membres du jury à appréhender pour mieux l’apprécier.
Les échanges autour des manuscrits ont été très dynamiques, de belles participations ont permis à chacun, adultes et lycéens, d’ouvrir son regard sur celui de l’autre.
Yves Bichet, le parrain 2015, s’est complètement investi en participants aux rencontres avec les lycéens, apportant son regard d’auteur et cinéaste.
Le lauréat 2015 est Cédric Totée pour son manuscrit : Soupe de concombres et petites contrariétés. Il a rencontré les lycéens le 28 janvier.

• Les rencontres littéraires toujours aussi fréquentées répondent bien à notre objectif : accueillir le plus grand nombre de personnes autour des livres, des textes lus, déclamés et chantés. Le public est venu de toute la région, une centaine de kilomètres à la ronde. Le plaisir de découvrir de nouvelles personnes, de renouveler les conversations, d’élargir les cercles, de réunir les générations différentes. Littérature, théâtre, poésie, musique, chansons… sujets toujours très diversifiés pour que chacun puisse s’exprimer, avoir le choix d’être spectateur ou acteur.

• L’antre des livres a connu un renouveau cette année en s’installant à l’espace Daudet au centre-ville. Emplacement stratégique proche des axes de circulation, plus de place, grand parking, tous les ingrédients étaient là pour renouer avec l’affluence des grands jours et pour tenir son rôle de point d’orgue de l’année qui englobe les autres actions : rencontres avec des éditeurs, des auteurs, des illustrateurs, croisement des disciplines dont dépend le livre.
C’est aussi le point d’orgue de la mobilisation des bénévoles, toujours plus nombreux, on ne les compte plus, 50, 60… on ne sait plus ! Chacun à sa façon, selon sa disponibilité et ses moyens, participe à ce que ce Festival de l’édition indépendante soit un bel événement. Les nouveaux bénévoles, dont certains habitent à plusieurs centaines de kilomètres, prennent leurs congés pour participer au Salon.

2015, c’est :

9 soirées autour des mots, des livres, du théâtre, de la peinture et de la musique
6 rencontres et réunions pour le Prix première chance à l’écriture
Des réunions de travail pour le festival de l’édition indépendante L’Antre des livres
1 mois intense de préparation du festival + 3 jours de Salon
Des réunions de travail pour la synthèse du Salon et la préparation de 2016
Plus tout le travail quotidien
La tenue de stand de livres avec des bénévoles sur des Salons du livre et marchés de Noël

Pour 2016, de nombreux projets pour améliorer encore l’offre du programme du festival l’Antre des livres, à découvrir au fur et à mesure…

Les sponsors publics et privés, ainsi que la presse ont été largement remerciés pour le soutien qu’ils nous apportent.
 

 

Une Assemblée générale dense
Une Assemblée générale dense
Une Assemblée générale dense
Une Assemblée générale dense

Partager cet article

Repost0
20 décembre 2015 7 20 /12 /décembre /2015 11:57

Salle comble !

Samedi 19 décembre, plus une chaise vide, les amis étaient venus de partout pour cette dernière soirée de l’année, une fois de plus réservée aux mots sous toutes leurs formes. La différence cette fois-ci, c’est que l’invité, c’était le public, convié à lire, chanter ou déclamer un texte de son choix.
Parmi ces amis, Amina nous a charmés avec des poésies en arabe littéraire, puis Yassuko a chanté en japonais, Amy a lu un extrait du Rabassier bigame en occitan, de Luc Delestre (éd. Elan Sud), André, à la guitare, un texte de Boby Lapointe, Gérard un poème de Victor Hugo et Dominique un extrait de L’Ombre et l’Errant de Marie Martin (éd. Elan Sud), Muriel nous a donné un avis de lecture surprenant sur un roman, etc..
Des mots ciselés, des mots charmeurs, des mots pour rire, des mots pour penser, des mots pour les mots, leur sonorité, leur douce chanson…

Ce fut le tour ensuite de Christine Matos de présenter sa dernière pièce Un volcan sur les toits de Paris, dont le texte en français et en espagnol vient de paraître dans la collection élan d’elles, chez Elan Sud. Mathieu et Caroline, les acteurs qui joueront la pièce en français dès le printemps prochain à Avignon, nous ont interprété quelques extraits pour nous en donner le goût, la vie de Consuelo Sucin, seule épouse de Saint Exupéry. Christine présentera son livre à Avignon le 28 janvier, salle Manon place des Carmes à 18 h 30.

 

Il était temps de se régaler des plats multiples et colorés que chacun avait apportés. Salés, épicés, sucrés, en tartes, feuilletés, bouchées, pâte à tartiner, salade, fromages, gâteaux en tout genre… le tout, arrosé et servi par modération, notre invitée légale. Une nouvelle découverte de domaines viticoles sélectionnée par Cédric Bourelle, caviste de Côté Rhône à, place Gambetta à Orange.

C’était l’occasion pour les amis qui ne se connaissaient ou venaient pour la première fois de parler avec les uns et les autres, de découvrir les personnalités à travers les plats…

Les musiciens en ont profité pour s’installer, et le public a rejoint la pièce en ordre dispersé ; la première note a fini de les rassembler.

Une heure de musique offerte par Cécile (voix et saxophone), Yann (guitare) et Alexandre (contrebasse). Bossa, chansons douces, mots qui touchent… à nouveau. Dominique est venu les accompagner aux maracas pour trois bossas.

Difficile de se quitter après tout ça. Chacun est reparti au compte-gouttes, le sourire aux lèvres, l’amitié en bandoulière, habité du souhait de se revoir bien vite.

Un grand merci à tous ces amis pour ce temps de partage, rendez-vous est déjà pris pour janvier 2016 :

Lundi 18 à 18 h 30
Assemblée générale d’Expressions Littéraires Universelles, Maison du Département, Rond-point de l’Arc. Votre présence sera un soutien indispensable !

samedi 23, à 19 h
La compagnie coatimundi présente Panard et Grodo, marionnettes (public adulte). Élan Sud, 233 rue de Rome, Orange

Jeudi 28, à 18 h 30
Présentation du livre/pièce de théâtre Un volcan sur les toits de Paris de Christine Matos, Maison Manon, 12 place des Carmes, Avignon. Lecture théâtrale d’extraits, dédicaces

samedi 30 janvier 2016, de 9 h 30 à 17 h, stage d’écriture animé par Dominique Lin
Élan Sud, 233 rue de Rome, Orange

Renseignements au 04 90 70 78 78 ou e-l-u@orange.fr

Une dernière soirée très réussie chez Elan Sud
Une dernière soirée très réussie chez Elan Sud
Une dernière soirée très réussie chez Elan Sud
Une dernière soirée très réussie chez Elan Sud
Une dernière soirée très réussie chez Elan Sud
Une dernière soirée très réussie chez Elan Sud

Partager cet article

Repost0
22 novembre 2015 7 22 /11 /novembre /2015 11:28

Encore une belle rencontre ce vendredi 20 novembre à la librairie Elan Sud avec Jean-Pierre Cendron venu présenter son roman La Constellation des Gémeaux.

Le public venu de la région a pu découvrir les différentes facettes de ce polar : l'intrigue, bien-sûr, mais aussi la manipulation, l'excès d'amour maternel, les massacres du Rwanda, l'enflammement des banlieues, les comportements de policiers, etc.

Les invités ont pu donner leur avis de lecture. Certains ont apprécié le rythme, d'autres l'approche des personnage, le style. Chacun s'accordant à  rappeler, s'il le fallait, que le genre policier peut être très fort, tout est question d'écriture.

 

Une rencontre très riche suivie de la dégustation des plats apportés par chacun et, calendrier oblige, du Beaujolais nouveau sélectionné par notre partenaire caviste Côté Rhône.

Un moment suspendu grâce à la littérature et au partage convivial.

 

Samedi 21, c'était au tour de Denise Déjean de présenter ses romans à la librairie Aux Temps Modernes, de Pamiers (09). De belles rencontres et dédicaces. Si L'Armier trouve son public de jeunes lecteurs, Femmes en leurs jardins continue de fédérer les amateurs de belle écriture teintée d'humanisme.
Un rendez-vous pris pour une nouvelle rencontre
 à Montaut (09) pour le début d'année.

 

 Prochaines rencontres de ce mois de novembre :
Vendredi 27 : Denise Déjean invitée à la Maison de la Montagne de Pau à 18 h

Dimanche 29 : Denise Déjean et Marie Martin invitées au Salon du livre de Foix [09] sur le stand de la librairie Surre au centre culturel.

Dimanche 29 : Fête du livre de Laudun [30]. Stand des éditions Elan Sud au Forum de Laudun-l’Ardoise.

Dimanche 29 : Marché de Noël de Caderousse. Stand des éditions et de la librairie Elan Sud. Auteur invité : Dominique Lin

 

 

 

Pendant la rencontre avec Jean-Pierre Cendron. © Sabine Lauret

Pendant la rencontre avec Jean-Pierre Cendron. © Sabine Lauret

Partager cet article

Repost0
19 septembre 2015 6 19 /09 /septembre /2015 14:50

Hier soir, vendredi 18 septembre, 28 personnes sont venues voir et entendre le monologue de Bernard Meulien à Elan Sud. Ce texte d’une heure environ est un condensé d’extraits de livres écrits par Fernand Deligny, choisis et mis en scène par Bernard Meulien, qui retracent sa vie au travers des épisodes les plus marquants : l’école, le service militaire, son travail en hôpitaux psychiatriques, la guerre, les délinquants, la grande cordée pour aboutir aux autistes à Graniès en Cévennes où le réseau d’accueil existe encore malgré sa disparition il y a bientôt 20 ans.

Une heure, cela peut paraître court — et ça l’est — pour une telle histoire, pour retracer ce qu’a été la vie de ce grand bonhomme dont tous ceux qui le connaissent s’accordent à dire qu’il a totalement changé le regard de certains éducateurs sur l’autisme. Livres, films, réseaux, lois… son passage est marqué par un héritage fort.

Bernard Meulien a su captiver son public, respecter le sens et la profondeur de ces mots qui ne peuvent accepter l’à-peu-près, la tiédeur ou l’absence de l’acteur. Pendant une heure, Bernard Meulien « était » Fernand Deligny, et nous a offert un théâtre de haut vol ; les applaudissements et le rappel ont attesté, s’il le fallait, l’engouement du public, le plaisir qu’il a eu et surtout l’émotion qui l’a gagné.
Pour visiter le site de Bernard Meulien, c’est ici.

La dégustation des plats apportés par chacun et d’une sélection de vins de notre ami et partenaire caviste-conseil Cédric Bourelle, de Côté Rhône, place Clémenceau à Orange, a duré jusque tard dans la soirée, l’occasion aussi pour chacun de venir remercier l’acteur et partager quelques mots avec lui sur son travail et aussi sur Deligny.

Plusieurs livres étaient disponibles pour continuer cette découverte :

Œuvres, aux éditions L’Arachnéen, un livre « bible », la bibliographie de Fernand Deligny. Œuvres mentionne également les articles, les traductions, les entretiens, la correspondance publiée et la liste des inédits de Deligny (voir lien ci-dessous).

La Septième face du dé, Fernand Deligny, éd. L’Arachnéen, voir détails ici

La vie de radeau, le réseau Deligny au quotidien, Jacques Lin, éd. Le mot et le reste.
Retour, par l’un des compagnons de route de Fernand Deligny, sur l’expérience menée avec des enfants autistes dans les Cévennes.

 

Prochaine soirée : rencontre avec Yves Bichet pour son 10e roman, L’été contraire, éd. Mercure de France, le jeudi 29 octobre à 19 h. Librairie Elan Sud, 233 rue de Rome, 84100 Orange.

Fernand Deligny s'invite à la librairie Elan Sud grâce à Bernard Meulien
Fernand Deligny s'invite à la librairie Elan Sud grâce à Bernard Meulien
Fernand Deligny s'invite à la librairie Elan Sud grâce à Bernard Meulien
Fernand Deligny s'invite à la librairie Elan Sud grâce à Bernard Meulien

Partager cet article

Repost0
18 avril 2015 6 18 /04 /avril /2015 10:46

Bonjour à tous
Il y a un mois, nous lancions un appel non seulement à la générosité, mais aussi à la compréhension.
Dire et répéter que le toit de la librairie devait être totalement changé à cause des rafales d’un mistral à plus de 130 km/h, c’est ce que nous faisons depuis ce temps pour que la librairie continue de proposer un choix de livres édités par des structures indépendantes, mais aussi offrir des rencontres ouvertes à tous, ouvrir une porte à ceux qui souhaitent que la diversité littéraire perdure.
Aujourd’hui, nous sommes à l’abri de la neige grâce au printemps. Nous avons jointé les plaques de polycarbonate avec de la toile goudronnée, calé des planches avec des cairons et des serre-joints pour éviter que le toit s’envole. Reste la pluie après laquelle nous devons écoper, car l’étanchéité s’en est allée dans le vent. Vivement les travaux !

 

Un vent de solidarité pour contrer un vent destructeur
Bien des réactions positives, du soutien moral, des appels téléphoniques, des courriers, des participations financières, d’amis proches ou d’inconnus, nous ont rappelé que c’était possible, que le travail fait depuis des années à Orange n’était pas stérile et rayonnait sur toute la France.
Mais voilà, il ne reste que 13 jours et nous sommes près de la moitié du chemin.
Pour ceux qui ne souhaitent pas participer par carte bancaire, les chèques sont acceptés.

Pour accéder au financement participatif, cliquer ici

 

Mise au point
Un dernier mot à certaines personnes qui se permettent de nous accuser de ne pas être assez couverts par les assurances :
Aucune compagnie ne couvre à 100 % les dégâts tels que ceux-ci. Il existe un élément de calcul qui s’appelle la vétusté sur lequel s’appuie l’expert pour évaluer le taux de remboursement par la compagnie, et toutes les compagnies ont à peu près le même fonctionnement. J’invite donc ces gens à modérer leurs propos ou du moins, à ne pas s’en servir pour justifier leur absence de participation. Ils n’en ont pas besoin : participe qui veut.

 

Il ne reste donc que 13 jours, un chiffre porte-bonheur !

Parlez-en à vos amis, partagez ce lien vers Ulule… merci encore

Pour accéder au financement participatif, cliquer ici

Pour les chèques : Elan Sud
233 rue de Rome, 84100 Orange
04 90 70 78 78

13 jours pour sauver la librairie !13 jours pour sauver la librairie !13 jours pour sauver la librairie !

Partager cet article

Repost0