Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • : Maison d'édition Elan Sud, littérature générale, à Orange (84). Ses auteurs et leurs romans. Parutions, articles, interviews, commentaires. Actualité des salons du livre, rencontres avec le public. Site d'échange littéraire. Organisation du concours de manuscrits : Prix première chance à l'écriture
  • Contact

Recherche

l'actualité

Agenda des salons, des parutions.
Rencontre avec les auteurs : C'est ici

Bonjour à tous,

J'ai ouvert ce blog pour vous permettre de réagir aux lectures de nos ouvrages. Les auteurs vous répondront avec plaisir en fonction de leur emploi du temps, laissez-leur un commentaire.

Un calendrier pour retrouver les auteurs, un Blog pour prolonger une conversation…

Un Prix Littéraire pour donner "Une Première Chance à l'Écriture" (un contrat d'édition à la clé)
Pour rester informé des dates de Rencontres & Dédicaces, des parutions, des nouveaux articles, inscrivez-vous à la liste de diffusion.
Ce site est à consommer sans modération. A vous de jouer.
Corinne, responsable d'édition
Pensez à vous inscrire à la lettre d'information
 
Salon de l'édition indépendante à Orange (84)
  le site L'Antre des Livres - renseignements : e-l-u@orange.fr
17 février 2018 6 17 /02 /février /2018 14:14

Les habitués, les fidèles, les lectrices du premier jour étaient présents hier soir pour la rencontre avec Dominique Lin à propos de son dernier roman Un gout de terre dans la bouche.

Une soirée riche en échanges avec l'auteur durant cette conversation animée par Corinne Niederhoffer.

La disparition volontaire, un choix très fort qu'une personne peut faire quand tout semble aller de travers, ou du moins, pour le personnage du roman, ne pas correspondre au projet de vie que l'enfant qui est en lui avait fait… Des milliers de cas chaque année en France.

Dominique a exposé ses intentions littéraires, le roman sur la route, la narration à la première personne du singulier, exercice qu'il avait regretté de ne pas avoir fait lors de son roman précédent, Les Silences de Bosco. C'est aussi travailler l'érotisme, ce qu'il n'avait pas encore fait non plus, mais qui semble être réussi en voyant les sourires s'afficher sur le visage des lectrices en évoquant le sujet. C'est encore travailler l'aspect poétique de l'écriture, la sonorité et le rythme prenant toujours une place prépondérante. Cela n'a d'ailleurs pas échappé aux nombreux chroniqueurs et journalistes qui ont commenté le livre.

Chaque roman est une occasion pour lui d'agrandir son travail d'écriture, d'explorer de nouveaux univers, d'éclairer sous de nouveaux angles cette intériorité qui lui est chère.

Certaines lectrices ont relevé qu'à travers toutes ces différences, un fil commun liait ses romans : l'introspection, le travail sur soi, l'effet miroir, les choix de vie et bien d'autres aspects de la condition et la destinée humaine. Ce lien est très présent avec le 4e roman de l'auteur : Passerelles, malgré la différence notoire entre les deux: Passerelles se déroule en une nuit sur un banc et le dernier est un roman sur la route…

Si la fin ne peut être abordée, car très forte et surprenante, la page 65 a souvent été mentionnée, page très appréciée par les lecteurs.trices… et accompagnée d'éclats de rire.

Ses deux derniers contes illustrés par Nathalie Desperches-Boukhatem, La Cascade et Le Nuage blanc ont été aussi abordés, contes en résonance avec les romans, car porteurs de messages aux jeunes lecteurs.

 

Cette rencontre s'est terminée par une séance de dédicaces chaleureuse. Chacune et chacun souhaitant converser un peu avec lui. Puis, ce fut le plaisir de partage de quelques préparations culinaires et la dégustation d'un vin proposée par Cédric Bourelle de Côté Rhône à Orange (place de la mairie).

 

Prochaine rencontre : samedi 3 mars à 19h30, poètes des Caraïbes. Lecture de Christine Matos accompagnée de Cécile Marinelli (saxophone), Alexandre Roure (contrebasse), Guillaume Guino (percussions). Entrée gratuite, réservations aux 04 90 70 78 78.

Dominique Lin reçu à la librairie Elan Sud
Dominique Lin reçu à la librairie Elan Sud
Dominique Lin reçu à la librairie Elan Sud

Partager cet article

Repost0
27 janvier 2018 6 27 /01 /janvier /2018 12:50

Hier soir avait lieu la première rencontre à la librairie, du théâtre, La Grand-mère de Jade, de Frédérique Deghelt, mise en scène par Frédérique Flèche et interprétée par elle-même et Étiennette Liénard-Mercy. Un moment suspendu par les mots et l’interprétation des artistes. La semaine dernière, c’était la rencontre entre Jean-Philippe Chabrillangeas, lauréat du Prix première chance à l’écriture et les lycéens de l’Arc. Le mois prochain, commenceront les premières réunions de préparation de l’antre des livres, le festival de l’édition indépendante des 9 et 10 juin 2018. Toute l’année, visibles ou non, des bénévoles s’activent autour des mots, autour des livres.

 

Nous entamons la 12e année, signe de pérennité et de maturité, mais aussi signe de travail et d’obstination pour maintenir cette association. De nombreux bénévoles sont fidèles, actifs, pour certains occasionnellement et toute l’année pour d’autres, c’est ainsi dans toutes les associations.
Alors, mardi 30 janvier à partir de 17 h 30, l'Assemblée commence à 18 h 30, nous vous attendons tous au 233 rue de Rome, à Orange, pour faire le point sur nos actions et nos projets. Pour lever le verre de l’amitié aussi, pour passer un moment ensemble et partager notre vision d’Expressions Littéraires Universelles : donner accès au livre au plus grand nombre, sans distinction.

 

Venez vous faire votre propre idée, car comme dans toutes les petites villes, le mistral colporte tant d’idées étonnantes, surtout de la part de ceux qui ne nous fréquentent pas, mais que nous dérangeons peut-être… Ici, pas de carte de club, pas de clan, pas de « patte blanche » à montrer, pas de doctrine à laquelle se soumettre, juste des personnes qui ont envie de partager les mots, les livres, dans la plus grande simplicité et le plus grand respect.

 

Si nous invitons les personnes à adhérer, ce n’est pas une histoire d’argent, les cotisations commencent à 7 € pour les personnes en difficulté. Bien entendu, si vous souhaitez donner plus, votre don pourra bénéficier de la loi fiscale et 66 % seront défalqués de vos impôts. Compter beaucoup d’adhérents signifie aussi avoir une visibilité auprès des collectivités, pour leur montrer que nous existons bien, et que nous représentons une force vive culturelle.
Voilà en quelques mots, les raisons de vous inviter, vous et vos amis, à venir à notre Assemblée générale de ce mardi 30 janvier, et si vous souhaitez adhérer à distance, contactez-nous en privé, merci.

 

Prochains rendez-vous à la librairie Elan Sud :
Vendredi 16 février à 19 h 30, Dominique Lin présentera son dernier roman, Un goût de terre dans la bouche, chez Elan Sud, ainsi que ses 2 contes pour enfants, La Cascade et Le Nuage blanc.
Samedi 3 mars à 19 h 30, Christine Matos nous lira des poésies des Caraïbes sur fond musical, en, compagnie de Cécile Marinelli (Saxophone), Alexandre Roure (contrebasse) et Guillaume Guino (percussions)

 

Assemblée Générale d'ELU, mardi 30 janvier à Orange
Assemblée Générale d'ELU, mardi 30 janvier à Orange
Assemblée Générale d'ELU, mardi 30 janvier à Orange
Assemblée Générale d'ELU, mardi 30 janvier à Orange

Partager cet article

Repost0
17 décembre 2017 7 17 /12 /décembre /2017 12:08

C'est une des soirées attendues à la librairie Elan Sud d'Orange. Là, pas d'invité particulier, si ce n'est toutes les personnes présentes, car chacun est convié à apporter quelques mots, sous quelque forme que ce soit : conte, pour enfant ou adulte, chanson, en français, japonais ou espagnols, extrait de roman, de correspondance, poésie, citation, etc. Cette année encore, nous avons profité de la diversité des propositions de chacun, montrant à quel point les participants viennent d'horizons différents et acceptent de découvrir celui des autres. Cette partie a durée presque deux heures sans qu'on se lasse devant tant de propositions. Des rires, de l'émotion, de la tendresse, de la finesse, des regards qui se croisent, des yeux qui s'ouvrent tout ronds de surprise… des moments comme on les aime ici.

 

Puis vint la mi-temps, avec une surprise faite aux invités : une dégustation de saumon fumé offerte par une nouvelle entreprise d'Orange, Fumoir et saveurs, qui a accepté de faire goûter ses produits pour l'occasion. On ne peut juger un met que par ses propres papilles, et, là encore, quelques yeux tout ronds de délectation… pas besoin d'en dire plus! C'est toujours un plaisir de faire découvrir de jeunes talents, et nous tenions à le faire pour ces deux jeunes sœurs qui se lancent dans l'aventure.
Cédric Bourelle, le caviste de Côté Rhône à Orange, notre partenaire depuis des années, avait sélectionné un vin blanc de Bourgogne, 100% Roussane, suivi d'un classique local, un Château Estève d'Uchaux, pour accompagner là encore la diversité des mets apportés par chacun. Un choix judicieux, comme il en a le secret.

 

Les premières notes de musique ont commencé à résonner dans la pièce voisine, une voix s'est élevée… Il était temps d'écouter Myriam (voix), Cécile (saxophone), Ahmed (clavier) et Alex (contrebasse). Chaque année, Cécile invite des amis musiciens à jouer, et c'est un moment très apprécié. Si Ahmed et Alex sont des habitués, ils se sentent bien ici et ça se voit, c'était une première pour Myriam qui nous a envoûtés de sa voix chaude et profonde. Des standards revisités, sur un autre tempo, avec quelques chorus. Une alchimie sous une autre forme a réuni l'assemblée, claquant des doigts, battant du pied, et applaudissant avec ferveur. Un grand merci aux musiciens!
Les invités sont partis rejoindre la nuit froide oubliée quelques heures… les musiciens ont commencé le "2e set", celui qui se joue en toute décontraction, sans public, juste pour le plaisir, avec quelques amis plus noctambules et musiciens qui ont envie de partager aussi…

 

Prochaines dates à retenir pour commencer 2018 :
- Vendredi 26 janvier à 19h30, Théâtre : La grand-mère de Jade, adaptation du roman de Frédérique Deghelt, éd. Actes Sud, mis en scène par Frédérique Fleche. Entrée gratuite - Les acteurs jouent « au chapeau »

- Mardi 30 janvier 18h30 (ouverture des adhésions à 17h30), Assemblée générale d'ELU, le moment de faire le point sur les actions et connaître les projets, l'occasion aussi de soutenir l'association.
Pour ceux qui souhaitent profiter de l'avoir fiscal (66%) en faisant un don, contactez-nous au plus vite avant le 31 décembre.

- Vendredi 16 février à 19h30, Dominique Lin invité pour son dernier roman Un goût de terre dans la bouche, chez Elan Sud.


Restez en contact, inscrivez-vous sur la liste de diffusion, réservez par téléphone au 04 90 70 78 78

Partage des mots, des notes et des rires à la librairie Elan Sud
Partage des mots, des notes et des rires à la librairie Elan Sud
Partage des mots, des notes et des rires à la librairie Elan Sud
Partage des mots, des notes et des rires à la librairie Elan Sud
Partage des mots, des notes et des rires à la librairie Elan Sud
Partage des mots, des notes et des rires à la librairie Elan Sud
Partage des mots, des notes et des rires à la librairie Elan Sud

Partager cet article

Repost0
25 novembre 2017 6 25 /11 /novembre /2017 10:58

C’est la 3e fois qu’Yves Bichet est invité à la librairie Elan Sud, et ce n’est pas un hasard. Non seulement son écriture y est appréciée, mais la qualité des rapports avec cet auteur fait qu’il est toujours le bienvenu. Parrain du Prix première chance à l’écriture, Yves Bichet est très actif et tient à rencontrer les lycéens de l’Arc lors des débats sur les textes étudiés.

Mais hier soir, c’était pour son dernier roman, Indocile, paru au Mercure de France, que les habitués et de nouvelles personnes étaient venus assister à la soirée. Dominique Lin a animé la conversation, rendue aisée par la facilité à communiquer de la part de l’auteur. Lire sa chronique ici. Indocile est en lice pour le Prix Femina des lycéens


Indocile traite de cette période de la vie, l’adolescence, où le corps se découvre, commence à ressentir des émois, où l’homme a plus envie d’étreindre et d’aimer que d’aller en Algérie où Théo(dore) n’a aucune envie d’aller combattre, car il découvre l’amour à travers deux femmes : Mila, 21 ans, un peu garçon manqué et bien écorchée par la vie, et Marianne, la mère de son copain plongé dans le coma au retour de cette guerre, avec qui il découvre l’ivresse de la chair jusqu’à se sentir un peu envahi. La guerre, il refusera d’y aller et préférera entrer en clandestinité, aidé par son père, typographe syndicaliste au Progrès à Lyon, et par Farid, un personnage multiple qu’on retrouvera à différents niveaux.
C’est avec en toile de fond les attentats du FNL à Paris, la manifestation du 17 octobre 1961, et autres événements liés à cette période que Théo va essayer de « s’en sortir », et c’est surtout une esquisse de cette période délicate de l’initiation aux corps, à l’amour et aux décisions difficiles à laquelle le personnage, un peu brut et instinctif, va être confronté.

Une écriture fluide, active, vivante. Pas de dialogues insipides et de descriptions interminables. Un plaisir de lecture ! Une écriture aussi appréciée par le public qui a participé à cette conversation dense.

 

La soirée s’est terminée comme à l’accoutumée, en dégustant les plats apportés par chacun, accompagnés d’un Beaujolais nouveau sélectionné par Cédric Bourelle, le caviste de Côté Rhône.
Prochaine rencontre le 16 décembre pour un partage des mots, car chacun est invité à venir présenter un texte, qu’il soit lu, déclamé, slamé ou chanté.

 

Yves Bichet à la librairie Elan Sud pour son roman Indocile
Yves Bichet à la librairie Elan Sud pour son roman Indocile
Yves Bichet à la librairie Elan Sud pour son roman Indocile
Yves Bichet à la librairie Elan Sud pour son roman Indocile

Partager cet article

Repost0
21 octobre 2017 6 21 /10 /octobre /2017 16:27

C’était une soirée comme on les aime à Élan Sud.
Presque 40 personnes avaient fait le déplacement pour venir rencontrer Jean-Philippe Chabrillangeas, le lauréat 2017 du Prix première chance à l’écriture : salle comble !
Des habitués, mais aussi, comme à chaque rencontre, de nouvelles personnes, dont certaines avaient déjà lu son roman.

Cécile (voix et sax) et Jean-Claude (guitare) nous ont joué quelques morceaux de blues, de chansons sur la route, en attendant que le public s’installe et entre deux extraits du livre lus par Dominique Lin et Christine Matos. Une ambiance très colorée de notes et de rythmes, comme peut l’être Deltas, ce roman qui nous embarque en les deltas du Rhône, de la Louisiane, mais aussi celui de la femme.

 

Une heure de rencontre chaleureuse, à l’image de l’auteur pour qui c’était une première de ce genre, animée par Corinne Niederhoffer qui a porté  un réel intérêt à ses intentions, ses modes de fonctionnement dans l’écriture, ses repères, ses références… Le public a pu aussi intervenir pour enrichir cette conversation.

 

Comme il est de coutume, pendant que l’auteur passait un moment avec chaque personne venue lui demander une dédicace, nous avons pu déguster les plats apportés par chacun et la sélection de vins faite par Cédric Bourrelle, de Côté Rhône, le caviste d’Orange place Clémenceau.

Chacun est reparti tardivement avec encore les notes d’écriture de Jean-Philippe Chabrillangeas, qui est en train d’écrire un nouveau texte, et quelques notes de blues dans la tête…

 

Jean-Philippe est invité à la foire du livre de Brive les 10, 11 et 12 novembre, et à Cultura La Valentine le 2 décembre.

Prochaine rencontre à la librairie le vendredi 24 novembre à 19 h 30 avec Yves Bichet pour son roman Indocile. Lire une chronique de Dominique Lin ici.

 

Jean-Philippe Chabrillangeas invité à la librairie Elan Sud pour son roman Deltas
Jean-Philippe Chabrillangeas invité à la librairie Elan Sud pour son roman Deltas
Jean-Philippe Chabrillangeas invité à la librairie Elan Sud pour son roman Deltas
Jean-Philippe Chabrillangeas invité à la librairie Elan Sud pour son roman Deltas
Jean-Philippe Chabrillangeas invité à la librairie Elan Sud pour son roman Deltas
Jean-Philippe Chabrillangeas invité à la librairie Elan Sud pour son roman Deltas

Partager cet article

Repost0
16 septembre 2017 6 16 /09 /septembre /2017 12:22

C’était ce vendredi soir, le 15 septembre, la reprise des rencontres à la librairie Elan Sud. Au programme, Quelque chose d’absent qui me tourmente, le 3e roman de Jean-Pierre Cendron, paru récemment.

Le public était au rendez-vous, une trentaine de personnes prêtes à découvrir le contenu de ces pages en compagnie de Corinne Niederhoffer qui menait la conversation avec l’auteur. Pour donner le ton, des extraits ont été lus par Esther Mello et Dominique Lin, et en milieu de conversation, un extrait de reportage sur Les folles de la place de mai a été projeté.

Une rencontre très forte, car elle a abordé un pan de notre Histoire caché, celui de l’implication de l’armée française dans les dictatures d’Amérique du Sud, dont celle de l’Argentine, juste après la guerre d’Algérie, les « événements », comme l’a appelée pudiquement l’État français.

La conversation nous a fait découvrir Nathalie en proie au tourment de savoir si son frère Julien, déclaré mort 40 ans plus tôt en Algérie, a été un acteur de ces exactions, de ces actes inhumains, lui, son aîné de 12 ans qu’elle vénérait, qui la faisait rire et rêver… Nous avons suivi la double enquête, celle de Flore et celle de l’association humanitaire argentine, pour retrouver les bourreaux.
Une histoire à rebondissements qui capte le lecteur, car Julien ne serait peut-être pas mort. Une rencontre riche pour un thriller historique puissant, des portraits psychologiques pointus.
Pour lire les premières pages, c'est ici.

 

Nous avons ensuite partagé les plats apportés par chacun pendant que la conversation continuait avec Jean-pierre et ceux qui souhaitaient qu’il leur dédicace son roman. Nous avons aussi pu déguster des vins choisis par Cédric Bourelle, le caviste Côté Rhône, place Clémenceau à Orange. Encore une soirée conviviale durant laquelle les personnes venues pour la première fois ont pu découvrir la simplicité des échanges et l’accueil du lieu, se sentant immédiatement intégrées aux habitués.

 

Prochaine rencontre le vendredi 20 octobre à 19h30, avec Jean-Philippe Chabrillangeas, Prix première chance à l'écriture 2017, pour son roman Deltas.

Pour lire les premières pages, c'est ici.

 

Une rencontre avec Jean-Pierre Cendron à Orange
Une rencontre avec Jean-Pierre Cendron à Orange
Une rencontre avec Jean-Pierre Cendron à Orange
Une rencontre avec Jean-Pierre Cendron à Orange
Une rencontre avec Jean-Pierre Cendron à Orange
Une rencontre avec Jean-Pierre Cendron à Orange
Une rencontre avec Jean-Pierre Cendron à Orange
Une rencontre avec Jean-Pierre Cendron à Orange
Une rencontre avec Jean-Pierre Cendron à Orange
Une rencontre avec Jean-Pierre Cendron à Orange

Partager cet article

Repost0
1 septembre 2017 5 01 /09 /septembre /2017 10:55

France Bleu Vaucluse passe son été à sillonner les marchés du département en 2CV et à rencontrer chaque jour des personnalités. Ce jeudi 31 août, c'était à Orange que Delphine Soula a invité Corinne Niederhoffer pour en savoir plus sur la maison d'édition Elan Sud.

Nombre de titres par an, d'où viennent les auteurs, comment sélectionner un manuscrit, prochain titre à paraître… mais aussi la librairie Elan Sud et l'association Expressions Littéraires Universelles, pour terminer par la nouvelle ministre de la culture… bien des réponses en quelques minutes, à écouter sans modération.

Merci à France Bleu Vaucluse de nous avoir ouvert son micro.

 

Elan Sud sur France Bleu Vaucluse [audio]

Partager cet article

Repost0
23 mars 2017 4 23 /03 /mars /2017 10:50

Samedi dernier, Aurélie Fredy était invitée à la librairie Elan Sud d'Orange pour présenter son 2e roman Le Trésor des Biancamaria. Une de ces rencontres très riches qui permettent de mieux connaître l'auteur et son intention littéraire, car Corinne Niederhoffer prend le temps de converser avec ses invités.

 

L'histoire de ce roman, c'est l'aventure extraordinaire de Félix Biancamaria qui, dans les années 1980, lors d'une pêche à l'oursin, a découvert quelques pièces d'or dans le golfe de Lava, en Corse. Au fil des plongées, avec son frère, il a remonté un trésor inestimable, jamais égalé à nos jours! L'affaire a posé de nombreux problèmes juridiques car la loi sur les trésors maritimes n'était pas claire… et le jugement est toujours en cours. Chaque année, de nouveaux rebondissements viennent réveiller le sujet (voir vidéo).

Félix s'est confié à Aurélie Fredy, son amie depuis de nombreuses années, qui en a tiré un roman palpitant, édité, comme il se doit, dans la collection élan d'aventure. L'auteur a su dépeindre la mentalité corse qu'elle connaît bien, le contraste entre la fièvre de l'or et la tradition paysanne de la famille.

Parmi l'assistance attentive, une personne, alors adolescente, qui avait plongé dans le golfe de Lava à l'époque des faits, nous a parlé de cette époque trouble dans le village… et une autre personne, un Corse, nous a apporté un article d'une page de la presse locale de l'époque (voir photo).

 

La rencontre a été nourrie d'échanges entre le public et Aurélie Fredy qui s'est généreusement prêtée au jeu. Comme il est de coutume, nous avons partagé les plats apportés par tous pendant qu'Aurélie dédicaçait ses romans aux personnes ne les ayant pas encore acquis.

Pour lire les premières pages, c'est ici.

Le Trésor des Biancamaria
Collection élan d'aventure
ISBN  978-2-911137-46-4
250 pages - 17€

Le premier roman d'Aurélie Fredy, C’est aujourd’hui dimanche, a été primé en 2013 par le jury du Prix Première chance à l’écriture.

Cliquer sur les photos pour faire défiler le diaporama
Cliquer sur les photos pour faire défiler le diaporama
Cliquer sur les photos pour faire défiler le diaporama
Cliquer sur les photos pour faire défiler le diaporama
Cliquer sur les photos pour faire défiler le diaporama
Cliquer sur les photos pour faire défiler le diaporama
Cliquer sur les photos pour faire défiler le diaporama
Cliquer sur les photos pour faire défiler le diaporama
Cliquer sur les photos pour faire défiler le diaporama

Cliquer sur les photos pour faire défiler le diaporama

Présentation rapide de l'histoire sur la chaîne de télévision Arte

Partager cet article

Repost0
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 12:23

Assemblée générale un peu particulière hier soir pour différentes raisons.

Pour la première fois, elle a eu lieu à la librairie Elan Sud, prenant un aspect plus intime, un cadre connu de tous grâce aux rencontres qui s'y déroulent chaque mois. Mais le fait le plus marquant était l'anniversaire des 10 ans de l'association qui a commencé avec une quinzaine d'adhérents et en est maintenant à 75.

Le bilan moral présenté par Corinne, la présidente, est non seulement positif, mais il donne le ton des actions menées depuis 10 années : partage, convivialité, simplicité, amitié, transmission… (voir le bilan plus bas).

Nous avons eu le plaisir d'accueillir Valérie Gontier au Conseil d'administration. Arrivée il y a 2 ans à ELU, elle y a trouvé son compte d'amitié et d'actions concrètes en faveur du livre, ce qui l'a poussée à s'engager complètement.

Dominique avait préparé un film rétrospectif des 10 ans, expliquant bien les actions et les liens qu'elles avaient entre elles (voir la vidéo plus bas).

S'en est suivi quelques autres surprises (chanson composée pour l'occasion et reprise en chœur par tous, quelques bougies à souffler, et le partage du verre de l'amitié qui prenait tout son sens hier soir.

 

ELU a 10 ans ! Assemblée générale [vidéo]
ELU a 10 ans ! Assemblée générale [vidéo]
ELU a 10 ans ! Assemblée générale [vidéo]
ELU a 10 ans ! Assemblée générale [vidéo]
ELU a 10 ans ! Assemblée générale [vidéo]
ELU a 10 ans ! Assemblée générale [vidéo]
ELU a 10 ans ! Assemblée générale [vidéo]
ELU a 10 ans ! Assemblée générale [vidéo]
ELU a 10 ans ! Assemblée générale [vidéo]

Bilan moral 2016

2016 a été une année toujours aussi active et parfois quand je regarde les actions entreprises, je m’interroge, comment avons-nous fait ?

Aussi, c’est toujours un plaisir de partager nos moments de convivialité, de simplicité et d’échanges avec les adhérents et bénévoles.

Chacune des actions nous permet d’explorer des milieux différents, axés autour du livre, de l’écriture et de la lecture.

Cette année, nous avons renforcé chacune d’entre elles :

Le Prix première chance à l’écriture dont nous pouvons être fiers, car nous transmettons des compétences et le goût de lire aux lycéens qui nous le rendent bien. Croiser les regards des adultes avec ceux des adolescents, leur ouvrir les horizons de la littérature hors programme, comme eux nous rappellent la fraîcheur et la diversité de la jeunesse. Avec plus de participants en extérieur et en lycéens.

Les rencontres littéraires sont aussi des moments de partage et de découverte des mots dans toutes leurs formes, leurs utilisations si variées : littérature, théâtre, poésie, musique… Si nous limitons le nombre de participants à chaque rencontre, c’est en premier lieu à cause de la surface de la salle, mais aussi pour garder la possibilité à chacun de s’exprimer, avoir le choix d’être spectateur ou acteur.

L’antre des livres qui est le point d’orgue de l’année et qui englobe les autres actions : rencontres avec des éditeurs, des auteurs, des illustrateurs, croisement des disciplines dont dépend le livre, et aussi, la remise du Prix première chance à l’écriture en présence du parrain de l’année.
Pour rappel, cette année, Richard Collasse est venu du Japon. Chapeau bas pour son engagement et s’est investi pour le Prix et le festival. C’est aussi le point d’orgue de la mobilisation des bénévoles, pas moins d’une soixantaine ! Chacun à sa façon, selon sa disponibilité et ses moyens, participe à ce que ce Festival de l’édition indépendante soit un bel événement.

L’espace Daudet, nous permet aujourd’hui de donner une autre dimension à notre festival, mais plus encore c’est l’interaction avec le tissu associatif orangeois qui pour nous est une vraie réussite. Aussi bien d’un point de vue social que culturel.

Une action avec les plus jeunes dans la réalisation d’un livre a été menée et est réitérée, avec une approche sur l’écriture, l’illustration, la conception d’un livre et pour terminer la lecture.
La médiathèque, le cinéma, le théâtre autant de partenaire qui s’allient à nos actions.

Nos actions rayonnent, nos actions fédèrent.

Nous servons d’exemple, par notre dynamisme et l’année 2017, verra le rayonnement de nos actions à Arles.

Alors, oui, cette Assemblée prend toute sa raison d’être, pour informer ce qu’englobe Expressions littéraires universelles où le terme d’association répond vraiment à sa définition : PARTAGE

Ce partage nous c’est aussi en ouvrant notre conseil d’administration à certaine personne qui œuvre pour l’association. Leur regard est précieux. Aussi nous aurons le plaisir d’accueillir au CA Valérie Gontier.

 

Il y a 10 ans, en créant ELU, nous n’avions pas une destination, mais nous avions un cap.

Ce cap est toujours le même, soutenu par ces actions, leur contenu, mais surtout par ce qu’elles apportent à chacun. Aujourd'hui, le bateau ELU est à quai, l’occasion pour certains d’entre vous de monter à bord. Sachez que vous serez les bienvenus.

Passons maintenant au rapport d’activité qui, vous vous en doutez est assez dense !

Un dernier mot pour ceux sans qui notre travail n’aurait pas le même succès et le même rayonnement :

En premier, tous les bénévoles, de plus en plus nombreux. Nous sommes passés de 15 en 2007 à 75 en 2016 !

 

Les sponsors publics et privés : le ministère de la Culture Le Conseil Régional, le Conseil départemental, la mairie, Le Crédit Mutuel.

Élan Sud, Côté Rhône, le caviste place Clémenceau, les eaux Cristaline

Les médias : France Culture, France 3, France Bleu Vaucluse, Vaucluse Matin et La Provence, et MIX la radio étudiante du lycée de l’Arc.

Sans oublier tous les relais sur Internet, publics (comme l’agence régionale du livre, le comité départemental de tourisme, l'Office de tourisme…), les sites Internet et les amis qui relaient l’information dans tous les réseaux.

Partager cet article

Repost0
29 janvier 2017 7 29 /01 /janvier /2017 17:52

Salle comble encore une fois à la librairie Elan Sud ce samedi 28 janvier pour écouter Frédérique Flèche nous conter L’Homme semence, de Violette Ailhaud, éd. Parole. Des silences vivants, des mots portés au rythme de cette histoire poignante d'un village abandonné de tous ses hommes, où les femmes sont seules pour faire face au quotidien et au travail des champs. Elles décident que le premier homme qui viendra sera l’homme de toutes, pour ramener la vie au village. Ce premier homme depuis le départ de "son Martin" est, pour Violette, un grand amour, une véritable rencontre.

Cette adaptation de Frédérique Flèche, emplie de poésie, de douceur et de tendresse, révèle toute la richesse de ce texte qui aborde l’engagement et la répression, le désir féminin, l’amour et la Liberté.
Le public ne s’y est pas trompé. Les applaudissements nourris en fin de représentation ont témoigné de la qualité de cette représentation. Chacun est venu la remercier pour ce moment exceptionnel. Cette première date à la librairie Elan Sud donne le ton de cette nouvelle année 2017.

Durant la deuxième partie de la soirée, à l’occasion du partage des plats que chacun a préparés et apportés, nous avons pu déguster la cuvée Violette (domaine Montirius) choisie par Cédric Bourelle, le caviste d’Orange (Côté Rhône, 19 place Clémenceau.

Merci à cette artiste qui sait donner vie et relief aux textes. N’hésitez pas à la contacter pour toute représentation possible au théâtre ou en soirée privée. Renseignements au 06 77 89 10 68.

 

Les prochains rendez-vous à noter sur votre agenda. Éditions et librairie Élan Sud :

Mardi 31 janvier 2017 18 h 30 - Assemblée générale de l’association Expressions Littéraires Universelles (rond-point de l’Arc maison du département à Orange nous fêterons les 10 ans de l’association.  Film rétrospectif et apéritif.

Vendredi 10 février 2017 19 h 30 - Littérature : présentation de la maison d’édition Yovana et de leur dernière parution sur les Lakotas.

Samedi 18 mars 15 h 30 - Littérature - Nous recevons Aurélie Fredy pour son dernier roman Le Trésor des Biancamaria.
Entrée gratuite, à réserver au 04 90 70 78 78


3 et 4 juin 2017 : Salon l’antre des livres - espace Daudet 84100 Orange

 

Frédérique Flèche nous a conté L'Homme semence à la librairie Elan Sud [photos et vidéo]
Frédérique Flèche nous a conté L'Homme semence à la librairie Elan Sud [photos et vidéo]
Frédérique Flèche nous a conté L'Homme semence à la librairie Elan Sud [photos et vidéo]

Partager cet article

Repost0