Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • : Maison d'édition Elan Sud, littérature générale, à Orange (84). Ses auteurs et leurs romans. Parutions, articles, interviews, commentaires. Actualité des salons du livre, rencontres avec le public. Site d'échange littéraire. Organisation du concours de manuscrits : Prix première chance à l'écriture
  • Contact

Recherche

l'actualité

Agenda des salons, des parutions.
Rencontre avec les auteurs : C'est ici

Bonjour à tous,

J'ai ouvert ce blog pour vous permettre de réagir aux lectures de nos ouvrages. Les auteurs vous répondront avec plaisir en fonction de leur emploi du temps, laissez-leur un commentaire.

Un calendrier pour retrouver les auteurs, un Blog pour prolonger une conversation…

Un Prix Littéraire pour donner "Une Première Chance à l'Écriture" (un contrat d'édition à la clé)
Pour rester informé des dates de Rencontres & Dédicaces, des parutions, des nouveaux articles, inscrivez-vous à la liste de diffusion.
Ce site est à consommer sans modération. A vous de jouer.
Corinne, responsable d'édition
Pensez à vous inscrire à la lettre d'information
 
Salon de l'édition indépendante à Orange (84)
  le site L'Antre des Livres - renseignements : e-l-u@orange.fr
18 octobre 2019 5 18 /10 /octobre /2019 11:15

Jeudi 17 octobre 2019, à la librairie Elan Sud, à Orange, Lily Bilbao Perotto nous a invités à rêver avec Femme des étoiles, une suite de contes entrecoupés de quelques paroles chantées en Lakota. La légende du bison blanc, de la pipe sacrée, et de la flûte donnée aux Amérindiens par Wakan Tanka, le Grand Mystère.

 

Les 25 personnes présentes dans cette salle intime se sont laissées emporter vers ce monde magique sur les ailes du vent soufflé par la conteuse. Elles ont retenu leur souffle dans un silence respectueux, n'arrivant pas à le briser par des applaudissements jusqu'au dernier mot prononcé. Lily avait réussi a faire passer la magie.

 

Une conversation autour de la culture amérindienne a terminé cette rencontre, conversation qui aurait pu durer toute la nuit tant Lily avait à partager. Le renouveau de la culture amérindienne à la septième génération, comme un ancien l'avait prédit, la possibilité de survivre en Amérindien dans l'Amérique actuelle, avec le rejet, l'appauvrissement, la mise au rebut, le poids du plus grand génocide que la planète ait connu, plus de 10 millions d'enfants, de femmes et d'hommes exterminés. Mais aussi l'espoir de voir les jeunes revendiquer leur héritage, avec ce qu'il a de sacré, d'indispensable à la Terre et à la survie de l'être humain, sans tomber dans un angélisme réducteur.

 

Voici, en vidéo, l'extrait de la légende de la flûte. "À cette époque-là, quand un jeune homme voulait faire la cour à une jeune fille, c'était compliqué…"

 

Lily Bilbao Perotto, conteuse imprégnée de la culture amérindienne, transmet, dans la plus grande humilité, une partie de ce qu'elle lui a donné, de sagesse, de respect pour la nature, pour la Terre, pour l'homme.

 

Prochaine rencontres avec Elan Sud:

Samedi 26 octobre, Dominique Lin anime un atelier d’écriture à la bibliothèque d’Uchaux. Gratuit, uniquement sur inscription au 04 90 40 69 97

9 & 10 novembre - 9h -19h - FOIRE AUX LIVRES - Théâtre municipal d’Orange (édition et librairie), dédicaces d'auteurs

16 & 17 novembre - Salon du bien-être, espace Daudet à Orange (édition et librairie), dédicaces d'auteurs

Jeudi 21 novembre, 19 h 30, Désir, désir… Lectures théâtralisées et musicales
Lectures d’extraits de romans avec le collectif Haut les livres :
Evelyne Becker, Céline Baldini, Fanny Galiana et Bernard Houdaille
et les musiciens du groupe Make up :  Ada Bonora chant et composition, Pierre Fayolle contrebasse et Cécile Marinelli Saxo. Lecture dirigée par Ada Bonora.
Présence de Myriam Saligari et Dominique Lin, auteurs, dont les romans seront lus partiellement.

Samedi 23 et dim. 24 novembre, Mollans/Ouvèze, (édition et librairie) avec Dominique Lin

Sam. 30 nov et dim. 1er décembre, Courthézon, (édition et librairie), dédicaces d'auteurs

Samedi 7 décembre, Loriol du comtat, (édition et librairie), dédicaces d'auteurs

Samedi 21 décembre, soirée de Noël à Elan Sud, Partage de textes, mi-temps, Jazz manouche

Pour en savoir plus, les livres et films de Lily…
Biblio
Histoire, culture et spiritualité

De mémoire indienne de Tahca Huste et Richard Herdoes
Le cercle sacré de Archie Fire Lame Deer ( fils de Tahca Huste)
Le sixième grand-père de Black Elk et Raymond J. de Mallie
La trilogie de Jim Fergus :
Mille femmes blanches, La vengeance des mères et Les amazones
Contrée Indienne de Dorothy M. Johnson
C’est un beau jour pour mourir de James Welch
Enterre mon Cœur de Dee Brown
La conversion inachevée de Joëlle Rostkowski (les Indiens et le christianisme)

Amérindiens d’aujourd’hui
Phoenix, Arizona de Sherman Alexie
Écrits de Prison (le combat d’un indien) de Leonard Peltier
La lune où les cerfs perdent leurs bois de Jean Pascal Collégia
Les petits orages de Marie Chartres
Anthologie de la poésie amérindienne, 17 auteurs contemporains (USA et Canada) traduits par Manuel Van Thienen (Maison de la poésie Rhône Alpes)

Films et documentaires
Cœur de Tonnerre de Michael Apted
Voyage en mémoires indiennes de Jo Béranger § Doris Buttignol
L’éducation de Little Tree de Richard Friedenberg
The ride de Stéphanie Gillard
Les chansons que mes frères m’ont apprises de Chloé Zhao
Wind River de Taylor Sheridan
Dreamkeeper (l’aventure est au cœur des légendes)

L'esprit de Wanka Tanka a plané sur la librairie Elan Sud avec Lily Bilbao Perotto [vidéo]
L'esprit de Wanka Tanka a plané sur la librairie Elan Sud avec Lily Bilbao Perotto [vidéo]
L'esprit de Wanka Tanka a plané sur la librairie Elan Sud avec Lily Bilbao Perotto [vidéo]

Partager cet article

Repost0
16 juin 2019 7 16 /06 /juin /2019 10:55

S’il y a bien une librairie où les auteurs aiment être invités, c’est à celle d’Elan Sud, tous ceux qui y sont passés en témoignent. Corinne Niederhoffer sait mettre en valeur le meilleur de leur texte, les faire s’exprimer sur leurs intentions, leur cheminement, et élargir l’entretien à l’univers généré leur roman.

Ce vendredi 14 juin, c'était Jean Dherbey, pour son 4e roman 1956, l'année où Cziffra… (lire les premières pages ici) dans la collection Mémoires.


Ce roman commence le 22 octobre 1956, le soir où le grand György Cziffra, pianiste dissident et sorti récemment des camps hongrois, avait été invité par les autorités à interpréter le concerto pour piano N° 2 de Bartòk au théâtre Erkél de Budapest — Bartòk qui composait ses musiques en respectant le Nombre d’Or. Décision étonnante pour fêter l'anniversaire de la révolution bolchévique ! Mais nul ne peut prédire les surprises de l'histoire… Ce soir-là, sous les yeux ébahis du jeune Josef Kataly, 12 ans, la foule s’éveille, s’émancipe et gronde. Ce seront les prémices de la révolution hongroise, étouffée sous le joug de l’Ours soviétique, enfermée dans le pacte de Varsovie.

Était-ce la force avec laquelle jouait Cziffra, était-ce simplement la petite étincelle de liberté que contenait ce concerto, ou les deux, ou encore un rendez-vous inattendu de l’Histoire ? Ce jour-là marque le début d’une révolte suivie d’une répression bien connue des dictatures qui n’aiment pas voir les peuples s’émanciper.

Josef a grandi dans une famille d’opposants intellectuels. Nombreuses sont les réunions clandestines qu’il suit discrètement lorsqu’il peut laisser la porte de sa chambre entrouverte et écouter des bribes de conversations, des éclats de voix parfois, des projets qu’il ne comprend pas toujours… jusqu’à ce fameux soir où il sait qu’il aura un rôle à jouer : au milieu de la foule canalisée par les troupes et sept chars d’assaut, canons pointés vers le haut pour faire acte de bienveillance, le jeune garçon, qui parle russe, montera sur le char du capitaine Valentin Youbenkov et lui offrira un bouquet de fleurs.
Commence ainsi sa participation à la révolution qui sera matée, son père et sa mère seront arrêtés et chacun connaîtra un sort différent… Le jeune Josef devra quitter son pays, puis revenir, il sera arrêté et mis en internat disciplinaire où les enfants de dissidents et orphelins ont la possibilité, s’ils rentrent dans le rang et réussissent brillamment, de poursuivre leurs études supérieures aux frais de l’État. C’est là que Josef fera la connaissance de Maté, un orphelin pragmatique qui a dû se construire grâce à la force des poings. Leur amitié sera précieuse, car le jeune Josef est un électron libre, brisé par la disparition de ses parents, assoiffé de justice, de liberté et de vengeance.

Nous allons suivre l’évolution de Josef jusqu’à la chute du mur de Berlin, en 1989. Il connaîtra un amour interdit, qu’il lui faudra vivre en déjouant de nombreux pièges.

Un livre d’amitié, de soif de liberté et de justice dans un pays occupé où la moindre parcelle de pouvoir entraîne corruption, compromission, mensonge, soumission, chantage, trahisons, violences, etc., une jungle où seuls les plus forts ou les plus intelligents arrivent à survivre.

La musique nous accompagne dans le roman, comme la flûte qu'il emporte partout, seul objet sauvé de toutes les épreuves, et ces notes sorties de nulle part au fond de la cellule de Josef qui l’empêchent de devenir fou.

Autre personnage à part entière de ce roman, le Danube, ce fleuve « qui charrie les cultures des pays qu’il traverse », ce témoin des sentiments et des états d’âme de Josef, et qui apparaît tantôt aimant, tantôt distant, froid, comme s’il tournait le dos à une histoire qui est aussi la sienne.

 

Après deux romans sur l’Ukraine et une escapade en haute montagne, Jean Dherbey nous refait vivre cette période de l’Union soviétique qui, à l’instar de toutes les dictatures aux noms divers sur la planète, répond aux mêmes processus d’embrigadement, de manipulation et de répression, liquidant sans merci tout acte ou parole qui les remettrait en question. Cette fois-ci, c’est la Hongrie, et une histoire contrastée par la dureté du régime et la douceur de l’amitié et de l’amour. Beaucoup de poésie et de romantisme aussi ponctuent ce texte, révélant une facette de l’auteur cachée sous ses allures de montagnard rugueux.

Un moment intense ponctué par quelques d'extraits lus par Dominique Lin, auteur et ami de Jean Dherbey.

La rencontre s'est terminée en dégustant une cuvée proposée par notre ami et partenaire Côté Rhône, place Clémenceau à Orange et les plats apportés par chacun, pendant que le public profitait de quelques instants avec l'auteur, le temps d'une dédicace..

1956, le jour où Cziffra EAN 9782911137648 - 272 pages, 19 €

Pour lire les premières lignes, c'est ici.

 

Prochain rendez-vous :

Mercredi 26 juin, Brigitte Dubicki invitée à la librairie Des bulles & des lignes à Pernes les fontaines [84]. Dédicaces à partir de 17h, 18h30, rencontre autour de son dernier roman : La Confusion des temps. Lire les premières pages ici

 

Jean Dherbey invité à la librairie Elan Sud
Jean Dherbey invité à la librairie Elan Sud
Jean Dherbey invité à la librairie Elan Sud
Jean Dherbey invité à la librairie Elan Sud

Partager cet article

Repost0
6 avril 2019 6 06 /04 /avril /2019 18:37

Le 29 mars, à la librairie Elan Sud, nous recevions Dominique Lin pour la sortie de son 7e roman : Mercredi blanc.


Tous les détails en cliquant ici

 

Dans une ambiance détendue teintée d'humour, nous avons abordé les intentions de l'auteur, le défi de se confronter à un nouveau type de personnage, une adolescente de 14 ans, l'univers de la montagne, autant imaginaire que réel, et le rapport que l'auteur entretient avec l'écriture.

Une soirée intense durant laquelle le public a participé, posé des question et écouté avec attention les extraits lus par Christine Matos.

 

Comme à l'accoutumée, la séance de dédicaces a permis à chacun de prolonger cette conversation et nous avons pu déguster les plats apportés par le public, accompagnés de la sélection du cuvée de notre partenaire Côté Rhône, place Clémenceau à Orange…

 

Prochaines rencontres avec Dominique LIN

Avril
Montbrun les bains (26) le 7 avril, journée en extérieur sur le stand Elan Sud

Maison de la poésie d'Avignon (84) le 19 avril, Conversation et lectures à 20h

Mai
Librairie Montfort, Vaison (84), le 3 mai, journée de dédicace

L'antre des livres à Orange (84), du 10 au 12 mai, Salon de l'édition indépendante

Librairie L'Étoile à Cavaillon le vendredi 25 mai, rencontre à 18h

Jonquières (84) le 19 mai, journée provençale

 

D'autres dates sont déjà réservées : Alès (24 août), Chalencon, Tarascon-sur-Ariège (14 juillet), L'Argentière-la-Bessée, Sault, Mollans-sur-Ouvèze, Carpentras… ou en cours…

 

Vidéo de présentation de Mercredi blanc, de Dominique Lin

Partager cet article

Repost0
22 janvier 2019 2 22 /01 /janvier /2019 12:18

Bonjour à tous et excellente année!

Nous profitons de ce moment pour vous remercier de suivre notre actualité et de nous soutenir dans ce monde où l'édition indépendante doit conserver sa place à grand renfort de travail et de soin aux textes qu'elle édite. Chaque nouveau titre est un défi, un engagement, une belle aventure humaine avec les auteurs et les lecteurs.

Vous le savez certainement, une association, Expressions Littéraires Universelles (ELU), permet à de nombreux bénévoles participer et de soutenir les actions satellites d'Elan Sud, comme le Prix première chance à l'écriture, les rencontres littéraires et artistiques, des projets collectifs d'édition, et le point d'orgue de l'année qu'est l'Antre des livres, festival de l'édition indépendante.

Ce vendredi 1er février, nous vous invitons à notre Assemblée générale annuelle, 233 rue de Rome à Orange:

18h, ouverture des portes pour les adhésions

19h, présentation des différents bilans, approbations et questions/réponses

20h, pot de l'amitié.

Au delà de l'aspect administratif, c'est l'occasion de nous réunir et de partager un moment  agréable. Nous vous espérons nombreux, accompagnés de vos amis… Pour ceux qui ne pourraient pas se déplacer, il est possible d'adhérer à distance. Pour cela, il vous suffit de télécharger le bulletin d'adhésion en pièce jointe. Ceux qui souhaitent payer par virement bancaire doivent nous contacter directement.

Pour information, en sa qualité d'association culturelle, ELU peut vous fournir un récépissé pour les dons défiscalisables à hauteur de 66%. Soutenir ELU, c'est permettre le partage des mots avec le plus grand nombre, sans distinction, favorable au bien vivre ensemble.

N'hésitez pas à diffuser ce message partout où il vous semblera utile.

 

Merci encore et excellente année 2019!

 

Assemblée générale d'Expressions Littéraires Universelles

Invitation à l'AG et bulletin d'adhésion

Partager cet article

Repost0
15 décembre 2018 6 15 /12 /décembre /2018 17:56

Au programme, il y avait le partage des mots, des mets et des notes… et le programme a bien été respecté.
Plus de trente participants sont arrivés de tout le département. La première partie de la soirée a tenu ses promesses : lectures de contes pour adultes et enfants, en français, en occitan, poésie franco-espagnole à deux voix, chansons, érotisme, humour… chacun avait envie d’offrir à l’auditoire un peu de son univers.


Deuxième partie, c’était le moment de goûter l’univers gastronomique que les invités avaient aussi envie de partager. Tartes, cakes, fromages, amuse-bouches, charcuteries, gâteaux et sucreries… arrosés de vins de notre ami et sponsor Côté Rhône, et jus de fruits… L’occasion de chanter encore, de rire, de faire connaissance…


Puis, en troisième partie, Ada (voix), Cécile (saxophone), Ahmed (clavier) et Alexandre (contrebasse) nous ont emportés dans leur univers musical, chansons douces, en français, espagnol, portugais…


Puisqu’il restait à manger, et que personne ne voulait partir, une quatrième partie s’est imposée, l’esprit rempli de notes, de mots et d’amitié.


Prochaines dates à retenir… en 2019:

21 février, conférence et rencontre avec Valéria et Jacques Salomé, au théâtre municipal à 20h en collaboration avec l'association Aventure bien-être, Elan Sud et Expressions littéraires universelles.

Assemblée générale d'Expressions littéraires universelles, date à définir début février.

 

La dernière rencontre de l'année à Elan Sud très festive
La dernière rencontre de l'année à Elan Sud très festive
La dernière rencontre de l'année à Elan Sud très festive
La dernière rencontre de l'année à Elan Sud très festive
La dernière rencontre de l'année à Elan Sud très festive
La dernière rencontre de l'année à Elan Sud très festive
La dernière rencontre de l'année à Elan Sud très festive
La dernière rencontre de l'année à Elan Sud très festive

Partager cet article

Repost0
1 décembre 2018 6 01 /12 /décembre /2018 19:14

Elan Sud est présente dans la tradition de Noël pour que les petits et les grands aient des livres sous le sapin, et le public est ravi. La semaine passée, c'était à Mollans-sur-Ouvèze, ce week-end à Loriol-du-Comtat, entre Sarrians et Carpentras, et le prochain à Courthézon, au sud d'Orange.

Chaque fois, C'est un stand de plusieurs mètres de long où les lecteurs peuvent trouver un large choix de livres, que ce soient les romans d'Elan Sud ou les livres des amis et confrères éditeurs indépendants en jeunesse, terroir, beau livre, musique, cuisine, poésie, etc. Pas moins de 300 à 400 références disponibles selon la place sur le Salon.

Chaque fois, des fidèles ou des curieux viennent nous demander conseil pour eux, pour un ami, un parent, ou un enfant, et chaque fois, avec le sourire, ils repartent avec un ou plusieurs livres.

Les organisateurs de ces Salons de Noël sont ravis de nous voir, car chaque fois, le public est content d'avoir cette offre aussi riche et complémentaire des autres produits traditionnels des marchés de Noël.

Il vous reste demain pour venir nous voir à la pépinière de Céline à Loriol-du-comtat, que nous remercions pour son super accueil et la convivialité du lieu. Deux auteurs seront encore présent ce dimanche : Myriam Saligari et Dominique Lin. Route de Carpentras- Orange, 535 Chemin garrigue Nord à Loriol-du-Comtat

Ils seront aussi présents le week-end prochain à Courtézon à la grande salle des fêtes.

Comme pour vous pourrez le voir sur les photos, des artisans, des producteurs et des artistes proposent leurs spécialités. Des animations pour enfants et une restauration (il y a même d'excellentes huîtres) sur place vous permettront, comme c'était le cas aujourd'hui, de passer une bonne journée en famille.

 

Pour les yeux, l'esprit ou le palais, mille raisons de venir à Loriol ce dimanche
Pour les yeux, l'esprit ou le palais, mille raisons de venir à Loriol ce dimanche
Pour les yeux, l'esprit ou le palais, mille raisons de venir à Loriol ce dimanche
Pour les yeux, l'esprit ou le palais, mille raisons de venir à Loriol ce dimanche
Pour les yeux, l'esprit ou le palais, mille raisons de venir à Loriol ce dimanche
Pour les yeux, l'esprit ou le palais, mille raisons de venir à Loriol ce dimanche
Pour les yeux, l'esprit ou le palais, mille raisons de venir à Loriol ce dimanche
Pour les yeux, l'esprit ou le palais, mille raisons de venir à Loriol ce dimanche
Pour les yeux, l'esprit ou le palais, mille raisons de venir à Loriol ce dimanche
Pour les yeux, l'esprit ou le palais, mille raisons de venir à Loriol ce dimanche
Pour les yeux, l'esprit ou le palais, mille raisons de venir à Loriol ce dimanche
Pour les yeux, l'esprit ou le palais, mille raisons de venir à Loriol ce dimanche
Pour les yeux, l'esprit ou le palais, mille raisons de venir à Loriol ce dimanche
Pour les yeux, l'esprit ou le palais, mille raisons de venir à Loriol ce dimanche
Pour les yeux, l'esprit ou le palais, mille raisons de venir à Loriol ce dimanche
Pour les yeux, l'esprit ou le palais, mille raisons de venir à Loriol ce dimanche
Pour les yeux, l'esprit ou le palais, mille raisons de venir à Loriol ce dimanche
Pour les yeux, l'esprit ou le palais, mille raisons de venir à Loriol ce dimanche
Pour les yeux, l'esprit ou le palais, mille raisons de venir à Loriol ce dimanche
Pour les yeux, l'esprit ou le palais, mille raisons de venir à Loriol ce dimanche

Pour les yeux, l'esprit ou le palais, mille raisons de venir à Loriol ce dimanche

Partager cet article

Repost0
13 octobre 2018 6 13 /10 /octobre /2018 11:33

Bien nous a pris de déplacer la rencontre de la librairie Élan Sud dans une salle plus grande, mise à disposition gracieusement par le pasteur Sophie Zentz Almera. Presque une quarantaine de personnes que nous n’aurions pas pu accueillir autrement, étaient venues pour participer à ce moment d’échange tant attendu, à propos d’un sujet auquel nous allons devoir nous habituer, les migrations. Si j’utilise ce mot migration, c’est pour parler du phénomène qui remonte très loin dans le temps, et détacher les idées parfois nauséabondes qui tournent autour du sujet lorsqu’on parle des hommes, et pourtant, il s’agit bien de la vie d’êtres humains.

Pour animer le débat, Corinne Niederhoffer avait invité Jean-Pierre Cendron (Auteur de Un été avec Fana), Jean-Philippe Chabrillangeas (Auteur de Des pissenlits sur ma tombe), le médecin Stéphane Loukine (Vestiaire pour les migrants. Paris), Caroline Gaset (ONG SOS Méditerranée) et Marie-Thérèse Rauch (ONG Amnesty International).

La soirée a commencé avec des lectures d’extraits des deux romans avec Cécile Marinelli (Saxophone), Christine Matos et Dominique Lin (lectures), puis la présentation des invités.

Deux romanciers, deux univers traitant des migrants, un sur terre, quand ils sont là, et qu’il faut accueillir avec humanité. C’est ce qu’a fait Jean-Pierre Cendron dans son village dans le cadre d’accueil de mineurs venus d’Érythrée, histoire qu’il a transposée dans un roman où les personnages principaux sont adolescents. Le deuxième, le roman de Jean-Philippe Chabrillangeas, se situe en grande partie en mer, quand l’urgence du secours est là, que seuls les réflexes humains prennent le pouvoir et transforment un marin ordinaire en héros discret.
Nous avons retrouvé les mêmes contextes avec deux autres invités, un médecin qui soigne et habile les migrants quand ils sont là, et l’autre qui fait partie de ceux qui tendent le bras par-dessus le bastingage pour les faire monter à bord et les sauver d’une mort garantie.


Chacun a pris la parole, ouvrant le débat (merci à Louis Biscarrat, maire et conseiller régional, d'avoir proposé sa vision). C’est avant tout l’aspect humain qui a été abordé, et le rappel que demain, il n’y aura pas que les réfugiés politiques et économiques, mais aussi les réfugiés climatiques. La Terre va se rétrécir sous la montée des eaux, de nombreuses îles vont disparaître et des rivages reculer, processus qui a déjà commencé.
L’alternance de la fiction qui permet le recul et la réflexion avec l’expérience de terrain ont donné à cette conversation un éclat particulier, tout en douceur et humilité. Plusieurs échanges avec le public ont égrené cette rencontre qualifiée d’harmonieuse d’une façon unanime. Ces conversations ont continué durant la dégustation des plats apportés par chacun et les cuvées proposées par notre partenaire et ami Cédric Bourelle, de Côté Rhône, place Clémenceau à Orange.


Prochaine rencontre à la librairie Élan Sud, 233 rue de Rome à Orange :
Vendredi 16 novembre à 19 h 30, un conteur vigneron, Jean-Loup Guigue. Réservations habituelles et participation responsable de 5 € minimum par personne en soutien à l’artiste.

Liens utiles:

Des pissenlits sur ma tombe, Jean-Philippe Chabrillangeas

Un été avec Fana, Jean-Pierre Cendron

ONG SOS Méditerranée, pour les connaître, les aider, soutenir l'Aquarius

Vestiaires pour les migrants, information, soutien…

ONG Amnesty International, information, soutien

De la mer à la terre, deux romans actuels
De la mer à la terre, deux romans actuels
De la mer à la terre, deux romans actuels
De la mer à la terre, deux romans actuels
De la mer à la terre, deux romans actuels
De la mer à la terre, deux romans actuels
De la mer à la terre, deux romans actuels
De la mer à la terre, deux romans actuels

Partager cet article

Repost0
22 septembre 2018 6 22 /09 /septembre /2018 09:05

Hier soir, vendredi 21 septembre, c'était la reprise à la librairie Elan Sud, avec pour la première fois, deux auteures invitées: Denise Déjean et Myriam Saligari.

Corinne Niederhoffer avait envie de changer un peu la formule classique de présentation d'un roman pour mettre en parallèle deux livres, deux histoires de femmes, deux histoires d'envie et de désir, deux approches historiques aussi. Pendant plus d'une heure, l'alternance entre ces deux auteures éditées chez Elan Sud a été égrenée de remarques et interventions du public et de quelques extraits lus par Dominique Lin, mettant justement en valeur ces parallèles.

Femmes en leurs jardins, de Denise Déjean, et La Pomme d'Ève, de Myriam Saligari, deux approches intenses de la femme, à travers le microcosme de leur vie dans un macrocosme universel, celui de la place des femmes dans les migrations dans le premier, et le désir de la femme à travers le temps. Exploration des pensées intimes, du combat pour exister, de l'acceptation de la destinée tout en n'y étant pas soumise. C'est justement là le rôle important de la littérature, aborder un sujet intemporel en lui donnant le recul romanesque pour réfléchir plutôt que réagir.

Deux écritures très poétiques qui se lisent avec passion et gourmandise.

Corinne a, bien entendu, conclu la rencontre en présentant l'ensemble de titres déjà publiés par les deux auteurs, et introduit Cédric Bourelle, le partenaire caviste Côté Rhône, place Gambetta à Orange, qui chaque fois nous fait découvrir des producteurs locaux pour accompagner les plats apportés par chacun, tout en continuant la conversation…

 

Prochaine rencontre, vendredi 12 octobre 2018 à 19h30
2 auteurs
Jean-Philippe Chabrillangeas (Des pissenlits sur ma tombe)
Jean-Pierre Cendron (Un été avec Fana)
Un marin, un adolescent. Un sujet à deux facettes, deux romans à propos des migrants.
Autour de ces deux histoires, nous parlerons entre autres du sujet des migrants, en compagnie des auteurs et d’un membre de SOS Méditerranée (l’Aquarius). Un médecin prendra aussi la parole.

Une soirée entre littérature et humanité, comme Elan Sud les aime…

Attention, changement exceptionnel de salle pour accueillir plus de monde. L’entrée est toujours gratuite.
Salle Chabeuf (face au parc Gasparin), 113 rue des Tanneurs, 84100 Orange
Réservations : 04 90 70 78 78 (49 places maximum)

Ce qui ne change pas, c’est la dégustation offerte par notre partenaire Coté Rhône (Place Gambetta à Orange) accompagnée des plats que vous aurez apportés et que nous partagerons, tout en continuant la conversation.


Dédicaces des auteurs - Paiements carte bancaire acceptés

Denise Déjean et Myriam Saligari à la librairie Elan Sud
Denise Déjean et Myriam Saligari à la librairie Elan Sud
Denise Déjean et Myriam Saligari à la librairie Elan Sud

Partager cet article

Repost0
30 juillet 2018 1 30 /07 /juillet /2018 12:31

C’était la sixième, ou septième année, on ne sait plus à force, qu’Elan Sud se déplaçait avec son catalogue et la librairie à Chalencon, dans la vallée de l’Eyrieux en Ardèche. Cette année, quatre auteurs étaient présents, d’autres voulaient venir, mais n’étaient pas disponibles. Profitant de la fraîcheur matinale, avant que la canicule nous en empêche, nous avons monté le stand à sa place habituelle, au milieu de la rue Royale, là où l’espace est assez grand pour accueillir les centaines de livres apportés pour l’occasion.

Les lecteurs assidus de cette manifestation, profitant aussi de la fraîcheur, ont rapidement fouillé sur le stand pour trouver le ou les livres qu’ils souhaitaient. Jean Dherbey et Dominique Lin, habitués du lieu ont retrouvé leur lectorat venu chercher leurs derniers titres, et Jean-Philippe Chabrillangeas et Cédric Totée ont pu aussi présenter leur production.

Cette année, le thème du Salon était l’humour, et il était évident que Cédric Totée, avec Soupe de concombre et petites contrariétés et L’Homme qui ouvrait les pots de confiture, soit l’invité d’honneur de la journée, avec une rencontre autour de ses 2 romans (une première à Chalencon), place du marché, ce balcon qui surplombe la vallée. Humour, rires, et littérature ont égrené ce moment animé par Nicolette, bibliothécaire, Yvette, la trésorière de l'association Livres et village, à l’ombre de l’érable, devant un public conquis.

Pendant ce temps, Dominique offrait une lecture d’un de ses derniers contes et rappelait que la légende de La Cascade était née au bord de l’Eyrieux, sur la Dolce Via, où un immense rocher en forme de tête de gros chien (ou de lion) lui a inspiré la légende qui disait que « celui qui viendrait se coucher au bord de l’eau serait transformé en rocher et pourrait se reposer à jamais… » Nous savons tous que les auteurs ont une imagination débordante !

Toute la journée, les lecteurs ont pu faire leur « stock » pour l’hiver, quittant le stand avec entre 5 et 10 livres, et surtout le sourire. Il régnait sur cette place une joie communicative et nos 4 compères y étaient pour quelques chose, en symbiose totale avec le thème de l’année (voir les photos plus bas…) !

Le succès de ce rendez-vous est la preuve qu'il est nécessaire d'apporter le livre dans les vallées reculées, mais aussi que la qualité du catalogue Elan Sud et des éditeurs indépendants sélectionnés à la librairie sont reconnus par les lecteurs attentifs. A aucun moment, depuis des années, on nous a demandé des livres vus en tête de gondole ou à la télé… et c'est bien ainsi!

Un immense merci à toute l'équipe (l'ancienne et la nouvelle) pour son accueil renouvelé. À l'an prochain pour un nouveau thème et des rencontres de qualité.

Un résumé de la journée en images…
Un résumé de la journée en images…
Un résumé de la journée en images…
Un résumé de la journée en images…
Un résumé de la journée en images…
Un résumé de la journée en images…
Un résumé de la journée en images…
Un résumé de la journée en images…
Un résumé de la journée en images…
Un résumé de la journée en images…

Un résumé de la journée en images…

Partager cet article

Repost0
26 juillet 2018 4 26 /07 /juillet /2018 11:06

Ce dimanche 29 juillet, rendez-vous à Chalencon, dans la vallée de l’Eyrieux, pour le Salon du livre auquel Elan Sud participe depuis des années.
Chaque fois, c’est un rendez-vous magique avec cette nature luxuriante et sauvage de l’Ardèche et avec les lecteurs venus de toutes les vallées pour faire le plein de livres pour l’hiver. Les fidèles viennent voir les nouveautés, suivent les auteurs… Ce Salon, comme ceux d’autres villages reculés où nous allons (Colmars-les-Alpes), possède une identité particulière. Personne ne cherche la vedette vue à la télé à qui on achète un selfie, une poignée de main et une dédicace. Non, ici les lecteurs prennent le temps de discuter, de découvrir, de s’aventurer dans des lectures qu’ils ressentent et non pas prescrites par les médias.
Nous venons avec le catalogue Elan Sud et une partie de la librairie d’éditeurs indépendants pour le plus grand plaisir de toutes les générations. Jeunesse, terroir, nature, cuisine, beaux livres, livres-disques, poésie… le choix est vaste.
Cette année, 4 auteurs seront présents sur le stand :
Cédric Totée, invité d’honneur du Salon sur le thème de l’humour, sera l’objet d’une table ronde en compagnie de 2 bibliothécaires qui ont beaucoup apprécié ses romans.
Jean-Philippe Chabrillangeas, Jean Dherbey et Dominique Lin seront aussi sur le stand pour dédicacer leurs romans

Elan Sud porte le livre en Ardèche, dans la vallée de l'Eyrieux avec 4 auteurs
Elan Sud porte le livre en Ardèche, dans la vallée de l'Eyrieux avec 4 auteurs
Elan Sud porte le livre en Ardèche, dans la vallée de l'Eyrieux avec 4 auteurs
Elan Sud porte le livre en Ardèche, dans la vallée de l'Eyrieux avec 4 auteurs
Elan Sud porte le livre en Ardèche, dans la vallée de l'Eyrieux avec 4 auteurs
Elan Sud porte le livre en Ardèche, dans la vallée de l'Eyrieux avec 4 auteurs
Elan Sud porte le livre en Ardèche, dans la vallée de l'Eyrieux avec 4 auteurs
Elan Sud porte le livre en Ardèche, dans la vallée de l'Eyrieux avec 4 auteurs

Partager cet article

Repost0