Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • : Maison d'édition Elan Sud, littérature générale, à Orange (84). Ses auteurs et leurs romans. Parutions, articles, interviews, commentaires. Actualité des salons du livre, rencontres avec le public. Site d'échange littéraire. Organisation du concours de manuscrits : Prix première chance à l'écriture
  • Contact

Recherche

l'actualité

Agenda des salons, des parutions.
Rencontre avec les auteurs : C'est ici

Bonjour à tous,

J'ai ouvert ce blog pour vous permettre de réagir aux lectures de nos ouvrages. Les auteurs vous répondront avec plaisir en fonction de leur emploi du temps, laissez-leur un commentaire.

Un calendrier pour retrouver les auteurs, un Blog pour prolonger une conversation…

Un Prix Littéraire pour donner "Une Première Chance à l'Écriture" (un contrat d'édition à la clé)
Pour rester informé des dates de Rencontres & Dédicaces, des parutions, des nouveaux articles, inscrivez-vous à la liste de diffusion.
Ce site est à consommer sans modération. A vous de jouer.
Corinne, responsable d'édition
Pensez à vous inscrire à la lettre d'information
 
Salon de l'édition indépendante à Orange (84)
  le site L'Antre des Livres - renseignements : e-l-u@orange.fr
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 06:14

Le 22 septembre à 18 h, nous vous convions à la librairie Elan Sud.
Sortie depuis deux mois environ, La Poupée mexicaine de Michèle Pouget rencontre un vif succès.  

Ce titre s'inscrit parfaitement dans la collection élan d'elles. L'auteur soulève de nombreux sujets dont celui de l'instinct maternel, ce dernier thème questionne... 
Nous vous attendons donc pour écouter ou échanger autour des nombreuses thématiques de ce livre.

http://www.elansud.fr/pouget/index.html

invit Pouget20120922 

Michele pouget 7147La soirée se clôturera par un apéritif et d'une dégustation de la cuvée "Femmes" de la cave des Coteaux de Visan. Nous dégusterons avec plaisir vos gourmandises salées ou sucrées.
Merci de réserver, car nous ne pourrons accueillir plus de 35 personnes.

Librairie Elan Sud : 04 90 70 78 78 - 233 rue de Rome 84100 Orange 

Partager cet article

Repost0
22 août 2012 3 22 /08 /août /2012 05:24

atelier2012081.JPGSeptembre se cache encore derrière les chaleurs du mois d'août, pourtant il est prêt à revenir sur le devant de la scène, avec ses couleurs, ses senteurs et ses journées douces et amères. Douces, car il ne brûle pas la peau comme ses deux compères estivaux, amères, car il porte en lui les prémices de l'hiver, des pluies et du froid.

 Mais c'est aussi une bonne nouvelle, les ateliers d'écriture bimensuels vont recommencer !

Une deuxième année qui sera, à l'image de la première, riche en découvertes, en balades au sein de l'imaginaire. La musique des mots résonnera au rythme de notre inspiration. Nous travaillerons encore les différentes facettes de l'écriture longue, celle du roman, celle de l'histoire où personnages, situations, dialogues, narrateurs, descriptions, et introspection sont les piliers indispensables à développer.

Lhomme-semenceAgenda : les vendredis de 17 h 30 à 19 h 30

14 et 28 septembre, 12 et 26 octobre, 9 et 23 novembre, le 7 décembre

Selon le nombre d'inscriptions, un deuxième jour et un deuxième horaire seront envisagés, à définir selon les disponibilités de chacun.

Tarifs : 20 € l'atelier - Nombre de places limité
Dominique Lin propose également des ateliers d'écriture à distance pour ceux qui voudraient approfondir leur travail. Prendre contact.

Inscriptions et renseignements :
Dominique Lin : lin@elansud.fr
Tél. 04 90 70 78 78 ou 06 69 53 61 82

Partager cet article

Repost0
18 juillet 2012 3 18 /07 /juillet /2012 08:16

C'est devenu un rendez-vous incontournable, chaque année, les éditions Elan Sud sont invitées au salon du livre de Sablet, à l'instar des autres éditeurs de Vaucluse, sur le stand du Conseil Général, juste à côté du podium France Bleu Vaucluse. La rencontre avec les éditeurs [indépendants] de Vaucluse est le pendant des rencontres avec les "stars" du livre.

invitation-Sablet2012.jpg
bergerlumieres300pxcliquer sur l'image pour agrandir


 

Elan Sud vous présentera ses deux dernières parutions qui rencontrent un large succès :

• Le berger des lumières, de Claude Gallardo, roman historique
1612, la chasse aux sorcières… De nombreuses découvertes sont mises sous le boisseau par certains prélats ; la traque, la conspiration et l'éternelle recherche du pouvoir font partie du quotidien.
Entre roman historique et roman d'aventures, l'auteur nous fait vivre différentes quêtes… 
 

Poupee couv300px La poupée mexicaine, de Michèle Pouget, collection élan d'elles. Michèle sera présente les deux jours sur le salon pour dédicacer son roman.
Il, Simon, recherche ses origines.
Elle, Valentine, vit sa vie, ailleurs.
Entre lui et elle, l'émotion dérive dans l'incompréhension et le pardon, navigue vers les excuses et la destinée
Selon Sarah Blaffer Hrdy, "l'amour maternel ne vient pas que de la mère : il suppose une intervention active de l'enfant pour se faire aimer."
Ce roman tendre nous promène entre deux personnages que la vie ballotte d'un continent à l'autre.

Autres auteurs présents sur le salon :
• Jean Bessière [ Cernes pourpres, Prix première chance à l'écriture 2011]
• Dominique Lin [ Toca Leòn!, La Grande Borie, Renaître de tes cendres]

Autres éditeurs présents sur le stand du Conseil Général de Vaucluse :
Les Études Comtadines : patrimoine et tradition en Provence
Éditions Barthélémy : régionalisme
Lutin malin : Jeunesse

Le Delirium : beaux livres et divers
Noir au blanc : littérature générale
Éditions ARMADA : science fiction

Sablet 2011 020 Sablet 2011 011 Sablet 2011 015

Le salon 2012 aura lieu les 21 et 22 juillet prochains : le samedi de 16h à 19h et le dimanche de 10h à 13h et de 15h à 18h30
Les rencontres et les dédicaces avec les auteurs se tiendront sur la place et dans les rues du village ainsi que dans les jardins.
Amélie Nothomb sera en dédicace à partir de 15 heures sur la place de l'Aire de la Croix le 21 juillet 2012
Fidèle depuis de nombreuses années, Philippe Guimbert sera le parrain de l'édition 2012.
Le Prix Inter Rhône : Patrick Olivier Elliot
Cuvée du Livre : Christian Etienne (Vous pourrez retrouver le livre de cuisine prestigieux "Fables" sur le stand du Delirium à côté d'Elan Sud)

Banniere_lettrevaucluse.gif

Partager cet article

Repost0
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 12:11

Michele pouget 7115Ce samedi 16 juin 2012, Michèle Pouget recevait ses lectrices et ses lecteurs à la librairie Elan Sud à Orange.

Dès 14 h, les premiers fidèles passèrent avec elle un moment agréable. Le temps semblait s'être arrêté là, au frais sous la tonnelle, laissant à Michèle le loisir de partager son bonheur d'être éditée, de parler de son aventure littéraire et, bien sûr, de son roman, La poupée mexicaine.

Certains sont repartis, d'autres ont attendu le moment de la présentation accompagnée de lectures à deux voix. Michèle lisant « elle » et Roger, lorsque cela lui était possible… (ceux qui étaient présents comprendront) lisant « il ».

 

La poupée mexicaine est le quatrième ouvrage à s'inscrire dans la collection élan d'elles, collection résolument féminine sans être féministe. Des créations ou des rééditions de textes choisis, intimes, révélant parfois la difficulté d’être Femme, d'ici ou d'ailleurs, dans un monde résolument masculin…

 

Le roman de Michèle aborde la maternité, et plus précisément l'instinct maternel. À l'évocation d'une rencontre à ce sujet, les langues se sont très vite déliées, les avis se sont croisés, parfois opposés… la réflexion, voire le débat, semble nécessaire.

Les conversations ont continué jusque tard dans la soirée, autour d'un verre de vin spécialement choisi pour l'occasion : la cuvée « femmes » de la cave des Coteaux de Visan… mais aussi d'eau et de jus de fruits…

 

À la tombée du jour, tardive en cette saison, de nombreux exemplaires avaient été dédicacés, les visiteurs repartirent satisfaits de cette rencontre dans le jardin, sur la pelouse aux parfums de menthe fraîchement tondue…

 

Pour ceux qui ont raté cette soirée, rendez-vous à la librairie Elan Sud ou sur commande dans toute librairie ou via internet : cliquer ici

 


la poupée mexicaine : l'atelier, la prostitution par elansud

Les autres vidéos sont à la suite.

Pour les photos, cliquer là

Partager cet article

Repost0
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 11:41

 

academie.jpgL'Académie des Jeux floraux maintient la tradition du Gai savoir et s'attache à la promotion de la langue d'oc depuis 1323. À ce titre, elle est considérée comme la plus ancienne société savante d'Europe. Fondée par Louis XIV en 1694, elle est reconnue d'utilité publique depuis 1923.

À la Toussaint 1323, sept personnages, que l'on nomme depuis « les sept troubadours », mais qui étaient un damoiseau, Bernard de Panassac, un habitant du Bourg de Toulouse, deux changeurs, deux marchands, et un notaire, se réunirent avec les capitouls pour créer un concours de poésie, doté d'une violette d'or que les capitouls s'engagèrent à payer. Ce prix fut donné pour la première fois le 3 mai 1324.

 

Chaque année, l'académie décerne plusieurs Prix dans chaque catégorie :
• Grands prix
• Prix spéciaux de poésie française
• Prix spéciaux de prose française

 

Lardoulens Couv 500pxLes années sont passées, le Prix a continué…

Le romantisme et la mode du genre Troubadour furent bénéfiques pour l'Académie. Victor Hugo, récompensé à dix-sept ans, était maître en 1820. Chateaubriand le fut en 1821, Baour-Lorman, un Toulousain, en 1824, Chênedollé en 1827. Divers membres de l'Académie s'attachèrent à lire et à publier les vieux manuscrits de l'Académie, tandis que le goût de l'époque pour les faux faisait apparaître des registres imaginaires de poésies vantant Clémence Isaure.
Frédéric Mistral fut nommé maître en 1878, mais il fallut attendre 1895 pour que fussent rétablis les prix de poésies en langue occitane.
Ce Prix n'a jamais « surfé » sur l'actualité ni la notoriété éditoriale. Les livres sont sélectionnés autant pour leur fond que pour leur style.

 

Dejean_Coustellet.jpgUn auteur Elan Sud récompensé

 Le 3 mai prochain, Denise Déjean se verra décerner le Prix d'Académie des Jeux floraux 2012 et une médaille de vermeil pour son roman « Lardoulens » paru en 2010 chez Elan Sud.

 

Corinne Niederhoffer, responsable des éditions Elan Sud a été la première à être informée. Dans un élan de joie et de fierté, Denise a remercié Corinne pour le travail réalisé sur le manuscrit, pour que celui-ci aboutisse à ce qu'il est aujourd'hui : un roman rythmé, équilibré, vif, dont les personnages typés échappent à la caricature en milieu rural.

Denise travaille un nouveau manuscrit. Son objectif : paraître dans la collection « élan d'elles », un des fleurons de la maison d'édition. Mais nous n'en sommes pas là, laissons Denise toute à son bonheur… Rendez-vous le 3 mai à Toulouse pour la cérémonie.

Pour en savoir plus sur Denise Déjean et son roman Lardoulens, cliquer ici

 acheter ce livre 

Le palmarès officiel sera très certainement en ligne prochainement… lien ici

 

Partager cet article

Repost0
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 08:19
 
Fiche technique

Titre :
Fragments rouges
Auteur :
Bruno ALBERRO
Editeur : Elan Sud
Format : 12,5 X 21 cm
160 pages
N° ISBN :
978-2-911137-14-3
Prix : 15 €

 

Il était très jeune en 1968. Un père oppressif l’a poussé sur les routes de la révolte… Vingt ans après, il revient dans un pays qu’il ne comprend plus, à la recherche des fragments d’un passé révolu, où les ardeurs du communisme et de ses premiers émois rejaillissent du tréfonds de sa mémoire…

Du même auteur
Aux éditions Elan Sud

« Tiré d’une histoire vraie, celle d’un copain aspiré par les jeunesses communistes, ce roman brosse le portrait de ces militants, ces utopistes d’hier, tombés dans les extrêmes.
Vingt ans plus tard, quel serait leur regard sur cet engagement et espoir de jeunesse?
Dans un monde tiraillé et remis en question dans sa structure et son fonctionnement, "Fragments rouges" répond à une actualité quotidienne et intemporelle à la fois.
A noter : un hommage aux déportés communistes, également victimes de discrimination pendant la guerre de 39-45»
 
Les premières lignes :
La flaque grossit, enveloppe ses chaussures éculées. L’eau atteint maintenant le dessus de ses semelles. De grosses bulles éclatent à la surface. Il regarde ces myriades de geysers microscopiques et les gens qui passent à côté de lui. Le voyageur sourit à ceux qui l’observent étrangement. Ces bulles l’obsèdent. Un spectacle dont il ne se lasse pas depuis qu’il est enfant. Il n’aurait qu’un pas à faire pour se retrouver au sec sous l’abri qui l’accueillerait, mais il n’en a cure. Une forme de résistance. Encore et toujours. Il revient au pays et Paris lui a envoyé des émissaires, les plus noirs, les plus froids, les plus gris. L’homme stationne là, devant les halls de l’aéroport. Il cherche le bus qui le conduira en ville. Là, il pourra trouver un abri. Un nid pour un nouveau départ. Il revient chez lui. Mais ça ne lui fait ni chaud ni froid.
Le froid dans le dos, il l’a souvent connu. Pas plus tard qu’une heure auparavant, au moment de passer la douane.
La peur d’être reconnu ou celle de ne plus l’être. Cette alternative arrive plus comme une déception. Comme un masque enlevé, quand dessous on ne voit qu’un étranger.

Disponible chez votre libraire ou chez l'éditeur :
éditions Elan Sud : 233 rue de ROME
84100 Orange
04 90 70 78 78 - Fax  04 90 70 75 27 elansud@orange.fr

Commandez par DILICOM - gencod: 3012432080014

Pour le Sud Ouest : Comptoir du livre comptoirdulivre@wanadoo.fr

 

Bruno Alberro est né à Bastia en 1955.
Après une enfance en Afrique, il rejoint la France pour continuer ses études dans une école militaire. Une carrière dans l’Armée de l’air en découle.
Depuis plusieurs années, il se consacre à l’écriture, journaliste au quotidien, il s'inspire de son environnement pour étayer ses écrits.
Personnage réservé, il lève avec ses romans un voile discret sur ces injustices bouleversantes, celles qui nous révoltent et sur qui nous déposons l’indifférence avec pour excuse, le poids de notre quotidien.

 

Partager cet article

Repost0