Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • : Maison d'édition Elan Sud, littérature générale, à Orange (84). Ses auteurs et leurs romans. Parutions, articles, interviews, commentaires. Actualité des salons du livre, rencontres avec le public. Site d'échange littéraire. Organisation du concours de manuscrits : Prix première chance à l'écriture
  • Contact

Recherche

l'actualité

Agenda des salons, des parutions.
Rencontre avec les auteurs : C'est ici

Bonjour à tous,

J'ai ouvert ce blog pour vous permettre de réagir aux lectures de nos ouvrages. Les auteurs vous répondront avec plaisir en fonction de leur emploi du temps, laissez-leur un commentaire.

Un calendrier pour retrouver les auteurs, un Blog pour prolonger une conversation…

Un Prix Littéraire pour donner "Une Première Chance à l'Écriture" (un contrat d'édition à la clé)
Pour rester informé des dates de Rencontres & Dédicaces, des parutions, des nouveaux articles, inscrivez-vous à la liste de diffusion.
Ce site est à consommer sans modération. A vous de jouer.
Corinne, responsable d'édition
Pensez à vous inscrire à la lettre d'information
 
  juin 2016:  le 9e Salon de l'édition indépendante se déroulera à Orange (84).
  le site L'Antre des Livres - renseignements : e-l-u@orange.fr
21 juillet 2010 3 21 /07 /juillet /2010 08:50

Bonjour à tous et à toutes,

A la demande générale, je continue  à vous ''promener'' dans le OFF et à vous communiquer mes impressions. N'hésitez pas à me dire si vous ne souhaitez plus recevoir mes messages, je vous supprimerai de ma liste, vous ne m'en fâcherez pas.

Je vous ai dit que j'aimais Philippe Avron, que dis-je, aimer c'est faible ! Je suis littéralement tombée amoureuse, il y a un peu de temps déjà,  de ce vieux monsieur !
C'est un homme généreux, je crois l'avoir déjà dit, et  cette incommensurable générosité, il l'offre non seulement à son public, mais surtout aux jeunes comédiens qu'ils croisent et dans lesquels il doit sentir un je ne sais quoi..... C'est un très grand Monsieur qui a beaucoup oeuvré en faveur de l'éducation populaire. Un humaniste.
Et justement, un jour, il a croisé Erwan Fouquet, jeune comédien au talent prometteur. Intimidé mais très volontaire, le jeune homme s'est fait remarquer du maître lequel l'a autorisé à jouer ses textes. Et c'est ainsi qu'au ''Collège la Salle'', place Pasteur, 04.90.39.19.13 (on n'est pas très bien assis... c'est dans un collège et oui c'est normal ! mais il y a la clim) se joue
''Le disiciple d'Avron''. C'est un monologue d'humour sur le théâtre, bien emmené par cet Erwan talentueux qui ne ménage pas sa peine. Il parle et chante et il  a une belle voix. A voir, mais à voir, avant d'avoir vu ''Montaigne, Shakespeare, mon père et moi''. Il vaut mieux commencer par le disciple et finir par le feu d'artifice du grand maître, qui je vous l'ai déjà dit joue au théâtre des Halles.

J'avais repéré son spectacle dans le programme (vous savez que ce gros pavé comporte 1200 ou 1300 spectacles... mais on s'y retrouve bien. Le document est bien fait) et elle m'a séduite alors que je mangeais à la terrasse d'un restau. Elle est belle, pleine de talent et a décidé de s'engager sur les traces de Devos, c'est ''culotté''. C'est un peu le pendant d'Erwan. Elle joue les textes du très grand Devos et elle s'en sort très bien. Une belle présence sur scène. J'ai su, en sortant du spectacle, que c'était une avignonnaise.
Elle s'appelle Jane Bréduillieard et joue les jours impairs, à 22 h 30, au théâtre de l'Oulle  - 04.90.86.14.70 (place Crillon, c'est la place face au pont qui va à Villeneuve, face à l'Hotel d'Europe) et son spectacle : ''De Vos à Moi''

''Au chêne Noir''
(04.90.82.40.57)  - Il y a énormément de monde et on y étouffe en attendant le spectacle car le hall est littéralement envahi, mais ça vaut la peine. ''Agatha'' d'après un texte de Duras. J'avais déjà vu ce spectacle avec une autre compagnie dont la mise en scène était plus minimaliste. J'avais préféré, mais si vous aimez Duras et toute l'ambiguité qui la caractérise et caractérise son oeuvre, allez voir Agatha.
C'est un texte puissant qui évoque le théme de la relation amoureuse entre un frère et une soeur. (les deux comédiens sont frère et soeur dans la vie et je pense que c'est leur père qui les  met en scène). Ils se retrouvent une ultime fois dans la villa Agatha, nom que porte aussi la jeune femme. Ils parlent de leur arrachement et de leur attachement et on entend le cri d'une douleur interdite.
Bien sûr, on ne rit pas, ce n'est pas de la comédie burlesque.... c'est grave, comme Duras, mais beau. J'ai aimé, même si l'apparition d'un troisième personnage qui est aussi Agatha (une autre Agatha) ne me semble pas essentiel. C'est un  double, double aussi par le jeu d'un miroir avec lequel jouent les comédiens. Quelques trouvailles scèniques intéressantes, quelques clichés aussi...
Les comédiens sont talentueux.

Pour finir ''La famille Aimé'' aux Ateliers d'Amploux (proche de la place pie - première rue à droite en se dirigeant vers la rue Thiers - 04.90.86.17.12)  à 20 h 15. J'ai choisi ce spectacle parce que j'avais lu des textes de l'auteur Nicol Sigal (auteur contemporain, ''vivant'' - j'ai raté sa présence, elle était venue la veille voir le spectacle - j'aurais bien aimé la rencontrer).  '' La famille Aimé'' : C'est l'histoire d'une famille de quatre enfants où tout le monde s'appelle ''Aimé'' : il y a ''Aimé la grande'', ''Aimé la deuxième'' ''Aimé la petite''....... (six comédiens : quatre enfants, le père et la mère)
C'est un texte très contemporain, difficile à jouer. Cette belle et jeune équipe de comédiens s'en sort à merveille. Elle nous raconte les difficiles relations entre les membres d'une famille nombreuse. Le père, pour éviter de rentrer dans le conflit, va à la pêche....  une mère très triste qui a très souvent mal à la tête...  c'est du vécu ça !!!!
Chacun des personnages vit l'évènement de son point de vue mais il y a du lien, de l'amour, du désarmour, de la jalousie, du désir de réussir sa vie en dehors de la famille... C'est très bien joué car ce n'était pas évident avec un pareil texte. Il y a de l'enthousiasme et une belle force qui anime cette compagnie, composée en partie de jeunes comédiens.
Cette pièce est vraiment à l'image du festival Off c'est à dire, de l'inconnu sur lequel on met, le temps d'un festival un coup de projecteur. Cela n'a rien, mais rien à voir, avec le théâtre classique. D'ailleurs on peut constater qu'il y a très peu de programmation de grands classiques.  Mais va-t-on au festival Off pour voir du théâtre classique ? Pour moi, c'est non. Sauf peut-être, en passant, une comedia delle arte, pour un moment plus léger.


Je n'ai pas vu, mais j'irai voir le ''CHE'', ( Ernesto Che Guevara, la dernière nuit) j'ai entendu dans les files d'attentes d'excellents critiques et il faut réserver. C'est au ''Chêne Noir''.

Voilà pour ce voyage de fin de semaine. J'espère que certains d'entre vous pourront profiter de ces instants extraordinairement riches qui sont à portée de nos mains... si près de nous.
On peut aussi se tromper et ''gaspiller'' son temps et son argent. Mais c'est la vie.

Pour ceux qui ne le sauraient pas, il exite une carte de festivalier qui se vend à l'office de tourisme, rue de la République. On vous tirera le portrait et  il vous en coûtera 15€, que vous récupérez facilement si vous allez voir au moins 4 spectacles puisque avec la carte, vous bénéficirez du tarif réduit, passant de 18€ à 12 ou de 15 à 10, suivant les lieux et les spectacles.



Bises amicales à tous - bonne suite d'été. Michèle

Partager cet article

Repost 0

commentaires