Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • : Maison d'édition Elan Sud, littérature générale, à Orange (84). Ses auteurs et leurs romans. Parutions, articles, interviews, commentaires. Actualité des salons du livre, rencontres avec le public. Site d'échange littéraire. Organisation du concours de manuscrits : Prix première chance à l'écriture
  • Contact

Recherche

l'actualité

Agenda des salons, des parutions.
Rencontre avec les auteurs : C'est ici

Bonjour à tous,

J'ai ouvert ce blog pour vous permettre de réagir aux lectures de nos ouvrages. Les auteurs vous répondront avec plaisir en fonction de leur emploi du temps, laissez-leur un commentaire.

Un calendrier pour retrouver les auteurs, un Blog pour prolonger une conversation…

Un Prix Littéraire pour donner "Une Première Chance à l'Écriture" (un contrat d'édition à la clé)
Pour rester informé des dates de Rencontres & Dédicaces, des parutions, des nouveaux articles, inscrivez-vous à la liste de diffusion.
Ce site est à consommer sans modération. A vous de jouer.
Corinne, responsable d'édition
Pensez à vous inscrire à la lettre d'information
 
  juin 2016:  le 9e Salon de l'édition indépendante se déroulera à Orange (84).
  le site L'Antre des Livres - renseignements : e-l-u@orange.fr
31 mars 2008 1 31 /03 /mars /2008 05:00
Dominique LIN Cuba
Jusqu'à présent réservés aux étrangers, aux fonctionnaires de haut rang et aux employés des entreprises étrangères, les téléphones portables sont désormais accessibles à tous les Cubains, à condition de pouvoir les payer en devises. La levée des restrictions a été annoncée, vendredi 28 mars, par un communiqué publié dans Granma, le quotidien du Parti communiste cubain (Ampliará Cuba los servicios de telecomunicaciones). La compagnie nationale de télécommunications Etecsa a informé que le service de téléphonie cellulaire serait disponible par le biais de contrats personnels et selon la modalité du prépaiement.


L'un des objectifs de la mesure est de régulariser la situation de plusieurs dizaines de milliers d'usagers qui ont obtenu un téléphone portable "par la voie indirecte", par le truchement d'un étranger ou d'une entreprise. Mais le coût du contrat, l'équivalent de 75 euros pour l'ouverture d'un compte, et du service local, 38 centimes d'euro la minute, est prohibitif pour les nombreux Cubains qui ne reçoivent pas de devises. Le salaire mensuel moyen à Cuba est de 408 pesos (équivalent à 11 euros).
Dans son discours d'investiture, le 24 février, le nouveau président cubain, Raul Castro, avait annoncé la rapide élimination des "interdictions et réglementations excessives". Ainsi, l'achat d'ordinateurs, de téléviseurs, de magnétoscopes, de vélos électriques et d'alarmes pour voiture a été autorisé à compter du 1er avril.
Mesure populaire, l'ouverture de l'accès à la téléphonie cellulaire figure en bonne place parmi les doléances de la majorité des Cubains.

Même si cela peut paraître anodin ou mercantile selon les points de vue, c'est un pas en avant vers l'expression individuelle, la communication vers l'extérieur. Cela ne donnera pas à manger au peuple, mais chaque pas doit être noté à sa juste valeur.
Nul doute que Raoul n'arrivera pas à maintenir le joug sur les épaules des Cubains comme l'a fait Fidel pendant un demi siècle. Il ne peut tout "lâcher" d'un coup, c'est même préférable. On a trop vu de pays sombrer dans le chaos dans des situations similaires.
Passer d'une dictature communiste à une dictature du billet vert n'est pas chose facile!
Souhaitons que Cuba signe à nouveau l'histoire de sa marque de fabrique en offrant une alternative.
On peut toujours rêver un peu...
Dominique

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Salsero 08/04/2008 15:45

Merci Dominique de présenter le visage humain de Cuba.
Les gens pensent souvent qu'on est Castriste parce qu'on aime Cuba, mais ça n'a rien à voir.
L'île traverse une période charnière, personne ne sait ce qu'il en sortira. Comme vous le dîtes, le dollar (et ses multinationales) est prêt à fondre sur ce marché, on n'y pourra rien.
Je fais confiance aux Cubains, s'ils ont su résister un demi siècle, ils sauront préserver leur culture devant la marée verte.