Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • : Maison d'édition Elan Sud, littérature générale, à Orange (84). Ses auteurs et leurs romans. Parutions, articles, interviews, commentaires. Actualité des salons du livre, rencontres avec le public. Site d'échange littéraire. Organisation du concours de manuscrits : Prix première chance à l'écriture
  • Contact

Recherche

l'actualité

Agenda des salons, des parutions.
Rencontre avec les auteurs : C'est ici

Bonjour à tous,

J'ai ouvert ce blog pour vous permettre de réagir aux lectures de nos ouvrages. Les auteurs vous répondront avec plaisir en fonction de leur emploi du temps, laissez-leur un commentaire.

Un calendrier pour retrouver les auteurs, un Blog pour prolonger une conversation…

Un Prix Littéraire pour donner "Une Première Chance à l'Écriture" (un contrat d'édition à la clé)
Pour rester informé des dates de Rencontres & Dédicaces, des parutions, des nouveaux articles, inscrivez-vous à la liste de diffusion.
Ce site est à consommer sans modération. A vous de jouer.
Corinne, responsable d'édition
Pensez à vous inscrire à la lettre d'information
 
Salon de l'édition indépendante à Orange (84)
  le site L'Antre des Livres - renseignements : e-l-u@orange.fr
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 18:20

deligny.jpgSamedi 21 avril 2012 à 15 h,
Librairie Elan Sud:


Sur les traces de Fernand Deligny.

En compagnie de Sandra Alvarez, éditions l'arachnéen (Paris), Gisèle Durand Ruiz, Jacques et Dominique LIN.

Cette rencontre portera sur l'autisme et le travail de Fernand Deligny en compagnie des personnes ayant collaboré avec lui pendant des décennies.
Fernand Deligny, né le 7 novembre 1913 à Bergues (Nord) et mort le 18 septembre 1996 à Monoblet (Gard). 
« INCURABLE, inéducable, irrécupérable, insupportable ». Figure majeure de l'éducation spécialisée, Fernand Deligny  s'est, toute sa vie, révolté contre l'image accolée à ces enfants rejetés, voire enfermés dans des « demeures à demeurés », parce que différents, autistes, délinquants... De son expérience et de ses tentatives pour inventer d'autres modes d'accueil, il a laissé de nombreux écrits, contes, romans ou analyses.

http://www.derives.tv/Le-temoignage-de-Jacques-Lin

"L’écriture fut pour Deligny une activité constante, existentielle, le laboratoire permanent de sa pratique d’éducateur. Ses premiers livres sont des pamphlets contre l’« encastrement » institutionnel et la compassion philanthropique qui animent la politique rééducative de l’après-guerre. À partir de la fin des années 1960, il engage une réflexion anthropologique contre la loi du langage et pour une définition de l’humain a-subjectif, spécifique, dépris de lui-même. Il accueille des enfants autistes dans les Cévennes et invente de toutes pièces un dispositif de prise en charge : un réseau d’aires de séjour, des éducateurs comme lui non-spécialistes, un « coutumier » ritualisé à l’extrême, inspiré de l’agir et de l’immuable autistiques. Il invente une cartographie, les fameuses « lignes d’erre », se saisit du cinéma pour remettre en cause le « point de vue » hégémonique de « l’homme-que-nous-sommes »."


GiseleVernissage de l'exposition de l'artiste peintre : Gisèle Durand Ruiz
Le travail de Gisèle Durand Ruiz fut donc d’abord indissociable de l’expérience de la vie avec ces enfants et de la recherche engagée par Fernand Deligny autour de ce qu’il appelait la “vacance du langage”. 
Le trait, le tracer, la ligne, étaient au centre d’une pratique qui engageait l’artiste à transcrire plutôt qu’à s’exprimer par le langage; à livrer l’image d’un territoire commun plutôt qu’à interpréter des stéréotypies autistiques. À partir de cette pratique cartographique autodidacte, Gisèle Durand Ruiz a développé un goût plus personnel de la peinture, toujours lié à la vie quotidienne et aux Cévennes où elle est née et a toujours vécu. 

http://www.giseledurandruiz.net/


 

Clôture de la rencontre autour d'un verre offert par la cave des coteaux de Visan.


Attention, le nombre de places est très limité,
entrée libre, réservation obligatoire au 04 90 70 78 78


À noter, car vous aurez du mal à les trouver ailleurs, la disponibilité des livres à propos de Fernand Deligny à la librairie Elan Sud :

Deligny_oeuvres.png- Fernand Deligny, Œuvres, éditions l'Arachnéen
Ce recueil des Œuvres de Fernand Deligny (1913-1996) paraît un peu plus de dix ans après sa mort. Il reconstitue en 1848 pages de textes, images, fac-similés, les étapes d’une trajectoire qui conduisit cet éducateur sans patente de la lutte contre l’institution « Sauvegarde de l'enfance » à une approche expérimentale de l’autisme. Il rassemble pour la première fois l’essentiel de son œuvre, éditée et inédite : de Pavillon 3, ses premières nouvelles (1944), aux textes sur l’image des années 1980. Il s’achève sur quelques pages manuscrites de sa dernière et monumentale tentative autobiographique, L’Enfant de citadelle.

 

1848 pages (424 de fac-similés et 54 en couleur), 557 images  - 58 euros – ISBN : 978-2-9529302-0-8
Parution : 2007 - Prix du concours des plus beaux livres français 2007

 

 

arachneen.png- L'Arachnéen et autres textes, éditions l'Arachnéen
En octobre 2007, L’Arachnéen publiait un recueil de 1848 pages intitulé Fernand Deligny. Œuvres. Malgré l’importance du volume, ces Œuvres n’étaient pas « complètes ». (La notion n’a pas plus de sens pour Deligny que pour les écrivains à qui l’écriture tient lieu de « vie ».) L’Arachnéen (auquel nous empruntons donc le nom de notre maison) fait partie des essais inédits que nous avions écartés, faute de place. Nous lui associons aujourd’hui un ensemble de textes datés de la même époque (1976-1982), auquel nous avons donné le titre d’un essai inédit, « Quand le bonhomme n’y est pas ». Outre ce texte, cet ensemble comprend la réédition d’essais publiés dans Les Enfants et le Silence (1980) et quatre textes parus dans les revues Spirali et Spirales.

 

Postface de Bertrand Ogilvie  - 14 photographies et 18 cartes
256 pages - Format : 16,7 x 21,6 cm - Prix : 25 euros - ISBN : 978-2-9529302-1-5 - parution : 2008

 

 

LIN_Radeau.jpg- La Vie de radeau, le réseau Deligny au quotidien, de Jacques Lin, chez Le mot et le reste.
Préface de Thierry Garrel

Ce livre se lit comme un roman, mais il ne s’agit pas d’une fiction. Ce récit autobiographique retrace l’aventure extraordinaire d’un groupe formé dans les Cévennes, autour de Fernand Deligny qui accueillît, avec les moyens du bord, des autistes. La Vie de radeau raconte le parcours exemplaire d’êtres humains, qui, contre vents et marées, tentèrent de créer un espace où il existe une vie meilleure pour tous. Cette expérience, toujours en cours, reste une exception dans la société actuelle qui ne tolère pas la différence.

Parution : 17/02/2007  - ISBN : 978-2-9153-7833-9 - 128 pages - 21 x 14,8 cm - 15.00 €

http://www.derives.tv/Le-temoignage-de-Jacques-Lin

Si vous souhaitez les acquérir ou simplement obtenir des renseignements, envoyez-nous un email à : librairie@elansud.fr

 

Maison d'éditions et librairie Elan Sud : 233 rue de Rome - 84100 Orange

Partager cet article

Repost0
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 17:30

signrouge.png

 

Exposition à partir du 4 avril 2012 à la librairie Elan Sud
233 rue de Rome - 84100 Orange

Vernissage en présence de l'artiste le samedi 21 avril
après la rencontre autour de l'autisme et le travail de Fernand Deligny
Pour connaître le programme : cliquer ici

giseleD6.jpg

 

Artiste peintre travaillant dans les Cévennes, Gisèle Durand-Ruiz s'inspire autant du pays que de sa famille ou des enfants autistes aux côtés desquels elle vit depuis de nombreuses années. De l'intime à l'universel, ses figures font trace d'humain gravée sur la toile, dans la pierre et dans le temps.

 

Gisèle Durand Ruiz est née à Saint Jean du Gard en 1949 d’un père maçon Cévenol, peintre-amateur, et d’une mère réfugiée de la guerre civile espagnole.

C’est pendant l’été 67 que s’implante dans les Cévennes une « tentative » de vivre autrement avec des enfants autistes, à l’initiative de Fernand DELIGNY.  Gisèle Durand Ruiz s’associe à cette tentative, qui propose à des non-spécialistes et non-diplômés de prendre en charge les enfants autistes dans un réseau d’aires de séjour autour de Monoblet. À la demande de Deligny, elle commence à retranscrire les trajets des enfants. Cette cartographie de leurs “lignes d’erre” est montrée au Centre Georges POMPIDOU en 1980, dans le cadre de l’exposition Cartes et Figures de la Terre. 

Les tracés de ces cartes révèlent un sens artistique qu’elle développe quand les activités du réseau lui en laissent le temps. Ses tableaux et dessins illustrent les ouvrages de Fernand Deligny publiés à partir des années 70. Le travail de Gisèle Durand Ruiz fut donc d’abord indissociable de l’expérience de la vie avec ces enfants et de la recherche engagée par Fernand Deligny autour de ce qu’il appelait la “vacance du langage”. 

Le trait, le tracer, la ligne, étaient au centre d’une pratique qui engageait l’artiste à transcrire plutôt qu’à s’exprimer par le langage; à livrer l’image d’un territoire commun plutôt qu’à interpréter des stéréotypies autistiques. À partir de cette pratique cartographique autodidacte, Gisèle Durand Ruiz a développé un goût plus personnel de la peinture, toujours lié à la vie quotidienne et aux Cévennes où elle est née et a toujours vécu.

Quelques tableaux présentés à Elan Sud
giseleD1.jpg giseleD2.jpg

Les paysages, l’architecture et les traditions cévenoles sont associés aux portraits de ses proches ou à des études de chevaux. 
Grâce à des amis fidèles, qui l’ont suivie dans son travail, elle a régulièrement exposé dans la région, à Montpellier, à Nîmes, ou à Marseille. 

Elle a toujours assumé parallèlement ses responsabilités auprès des autistes et son activité artistique. La précarité de cette “double vie” fonde l’originalité et la force de son travail.
Sandra Alvarez de Toledo

 

 

Partager cet article

Repost0
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 08:46

vendredi 30 mars 19 h, merci de réserver rapidement votre place à cette soirée.

Pour préparer la soirée au mieux , des livres sont disponibles à la librairie Élan Sud (15 €).
Discussion autour de Rimbaud et Verlaine avec Gilles Bontoux.

absinthe.jpgSeptembre 1871 : sur les quais de la gare de l'Est, à Paris, un homme fait les cent pas. Il attend un voyageur qui doit arriver de Charleville, dans les Ardennes. Cet homme qui attend, c'est le poète Paul Verlaine. Il a vingt-sept ans et vient de se marier. Sa jeune femme, Mathilde, attend un enfant. Le voyageur, c'est Arthur Rimbaud, dix-sept ans, gueule d'ange et dégaine de voyou. Dans ses bagages, des poèmes. Dans sa tête, des rêves d'évasion.Une histoire d'amour est en train de naître.
Absinthe est le roman de cet amour, de cette rencontre entre deux poètes de génie qui se nourriront l'un de l'autre, dans les excès de l'alcool et de la littérature, dans les voyages et les errances, jusqu'au drame, jusqu'à Stuttgart et à la rupture finale.

 

Gilles Bontoux est né en 1957, dans le Vaucluse, où il vit et où il enseigne. Sa passion pour l'œuvre de Rimbaud et Verlaine, il la doit à sa rencontre, alors qu'il avait dix-sept ans, avec les chansons de Léo Ferré. Il a écrit ce roman parce que, dit-il : « Je voulais le lire et je ne le pouvais pas, il n'avait pas été écrit. Alors, je l'ai fait moi-même... »

 

Cette soirée se terminera par un apéritif dînatoire.

Ce livre est disponible à la librairie. Vous pouvez aussi le commander en ligne : cliquer ici

 

N'oubliez pas que soutenir l'édition indépendante, c'est maintenir la diversité littéraire.
  

Corinne Niederhoffer
Renseignements : librairie@elansud.fr et  04 90 70 78 78
Librairie et éditions Elan Sud, 233 rue de Rome (anciennement rue des phocéens), 84100 Orange (http://goo.gl/maps/7tB9)


9 et 10 juin 2012 : le 5e salon de l'édition indépendante se fera à Orange. :

Partager cet article

Repost0
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 16:39

 

fee-dhiver.gifLa Librairie Elan Sud d'Orange recevait André Bucher samedi 11 février pour présenter son sixième roman « Fée d'hiver » qui vient juste de paraître aux éditions Le mot et le reste. Connaissant la qualité de sélection des rencontres à la librairie, une trentaine de personnes de la région (Salon de Provence, Valréas, Mazan… et d'Orange) ont souhaité rencontrer l'auteur dans un cadre chaleureux, près de la cheminée. Corinne Niederhoffer, directrice des éditions Elan Sud, a évoqué un style et une écriture techniques mais aussi sincères, et des textes à relire inlassablement.

André Bucher estime qu'il n'y a pas que les romans américains qui peuvent traiter des grands espaces, de la beauté de la nature et de la défense de l'environnement. Pour lui, il ne s'agit pas d'avoir un discours raisonné, mais de chanter la beauté de notre Terre pour que les mots résonnent. C'est en passant par le canal de l'amour et non de l'esprit qu'il pense que les gens la respecteront. Et à cela, il s'y attache dans son livre. Les mots sont des notes lancées dans des phrases rythmées, travaillées, peaufinées, lues à haute voix avant d'être validées par lui.


andre_bucher 013 par elansud

Plusieurs vidéos de la rencontre sont en ligne


Entre les romans urbains et les romans de terroir, André fait sa place, crée sa propre référence. "L'écologie rentre en écriture. On a trop appris à analyser l'écriture et pas assez à l'aimer."


Résumé de l'éditeur :

Daniel avait vu évoluer Alice, les raquettes aux pieds, un peu en dessous des Rabasses.
Il l'avait suivie à distance, accordant ses pas dans les empreintes luisant au soleil telles des gaufres. Pas pour la surveiller, non, juste dans l'hypothèse où elle ferait une mauvaise rencontre. Daniel veilleur de jour. Il l'escortait ainsi lorsqu'il aperçut à son tour les corvidés. Alice, la quarantaine passée, secrétaire de la scierie, entend quitter son mari et échapper à la tyrannie de ses frères.
Vladimir, le bûcheron clandestin, fuit son passé. Daniel et Richard, deux vieux frères un peu rock'n'roll qui vivent reclus dans la ferme du Val Triste, ont des comptes à régler avec leur enfance. Tous vivent dans un coin de la Drôme, déserte et sauvage. Tous sont des échoués. Mais à force de rêves, ils parviendront à dénouer le fil de leur existence, pour un hiver de toute beauté !

Acheter ce livre : cliquer ici

 

L'auteur en quelques mots...
Après avoir exercé mille métiers (bûcheron, docker, berger), il s'installe à Montfroc, dans la Drôme, en 1975, où il vit toujours. Il est un des pionniers de l'agriculture bio en France. Grand lecteur de Jim Harrison et Rick Bass, son écriture mêle célébration de la nature sauvage et étude psychologique en un phrasé scandé, haché, ourlé d'images à l'inquiétante beauté.  Fée d'hiver est son sixième roman.  il a aussi écrit : recueils de poèmes, nouvelles, romans…


Partager cet article

Repost0
21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 12:56

fatras de PrévertDans le cadre des soirées d'Expressions Littéraires Universelles à la librairie Elan Sud, ce vendredi 20 janvier, une représentation de "Fatras" de Jacques Prévert était donnée.

 

Comme à chaque soirée, trente personnes, venues de plus de 80km pour certaines, ont apprécié ces extraits choisis et mis en scène par Camille Vivante et interprétés avec brio par Frédéric Chiron. Première expérience pour Frédéric de jouer "hors scène", à un mètre du public, sans éclairages ni effets. Exercice très difficile quand on est habitué à une mise en scène structurée, calibrée. Mais quelle expérience! Pouvoir sentir le souffle, entendre battre les cœurs, résonner les pensées, éclater les rires. 

 

Ce spectacle est un montage de textes tirés du livre Fatras* de Jacques Prévert, disponible à la librairie Elan Sud.

 Fatras est une autre manière de voir la poésie : ce ne sont pas des poèmes que Prévert nous propose, mais des collages de textes, de courtes phrases percutantes, des coups de gueule. On découvre ici l'homme de convictions : anticlérical, pacifiste, anti-conventionnel et anti-snob.

Le montage proposé permet au comédien d'endosser de nombreux personnages, entouré d'un véritable fatras d'accessoires. Il privilégie les thèmes qui le touchent : la tolérance, l'amour et la sensualité, la religion, la guerre, les paumés du petit matin, la folie et la lucidité souvent associées.

Avec: Frédéric Chiron - Mise en scène: Camille Vivante


fatras-chiron-F par elansud

LA GUERRE
La guerre est déclarée
J'ai pris mon courage
à deux mains
et je l'ai étranglé 

MANGEZ SUR L'HERBE
Mangez sur l'herbe
Dépêchez-vous
Un jour ou l'autre
L'herbe mangera sur vous 
ÊTRE ANGE
Être ange
C'est étrange
Dit l'ange
Être âne
C'est étrâne
Dit l'âne
Cela ne veut rien dire
Dit l'ange en haussant les ailes
Pourtant
Si étrange veut dire quelque chose
Étrâne est plus étrange qu'étrange
Dit l'âne
Étrange est
Dit l'ange en tapant des pieds
Étranger vous-même
Dit l'âne
Et il s'envole.

DANS SES DEUX MAINS
Dans ses deux mains
sous ma jupe relevée
j'étais nue comme jamais
Tout mon jeune corps
était en fête
des cheveux de ma tête
aux ongles de mes pieds
J'étais une source qui guidait
la baguette du sourcier
Nous faisions le mal
et le mal était bienfait.

 

fatras de Prévert

* Résumé de Fatras, 4e de couverture : La poésie peut naître des images aussi bien que des mots, surtout chez un Prévert qui, d'abord homme de cinéma, a un sens aigu de l'image et de ses pouvoirs de suggestion. C'est la confrontation de ces deux moyens d'expression que propose Fatras ou quelques-uns des « collages » auxquels s'applique depuis longtemps Jacques Prévert ont été reproduits parmi les textes qu'il a écrits dans les années 60. On retrouve dans les uns comme dans les autres les thèmes essentiels de son oeuvre poétique.

 

Librairie Elan Sud
233 rue de Rome
84100 Orange 
Derrière le lycée de l'Arc 

Partager cet article

Repost0
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 13:34

Dans la continuité du choix de livres pour "les grands", Elan Sud sélectionne des éditeurs jeunesse afin d'offrir aux plus petits le plaisir de lire intelligemment, avec des livres proposant un éveil aux graphismes ou/et aux mots que nous aurions pu éditer nous-même…

Voici donc une petite sélection pour les petits de 3 ans, à lire avec les parents. En cas de doutes, appelez-nous au 04 90 70 78 78:

La grenouille qui vole, Le Verger des Hespérides

La grenouille qui voleTout public, à partir de 3 ans
16 pages | 14 illustrations
Format : 24X25 cm

Résumé : Conte bilingue franco-chinois.
Après avoir découvert cette histoire, vous saurez pourquoi les grenouilles vivent toujours au bord des mares. Raconté par Véronique LAGNY DELATOUR (français) et Xiaoqin ZENG (chinois) CD audio offert avec le livre
Prix : 17€
Fiche 

Le perroquet malin, Le Verger des Hespérides

Le perroquet malinTout public, à partir de 3 ans
24 pages | 24 illustrations
Format : 24X25 cm
Résumé : Quel est le mystérieux cadeau attendu par le perroquet vedette de la maison ?
Un conte de la tradition orale turque présenté dans les deux langues pour une ouverture sur la culture d'origine de l'histoire. Conte CD bilingue
Prix : 17€
Fiche 

Le petit Poucet et le Minotaure, Éditions Karibencyla

• Mon premier est le plus petit et le plus malin de sept frères.
• Mon second est un homme à tête de taureau.
• Mon troisième est un Labyrinthe dont on ne peut sortir.
À moins de lire mon tout jusqu’à la fin !

Conte à partir de 5 ans
Texte: Fabienne Gambrelle - Illustrations: Joël Cimarrón
Album de 32 pages - Couverture cartonnée - Format 23 x 24cm - ISBN : 978-2-9534343-3-0 - Prix : 12 € TTC

 

 


Cendrillon et l'oiseau de feu, Éditions Karibencyla

• Ma première est une jeune fille qui s'endort tous les soirs dans la cendre.

• Mon deuxième est un oiseau légendaire qui brille de mille feux...
• Mon troisième est un prince qui part en quête de mon deuxième.

Et mon tout est une histoire d'amour qui enflamme les coeurs.

Conte à partir de 5 ans
Texte: La Luciole Masquée - Illustrations: Joël Cimarrón
Album de 32 pages - Couverture cartonnée - Format 23 x 24cm (h x l) - ISBN : 978-2-9534343-4-7 - Prix : 12 € TTC


Livres en vente à la librairie Elan Sud et par correspondance en suivant ce lien
D'autres livres sont proposés dans les mêmes collections

Partager cet article

Repost0
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 14:46

   

cobonnesfetes.jpg
Vous êtes de plus en plus nombreux à venir nous rejoindre, nous vous en remercions.
Notre librairie s'enrichit de nouveaux titres sélectionnés avec soin.
cette librairie est vraiment une réussite et une belle vitrine pour la diversité littéraire.

L'année 2011 a été pleine de surprises, 2012 se profile très active.
De nombreuses rencontres sont programmées où littérature, théâtre, musique, peinture et gastronomie seront à l'honneur.
Au vu du succès des "5 à 7 des mots" de Dominique LIN, un atelier d'écriture supplémentaire est prévu le mercredi. (renseignements au 04 90 70 78 78)
Un événement phare aura lieu les 9 et 10 juin, vous serez tous conviés à y participer.

La maison d'éditions Élan Sud prépare son année littéraire.
Lo Rabassier Bigame, de Luc Delestre traduit par Beatritz Briole-Barbui en Occitan sortira en janvier.
L'ouvrage collectif sur la guerre de 39-45 en Vaucluse, nous étions des sans-culottes, vers la fin du premier trimestre 2012.
Le Berger des Lumières de Claude Gallardo vers le mois de mai.
Nous découvrirons de nouveaux textes avec Fabien Hertier, Michèle Bernard, Laurence Galewska et le futur lauréat du Prix Première Chance à l'écriture.

À tous, encore une fois, bonnes fêtes et à très bientôt.
  N'oubliez pas de venir retirer vos paquets avant les fêtes.
Ci-dessous un clin d'oeil de notre dernière soirée. 

La librairie reste ouverte pour tous vos cadeaux et commandes.
N'oubliez pas que soutenir l'édition indépendante, c'est maintenir la diversité littéraire.

   Corinne Niederhoffer
04 90 70 78 78

Renseignements : librairie@elansud.fr et  04 90 70 78 78
Librairie et éditions Elan Sud, 233 rue de Rome (anciennement rue des phocéens), 84100 Orange (http://goo.gl/maps/7tB9)


 
 

Partager cet article

Repost0
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 09:41
La Librairie Elan Sud c'est aussi la découverte de maison d'éditions, un éclairage aujourd'hui sur:
  Les éditions de la Première Heure sont nées modestement à l'été 2006, avec pour seul capital le goût des textes inactuels et la conviction que nombre d'ouvrages intéressants dorment encore à l'ombre du domaine public. Négligés, méconnus ou carrément oubliés, ces ouvrages sont introuvables en librairies faute de rééditions. Pourtant, qu'ils témoignent d'une époque révolue ou d'une sensibilité singulière, ou qu'ils apportent un éclairage particulier sur un auteur connu, ils nous concernent toujours par cette dimension humaine, intemporelle, qui traverse mœurs et modes.
Ainsi, sans aucune ambition savante ni prétention à rétablir une quelconque justice éditoriale, nous explorons au gré de nos affinités et du hasard le patrimoine littéraire et intellectuel. Nous y recherchons des textes curieux, amusants ou remarquables par leur style, leur sujet ou leur ton, et travaillons à les rendre au public sous la meilleure forme possible.
Quelques titres à découvrir à la librairie...
Ouverte du mercredi au vendredi de 10 h à 18 h et+ non stop! 
233 rue de Rome, 84100 Orange 04 90 70 78 78
ou par Internet via Paypal ( http://0z.fr/9qXPV) : elansud@orange.fr
noter bien la référence du livre et votre adresse postale.

Monologie du mois d'avril (et de ses poissons)

Théodore de Jolimont (40 p., 6,80 €)

Que savons-nous d’avril et de ses poissons ? D’où nous vient cet usage selon lequel ce mois est celui desfarces et attrapes, des canulars ? Et pourquoi les nomme-t-on poissons ? Théodore de Jolimont remonte pour nous le cours des siècles et convoque poètes, savants et historiens afin de dénouer ce mystère.

 

 

Bombance et Bagatelle

Collectif (48 p., 6,80 €)

Nous avons rassemblé ici dix-sept chansons de la première moitié du XIXe siècle. Dix-sept chansons populaires, facétieuses et volontiers égrillardes, où il est exclusivement question des plaisirs de la vie et des plaisirs du corps. Il y est donc question de boire, de manger et d'aimer, de toutes ces choses simples qui font la vie heureuse.

 

Le Club des haschischins 
suivi de La Pipe d'opium

Théophile Gautier (52 p., 6,80 €)

Découverts en Europe dans la première moitié du XIXe siècle, haschisch et opium furent l'objet d'une série d’ouvrages scientifiques et littéraires. Ces récits de Théophile Gautier relatent deux de ses expériences hallucinatoires en nous plongeant au cœur d’un fantastique qui lui est cher.

 

 

Edgar Poe, sa vie et ses œuvres

Charles Baudelaire (48 p., 6,80 €)

Parue en 1852, cette notice est un plaidoyer. En racontant l’histoire «d’un de ces illustres malheureux, trop riche de poésie et de passion, qui est venu, après tant d’autres, faire en ce bas monde le rude apprentissage du génie chez les âmes inférieures», Baudelaire s’attache surtout à défendre l’Artiste contre une société imprégnée de pragmatisme. 

 

Les Grisettes à Paris

Ernest Desprez (36 p., 6,80 €)

Au-delà des manières, les intrigues du cœur restent toujours les mêmes. Et la grisette, jeune femme légère, de condition modeste, est maître dans cet art. Forte de sa jeunesse, elle règne alors, coquette et attirante, exercée aux jeux de l’amour et de la séduction. Ernest Desprez nous en révèle ici par le menu les habitudes, les secrets, et tout le savoir-faire amoureux. 

 

Partager cet article

Repost0
10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 08:00

Merci de faire passer l'information.

 Pour ne pas oublier, à noter sur vos agendas...
De nombreuses animations en ce mois de novembre
La librairie et maison d'éditions Elan Sud reçoit du 14 au 21 novembre, Luis Dennis Gallardo Castro et Maurice Lévêque.
C'est l'aboutissement de trois années de travail auquel l'association ELU a participé en partie.

Aff_Expo600px.jpg Invit-Ephem lib

Exposition du 14 au 20 novembre.
Rencontre avec Maurice Lévêque et Dennis Gallardo le 16 novembre à partir de 18 h.

Venez nombreux... fêter cet évènement. 
Après une lecture extraite du livre, nous dégusterons les vins du Marot de Visan.

Renseignements : librairie@elansud.fr et  04 90 70 78 78
Librairie et éditions Elan Sud, 233 rue de Rome (anciennement rue des phocéens), 84100 Orange (http://goo.gl/maps/7tB9)

  
 

Partager cet article

Repost0
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 10:02

Coup de cœur de la librairie Elan Sud : un texte court, poignant, cinglant dans une langue qui cogne et ferraille!

Une fulgurance dans l’écriture, sur un sujet qui peut paraître, hélas, un quotidien. Les mots sont ciselés avec simplicité, avec la précision d’un laser, le ton est juste.

 

IdeeRougeL'idée du rouge : “… Notre révolte jamais en retard sur la vie accompagnera de la source à la mer, au gré du labeur et des luttes, l’idée du rouge avec la dernière averse. Comment tout espérer sans tout croire ! Mieux, comment supposer le premier coup de feu possible. Au point du jour, expliquer aux portes des usines les dentelles, les guipures, la hampe des coquelicots. A ces compagnons d’aube et d’embarras signifier l’interdiction du sous-entendu, de l’amnistie et des abandons. D’espérances en grèves, partager la rage d’aimer avec, pour s’étourdir, l’odeur des bergeries puis le goût du muscat…”

rousseletMarc Rousselet dit l’arrivée dans le lieu d’affrontement des chevaux de combat. La langue, les poumons, la révolte des intestins. Batailles. Il faudra que quelques-uns en acceptent le fardeau : il en sera. Le plan de restructuration — la langue encore — laisse sur le carreau les sourciers et les rêveurs. Prises de parole sur l’établi. Ceux qui manifestent évoquent les mille contrées du monde en une poignée de révoltés. Banderoles de femmes aux lèvres vanillées. Il faudra que quelques-uns fomentent le coup de gueule : il en sera. Tous les pièges devront être déjoués.
Accident. Affrontements. Il faudra revendiquer une place pour la beauté : il en sera.
Marc Rousselet ne décrit pas l’usine. Il en dit ce que l’homme en a retenu de mots. Du jamais lu.
Ce bref opuscule en douze stations arrache à la condition ouvrière ce qu’elle a de grandiose et d’enfoui, désormais. Dans une langue qui cogne et qui ferraille. Marquée comme au fer de son empreinte digitale.

 

Première édition : juillet 2006 - ISBN : 2-913676-50-2 - 30 pages 14,5 X 21 - Prix : 7,50 euros
Les Solicendristes, Collection "Mais encore"  -
Illustrations : encres de l'auteur

 

En vente à la librairie Elan Sud, 233 rue de Rome, 84100 Orange ou directement en ligne en cliquant ici

 

Extrait :

Il reprend son souffle puis poursuit avec la même véhémence. Inconcevables tenanciers du malheur, ne nous laissons pas réduire aux appointements, à la tutelle. Ne nous absentons pas de renoncements en abjurations. Ouvrons nos yeux au delà des établis et des bureaux, en deçà des étreintes du soir et des gestes votifs. Regardons bien en face la part carnassière du fracas et du feu. Regardons-nous inattentifs, insoucieux, user notre vie à respirer le même air que la pointeuse. Camarades ! Qui désire n’a rien à redouter. N’être que le sel ne suffit pas, il faut en être la fleur, et je vous dis qu’à cette heure le repli n’est plus possible.
L’effet Larsen l’oblige à abandonner le micro. Vos nuits nucléaires, vos défaillances encrassées de rouille, vos acrimonies rudimentaires, ne les revisitez pas encore et encore. Venez, rapprochez-vous, nous sommes capables de débusquer au jugé, de démanteler sans émoi, et les donneurs d’ordres et les couronnés. Tous ceux qui harassent le monde, le saignent jusqu’au terme du contrat. N’ayez pas peur, je vous sais capables de briser les bras des vigiles, les mâchoires des chiens. Dans la plaie des petits matins froids je vous ai vu boire votre café, dans la fumée de tasses vous étiez invincibles. C’est cela que l’on vous cache !
Il baisse maintenant le ton sur le mode de la confidence. Sans égarement mais sans retenue, je vous parle comme à des feux incertains dans une nuit d’hiver…

 

En vente à la librairie Elan Sud, 233 rue de Rome, 84100 Orange ou directement en ligne en cliquant ici

 

Les éditions associatives "Les Solicendristes" éditent la revue Soleils & Cendre. Quelques aspects de sa personnalité : 
Un projet en rupture avec l'idéologie dominante de l'écriture, avec une certaine logique académique de la littérature : la revue livre ses enjeux, ses partis-pris, ses concepts.
 

Partager cet article

Repost0