Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • : Maison d'édition Elan Sud, littérature générale, à Orange (84). Ses auteurs et leurs romans. Parutions, articles, interviews, commentaires. Actualité des salons du livre, rencontres avec le public. Site d'échange littéraire. Organisation du concours de manuscrits : Prix première chance à l'écriture
  • Contact

Recherche

l'actualité

Agenda des salons, des parutions.
Rencontre avec les auteurs : C'est ici

Bonjour à tous,

J'ai ouvert ce blog pour vous permettre de réagir aux lectures de nos ouvrages. Les auteurs vous répondront avec plaisir en fonction de leur emploi du temps, laissez-leur un commentaire.

Un calendrier pour retrouver les auteurs, un Blog pour prolonger une conversation…

Un Prix Littéraire pour donner "Une Première Chance à l'Écriture" (un contrat d'édition à la clé)
Pour rester informé des dates de Rencontres & Dédicaces, des parutions, des nouveaux articles, inscrivez-vous à la liste de diffusion.
Ce site est à consommer sans modération. A vous de jouer.
Corinne, responsable d'édition
Pensez à vous inscrire à la lettre d'information
 
  juin 2016:  le 9e Salon de l'édition indépendante se déroulera à Orange (84).
  le site L'Antre des Livres - renseignements : e-l-u@orange.fr
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 18:20

deligny.jpgSamedi 21 avril 2012 à 15 h,
Librairie Elan Sud:


Sur les traces de Fernand Deligny.

En compagnie de Sandra Alvarez, éditions l'arachnéen (Paris), Gisèle Durand Ruiz, Jacques et Dominique LIN.

Cette rencontre portera sur l'autisme et le travail de Fernand Deligny en compagnie des personnes ayant collaboré avec lui pendant des décennies.
Fernand Deligny, né le 7 novembre 1913 à Bergues (Nord) et mort le 18 septembre 1996 à Monoblet (Gard). 
« INCURABLE, inéducable, irrécupérable, insupportable ». Figure majeure de l'éducation spécialisée, Fernand Deligny  s'est, toute sa vie, révolté contre l'image accolée à ces enfants rejetés, voire enfermés dans des « demeures à demeurés », parce que différents, autistes, délinquants... De son expérience et de ses tentatives pour inventer d'autres modes d'accueil, il a laissé de nombreux écrits, contes, romans ou analyses.

http://www.derives.tv/Le-temoignage-de-Jacques-Lin

"L’écriture fut pour Deligny une activité constante, existentielle, le laboratoire permanent de sa pratique d’éducateur. Ses premiers livres sont des pamphlets contre l’« encastrement » institutionnel et la compassion philanthropique qui animent la politique rééducative de l’après-guerre. À partir de la fin des années 1960, il engage une réflexion anthropologique contre la loi du langage et pour une définition de l’humain a-subjectif, spécifique, dépris de lui-même. Il accueille des enfants autistes dans les Cévennes et invente de toutes pièces un dispositif de prise en charge : un réseau d’aires de séjour, des éducateurs comme lui non-spécialistes, un « coutumier » ritualisé à l’extrême, inspiré de l’agir et de l’immuable autistiques. Il invente une cartographie, les fameuses « lignes d’erre », se saisit du cinéma pour remettre en cause le « point de vue » hégémonique de « l’homme-que-nous-sommes »."


GiseleVernissage de l'exposition de l'artiste peintre : Gisèle Durand Ruiz
Le travail de Gisèle Durand Ruiz fut donc d’abord indissociable de l’expérience de la vie avec ces enfants et de la recherche engagée par Fernand Deligny autour de ce qu’il appelait la “vacance du langage”. 
Le trait, le tracer, la ligne, étaient au centre d’une pratique qui engageait l’artiste à transcrire plutôt qu’à s’exprimer par le langage; à livrer l’image d’un territoire commun plutôt qu’à interpréter des stéréotypies autistiques. À partir de cette pratique cartographique autodidacte, Gisèle Durand Ruiz a développé un goût plus personnel de la peinture, toujours lié à la vie quotidienne et aux Cévennes où elle est née et a toujours vécu. 

http://www.giseledurandruiz.net/


 

Clôture de la rencontre autour d'un verre offert par la cave des coteaux de Visan.


Attention, le nombre de places est très limité,
entrée libre, réservation obligatoire au 04 90 70 78 78


À noter, car vous aurez du mal à les trouver ailleurs, la disponibilité des livres à propos de Fernand Deligny à la librairie Elan Sud :

Deligny_oeuvres.png- Fernand Deligny, Œuvres, éditions l'Arachnéen
Ce recueil des Œuvres de Fernand Deligny (1913-1996) paraît un peu plus de dix ans après sa mort. Il reconstitue en 1848 pages de textes, images, fac-similés, les étapes d’une trajectoire qui conduisit cet éducateur sans patente de la lutte contre l’institution « Sauvegarde de l'enfance » à une approche expérimentale de l’autisme. Il rassemble pour la première fois l’essentiel de son œuvre, éditée et inédite : de Pavillon 3, ses premières nouvelles (1944), aux textes sur l’image des années 1980. Il s’achève sur quelques pages manuscrites de sa dernière et monumentale tentative autobiographique, L’Enfant de citadelle.

 

1848 pages (424 de fac-similés et 54 en couleur), 557 images  - 58 euros – ISBN : 978-2-9529302-0-8
Parution : 2007 - Prix du concours des plus beaux livres français 2007

 

 

arachneen.png- L'Arachnéen et autres textes, éditions l'Arachnéen
En octobre 2007, L’Arachnéen publiait un recueil de 1848 pages intitulé Fernand Deligny. Œuvres. Malgré l’importance du volume, ces Œuvres n’étaient pas « complètes ». (La notion n’a pas plus de sens pour Deligny que pour les écrivains à qui l’écriture tient lieu de « vie ».) L’Arachnéen (auquel nous empruntons donc le nom de notre maison) fait partie des essais inédits que nous avions écartés, faute de place. Nous lui associons aujourd’hui un ensemble de textes datés de la même époque (1976-1982), auquel nous avons donné le titre d’un essai inédit, « Quand le bonhomme n’y est pas ». Outre ce texte, cet ensemble comprend la réédition d’essais publiés dans Les Enfants et le Silence (1980) et quatre textes parus dans les revues Spirali et Spirales.

 

Postface de Bertrand Ogilvie  - 14 photographies et 18 cartes
256 pages - Format : 16,7 x 21,6 cm - Prix : 25 euros - ISBN : 978-2-9529302-1-5 - parution : 2008

 

 

LIN_Radeau.jpg- La Vie de radeau, le réseau Deligny au quotidien, de Jacques Lin, chez Le mot et le reste.
Préface de Thierry Garrel

Ce livre se lit comme un roman, mais il ne s’agit pas d’une fiction. Ce récit autobiographique retrace l’aventure extraordinaire d’un groupe formé dans les Cévennes, autour de Fernand Deligny qui accueillît, avec les moyens du bord, des autistes. La Vie de radeau raconte le parcours exemplaire d’êtres humains, qui, contre vents et marées, tentèrent de créer un espace où il existe une vie meilleure pour tous. Cette expérience, toujours en cours, reste une exception dans la société actuelle qui ne tolère pas la différence.

Parution : 17/02/2007  - ISBN : 978-2-9153-7833-9 - 128 pages - 21 x 14,8 cm - 15.00 €

http://www.derives.tv/Le-temoignage-de-Jacques-Lin

Si vous souhaitez les acquérir ou simplement obtenir des renseignements, envoyez-nous un email à : librairie@elansud.fr

 

Maison d'éditions et librairie Elan Sud : 233 rue de Rome - 84100 Orange

Partager cet article

Repost 0
publié par éditions Elan sud - dans La librairie Elan Sud
commenter cet article

commentaires