Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • : Maison d'édition Elan Sud, littérature générale, à Orange (84). Ses auteurs et leurs romans. Parutions, articles, interviews, commentaires. Actualité des salons du livre, rencontres avec le public. Site d'échange littéraire. Organisation du concours de manuscrits : Prix première chance à l'écriture
  • Contact

Recherche

l'actualité

Agenda des salons, des parutions.
Rencontre avec les auteurs : C'est ici

Bonjour à tous,

J'ai ouvert ce blog pour vous permettre de réagir aux lectures de nos ouvrages. Les auteurs vous répondront avec plaisir en fonction de leur emploi du temps, laissez-leur un commentaire.

Un calendrier pour retrouver les auteurs, un Blog pour prolonger une conversation…

Un Prix Littéraire pour donner "Une Première Chance à l'Écriture" (un contrat d'édition à la clé)
Pour rester informé des dates de Rencontres & Dédicaces, des parutions, des nouveaux articles, inscrivez-vous à la liste de diffusion.
Ce site est à consommer sans modération. A vous de jouer.
Corinne, responsable d'édition
Pensez à vous inscrire à la lettre d'information
 
Salon de l'édition indépendante à Orange (84)
  le site L'Antre des Livres - renseignements : e-l-u@orange.fr
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 16:30

Merci de faire passer l'information.

Bonjour

C’est bientôt ! : samedi 14 juin 2014  de 10 h à 19 h, et dimanche 15 juin de 10 h à 19 h

C'est au Palais du vin, RN 7, en face du rond-point de l'autoroute sortie Orange Sud.
Venez découvrir le salon du livre:
L'antre des livres

 

32 éditeurs, des dédicaces d'auteurs, des conférences et animations, restauration sur place et dégustation des vins de la vallée du Rhône.

Antre20130505Samedi et dimanche, toute la journée :

Animation Jean-Jacques DUPUIS
Rencontres avec les éditeurs et dédicaces des auteurs et illustrateurs
Atelier d’écriture permanent Suite d’écriture ouvert à tous, avec lecture publique à 18 h chaque jour.
Lecture d’extraits de romans choisis sur le festival…
Animation enfants : dessin en compagnie d’illustrateurs jeunesse et BD - Lecture de contes, ateliers du goût…
L’accès à toutes les animations et conférences est gratuit

216Samedi
10 h 30 – Atelier d’écriture avec Hafid Aggoune (2 h), sur inscription
11 h – Animation jeunesse : Serge Scotto, Le pinceau de Picasso, éd. Verger des Hespérides
Suivie de Dessine-moi l’histoire avec l’auteur-illustrateur
11 h 30 – Lecture d’extraits de romans : éd. Parole, Solicendristes, L’Art Dit, Élan Sud...
11 h 30 – Dégustation de vin - Domaine du Pourra
12 h 30 – Remise du Prix première chance à l’écriture à Jean-Pierre Cendron, lauréat 2014 pour Les deux bouts du bâton paru chez Élan Sud Discours des officiels
13 h à 14 h – Pause repas : Les Artisans du Goût proposent une formule brasserie grillade estivale à un prix modéré 14 h 30 – Animation jeunesse : Marie Clauwaert, Xal, le lézard donne sa langue au sorcier, éd. Parole
Suivie de Dessine-moi l’histoire
15 h 30 – Tout public – De la musique à l’image avec les éditions Le Sablier et les éditions BD Music
Animée par Cécile Marinelli
16 h – Lecture d’extraits de romans éd. Parole, Solicendristes, L’Art Dit, Élan Sud... 16 h – Animation jeunesse – Ateliers du Goût : 2 ateliers cuisine autour du goût animés par le chef Alain Goince. 10 personnes par atelier, à partir de 4 ans
17 h 30 – Tout public – De l’écriture à la lecture
Présentation de Hafid Aggoune, parrain du Prix première chance à l’écriture 2014, ses romans, son approche littéraire...  Animée par Corinne Niederhoffer
17 h 30 – Animation jeunesse
18 h – Lecture de l’atelier Suite d’écriture

248Dimanche
10 h 30 – Tout public – Dictée en français animée par Brigitte Clarec et Amy Cros, cadeau au gagnant 10 h 30 à 12 h 30 - Lecture pour les tout-petits à l’espace l’antre des bouts de chou (2 à 5 ans)
11 h – Animation jeunesse : Michèle Justrabo, éd. du Jasmin
Suivie de Dessine-moi l’histoire avec l’auteur et l’illustrateur 11 h 30 – Lecture d’extraits de romans : éd. du Revif, Le Lampion, La Boucle, Baroch...
11 h 30 – Dégustation de vin - Domaine du Pourra
13 h à 14 h – Pause repas : Les Artisans du Goût proposent une formule brasserie grillade estivale à un prix modéré
21514 h 30 à 17 h - Lecture pour les tout-petits
à l’espace l’antre des bouts de chou (2 à 5 ans)
15 h – Animation jeunesse
Véronique Lagny Delatour, éd. du Verger des Hespérides.
Suivie de Dessine-moi l’histoire
15 h 30 – Tout public – La culture russe
Christelle Ravey, éd. La Boucle et Jean-Pierre Cendron, éd. Élan Sud
Animée par Émilienne Berry et Thomas Hintermeier
16 h – Animation jeunesse : lecture, dessin…
17 h 30 – Tout public – Le bien-être dans la littérature avec les éditions l’Art Dit et les éditions Baroch
Animée par Jean-Jacques Dupuis
18 h – Lecture de l’atelier Suite d’écriture

 

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Partager cet article

Repost0
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 10:36

Il arrive !

39-45 en Vaucluse, nous étions des sans-culottes est sous presse.
 

39-45 couv500pxCliquez sur la photo pour l’agrandir 

Avant qu’il ne paraisse, un regard sur le travail réalisé pour en arriver là s’impose.
Il y a d’abord eu un appel à témoins dans les médias (radios, journaux, blogs…).
Le message que nous voulions faire passer était difficile à exprimer. Tant de livres historiques ont été écrits, par des professionnels ou non, abordant principalement l’aspect militaire, stratégique. Ce n’est pas ce que nous voulions. Dans la droite ligne éditoriale d’Élan Sud, nous souhaitions faire ressortir la nature humaine durant cette période, les événements marquants qui ont permis de la voir s’élever.

Il y a eu des rencontres à la maison du combattant à Avignon avec des représentants d’associations d’anciens combattants, résistant, déportés… venus de tout le département. Ils voulaient en être, participer au projet. Ce livre allait dans la même direction que leurs actions : transmettre. Des moments forts, des regards qui en disaient plus long que les mots, des mots puissants, terribles, violents, drôles parfois, à l’image du vécu.
Des bénévoles de l’association Expressions Littéraires Universelles ont sillonné le département, fouillé les archives, rencontré des témoins, exhumé des documents… Des rencontres, là encore, intenses. Des moments d’intimité pendant lesquels les souvenirs encore vivants, 70 ans après, peuvent être racontés, simplement, sans rancœur ni rancune.
On ne transmet pas de la même façon quand on a vu, entendu, senti, supporté cette histoire. C’est pour cela que le mot d’ordre était : tant qu’ils sont encore là. Et grand bien nous a pris, car, entre temps, certains sont partis.
Dans le sillage, d’autres personnes se sont greffées, apportant leurs connaissances, leur vécu, leur volonté : elles aussi voulaient en être.

Si vous aussi, vous souhaitez manifester votre soutien, votre envie de faire partie de ce travail, vous avez la possibilité de soutenir ce projet en participant à la souscription. Pendant deux semaines, jusqu’au 31 mars 2014, profitez de la remise sur le prix de vente et sur les frais de port (si nécessaire). Membres d'ELU, rédacteurs et participants à ce livre, contactez-nous en direct (email ou message).
commander-copie-1Cliquez ici pour le bon de souscription en ligne


pdfPour régler par chèque, téléchargez le bon de commande ici


 Nous vous offrons de découvrir les 20 premières pages du livre et son sommaire. Pour lire, cliquez ici

 

 


Voilà, les ultimes retouches de dernière minute, l’anxiété d’être passé à côté de quelque chose d’important, le doute nourri par l’envie de bien faire et… les jeux sont faits.
Il sera bientôt là, il arrive !

Partagez cet article et ces liens avec le plus grand nombre, merci.

Partager cet article

Repost0
30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 15:09

Assemblée générale ordinaire, mardi 28 janvier 2014 à 18 h

Maison du Département, Avenue de l’Arc, 84100 Orange

 

Compte-rendu

 

ELU.jpgIntroduction de la Présidente :

Bonjour à tous

Aujourd’hui, cela fait sept ans que l’association existe. Sept ans que j’ai parfois l’impression d’avancer à contresens, dans ce monde qui laisse peu deplace au partage. 

Sept ans que l’association avance dans un même but : celui de rendre la littérature accessible au plus grand nombre, et ce par de nombreux moyens mis en œuvre toute l’année.

La lecture, l’écriture, le théâtre, la musique, la peinture ou la danse, ce sont avec tous ces vecteurs que nous partageons la littérature. 

Partage, oui, c’est le maître mot qui convient pour une association.

Même si, c’est parfois difficile et que nous pourrions être découragés par des refus locauxrépétés nous privant de moyens. Nous existons grâce à l’action combinée de tous. Chacun apporte sa pierre à l’édifice dont les fondations sont déjà bien ancrées. Nos actions rayonnent, fédèrent.

Nous servons parfois de référence, c’est que nous sommes sur la bonne voie... Nous gardons notre cap, celui de la qualité dans nos choix, certes cela prend plus de temps. Mais le résultat est là. 

Un pont entre les générations : l’association s’ouvre à tous, quels que soient la condition sociale ou le niveau culturel. C’est très important. Et cela fait chaud au cœur d’entendre que certains se remettent à lire, à écrire ou tout simplement prennent plaisir à partager des moments simples autour de la littérature.

Des actions pour tous, oui.

ELU AG201401281Le bureau au complet : Esther, Corinne, Dominique et Cécile

 

Un Prix littéraire : dans le cadre du lycée de L’Arc, une quarantaine de lycéens analyse des tapuscrits et découvre la genèse d’un roman, en plus du comité de lecteurs adultes.

• Des rencontres littéraires mensuelles : elles se font principalement dans le cadre du siège de la maison d’édition et librairie Élan Sud qui ouvre ses portes pour ces moments de partage.

Un livre collectif sur la guerre de 39/45 en Vaucluse, dirigé par Dominique LIN qui verra le jour dans moins de deux mois.

ELU AG201401282

Un festival littéraire : l’Antre des livres qui fédère de nombreux bénévoles du Vaucluse et d’ailleurs. 

Derrière ces actions, il y a certes la maison d’édition Élan Sud, mais il y a surtout des adhérents qui se donnent.

Notre conseil d’administration, initialement composé de huit personnes, est passé à sept après le décès d’Hélène Jean, fidèle et très active adhérente. Je note que la relève est assurée en comptant sa fille parmi nos adhérents…

 

Après réunion du CA, il a été demandé de renouveler ce poste. Nous avons reçu la candidature de Françoise Humbert, très active dans l’association, le CA accepte sa candidature avec plaisir.

Aucune autre candidature n’a été reçue à ce jour.

Nous procéderons donc à son élection au sein du Conseil d’administration.

 

Mais, revenons sur 2013 et dévoilons 2014


Bilan moral


logo Prix1Prix Première Chance à l’Écriture

Organisation d’un Prix littéraire, concours de manuscrits

Ligne directrice : inclure des lycéens dans le processus concret de la création d’un roman et de son édition. La maison d’édition Élan Sud, en collaboration avec le Lycée de l’Arc et la radio lycéenne MIX à Orange, a lancé en juin 2007 ce Prix. L’association ÉLU intervient en tant que soutien stratégique et interlocuteur privilégié face aux institutions et sponsors, tel qu’inscrit dans ses statuts.

Offrir un contrat d’édition à un nouvel auteur,

Bilan de ce Prix :

– Meilleure structuration au sein du lycée. Une classe entière de seconde plus les lycéens volontaires d’autres classes ont suivi tout le processus du Prix : travail sur les manuscrits, lecture, analyse, critique et propositions.

– Les lycéens s’affiirment à l'oral et prennent confiance dans leur jugement.

– Le transfert de compétences de la maison d’édition vers les lycéens fonctionne bien.

– Des lycéens se réinscrivent d’une année sur l’autre. Cette année, 50 élèves sont inscrits.

La presse suit les différentes étapes du Prix; l’Agence Régionale du Livre aussi.

– Le Prix est inscrit en action pédagogique du lycée de l’Arc.

dimanche couv700pxEn 2013 :Aurélie Fredy a gagné le Prix avec son roman. C’est aujourd’hui dimanche. Le roman vient d’être sélectionné pour le Prix de littérature du Lion's Club. Cela renforce notre détermination à persévérer dans la qualité du choix des manuscrits à faire concourir.

Leparrain du Prix,Michel Cassé, astrophysicien, écrivain et poète aa remis officiellement le Prix à la lauréate pendant le festival de l’édition L’antre des livres en juin 2013. Le proviseur du lycée, quelques professeurs et des lycéens participant au jury y ont assisté, ainsi qu’à la conférence qu’il a donnée pendant ce festival littéraire.

Les bénévoles d’ÉLU s’investissent dans :

– Lecture et analyse de 30 manuscrits pour en garder trois à travailler avec les lycéens

– Rencontres avec les lycéens en séances de travail au lycée de l’Arc

– Suivi de la presse pour relayer l’avancée du prix dans les journaux, le blog et sur les réseaux sociaux

Matériel : mise à disposition de locaux, d’ordinateurs, de logiciels, d’imprimantes et téléphones pour tout le travail de reproduction et de communication autant sur papier que sur internet.

Travail : la création des affiches, la gestion du site internet, la mise en page du roman, la gestion des fournisseurs (imprimeur, correcteur)

Prix20131105

Transfert de compétences professionnelles et partage entre générations.

Il existe très peu de concours de manuscrits de romans en France.

Les Prix sont en majorité accordés à des romans déjà édités et ne permettent pas aux lycéens de découvrir le travail du français à partir d’un texte « brut » ni le processus de l’édition.

Le contact avec le réseau du livre, depuis l’auteur jusqu’au libraire en passant par l’éditeur, permet aux lycéens de découvrir un métier par le concret.

Cette action se déroule à cheval sur deux exercices puisqu’elle suit le rythme de l’année scolaire, elle commence en septembre pour se terminer entre juin et octobre de l’année d’après.

Nous sommes obligés de la commencer sans la garantie d’aboutissement des demandes de subventions.

 

TDL salon6e salon de l’édition indépendante les 1eret 2 juin 2013à Orange.

http://www.lantredeslivres.com

Ligne directrice du projet : Élargir l’intérêt du livre au plus grand nombre de visiteurs en l’associant à des manifestations festives (lectures, débats, ateliers d’écriture, de dessin, musique, dégustations de produits du terroir…). Entrée gratuite.

2013 0981Mettre à l’honneur l’édition indépendante, garantie de diversité littéraire en invitant des éditeurs de toute la France dans des genres différents :

• Littérature générale, romans historiques, polars, poésie…

• Livres jeunesse, BD, fantastique…

• Beaux livres, terroir, photos, tableaux…

Samedi et dimanche : rencontres autour du livre et de la chaîne professionnelle, lectures, rencontres avec les éditeurs et dédicaces des auteurs, animations

Organisation du salon :

Cette année, le salon de l’édition indépendante, l’Antre des livres, a été une réussite sur tous les plans.

Il n’existe aucun réel salon d’éditeurs indépendants dans le grand sud-est. Beaucoup d’organisateurs mélangent les auteurs « people », les auteurs autoédités, les maisons d’édition à compte d’auteur… et quelques éditeurs indépendants ! Aucune visibilité pour le public de lecteurs avertis.

Invitation et gestion des auteurs et des éditeurs, organisation des animations, communication, promotion, déplacements d’intervenants, location de matériel de salon. Organisation des repas, hébergement des invités, logistique. Mise à disposition de matériel : tables, chaises, barrières, locaux.

Points forts associatifs :

Des bénévoles (+ de 60)de 16 à 78 ansparticipent à la préparation d’un rendez-vous annuel. Partage de compétences manuelles, intellectuelles, créatives. Intégration de populations peu habituées des activités à caractère littéraire.

Implication des étudiants de l’IUT métiers du livred’Aix-en-Provence pour tenir des stands et animer la librairie.

2013 en résumé : Un programme riche et diversifié :

Rencontres et conférences animées par des éditeurs et/ou des auteurs

Animations pour les enfants : ateliers du goût, ateliers de dessin, lectures animées

Atelier d’écriture interactif avec le public.

Augmentation de la fréquentation de 20 % (de 1 000 visiteurs en 2012 à 1 200 en 2013)

Augmentation du chiffre d’affaires des éditeurs, environ 20 %

Le salon a duré 2 jours

• Remise du Prix première chance à l’écriture et débat en présence de Michel Cassé.

• Meilleure communication et diffusion de l’information.

• Partenariat avec de nouveaux médias et des sponsors privés.

• Invitation de maisons d’éditions et d’auteurs à plus grande renommée.

Création d’un partenariat événementiel avec France Bleu Vaucluse et la presse.

Le public du salon est mixte, allant de Lyon à Marseille, de Montpellier et Nice

– Touristes de passages : France, Belgique, Suisse, Canada, Angleterre…

Les bénévoles d’ÉLU s’investissent dans :

– Mise à disposition de locaux pour les réunions de préparation, de matériel informatique, bureautique et téléphonique et logiciels professionnels pour le travail administratif, graphique et de communication

– Création des affiches, dépliants, banderoles, invitations, dossiers de presse, invitations…

– Diffusion de l’information sur internet et dans les médias

– Suivi de la presse et partenariats avec les radios et télévisions

– Préparation de la manifestation, gestion des inscriptions.

– Déplacements pour collage des affiches et distribution des prospectus.

– Hébergement, transport et restauration des éditeurs et des auteurs

HafidHaggounePendant la manifestation : installation de la salle, accueil des éditeurs et des auteurs, accueil du public et comptage des entrées (± 1 200 en 2013), information, ateliers, rencontres avec le public pour des lectures chuchotées, organisation des repas, démontage des stands…

– Prises de photos et de vidéos pour suivre le salon.

– Suivi du salon et sur les réseaux sociaux

En 2014 :

Maintenir la qualité de l’offre éditoriale et des animations

En plus des animations habituelles, atelier d’écriture pour les lycéens avec Hafid Aggoune, le parrain du Prix 2014.

• Nous avons le plaisir de compter parmi nos fidèles sponsors, le Crédit Mutuel déjà a renouvellé son atachement au salon du livre.

 

Michele pouget 7118Les rencontres littéraires

Ligne directrice du projet : Permettre au public le plus large possible, sans distinction aucune, d’avoir accès à la lecture et à la littérature sous toutes ses formes. Ellespermettentaussi à ÉLU de se faire connaître.

Organisation de rencontres autour de livres accompagnées d’autres disciplines (musique, théâtre, poésie, chant…) dans un cadre simple et convivial.

L’accès à toutes ces manifestations est gratuit.

Plus d’une centaine de personnes venant de 100 km à la ronde participent alternativement à cette action. Le public est issu de toutes les tranches d’âges, de toutes générations et de tous milieux sociaux. Pas de distinction ou d’obligation. Chaque rencontre est pleine, nous refusons chaque fois du monde. Certaines personnes de condition modeste ne fréquentant pas les milieux littéraires se permettent de venir aux rencontres. Ce projet repose entièrement sur le bénévolat.

Les bénévoles d’ÉLU s’investissent dans :

– Diffusion de l’information au plus grand nombre

– Participation active aux lectures, aux représentations artistiques

– Invitation de nouveaux participants aux soirées

– Aide à la préparation des buffets d’apéritifs

 

39-45_couv.jpgPasseurs de mémoire

Présentation de la maquette finale du livre 1939/45 en Vaucluse, nous étions des sans-culottes aux adhérents.

Prochaine phase : relecture et correction, suivie de l’impression.

Ce travail de recherche et de collecte de témoignages, de documents et de photos aura duré plusieurs années.

2014, année des 70 ans de la libération de la Provence sera marquée par la présentation de l’ouvrage au public.

Une grande manifestation est prévue à Orange pour commencer en présence de différentes associations de mémoire. D’autres seront programmées dans l’année en Vaucluse et limitrophe.

 

Les bénévoles d’ÉLU s’investissent dans :

Temps

– Contact avec les associations d’anciens combattants, déportés, prisonniers, résistants…

– Programmation des manifestations dans les villes du Vaucluse (Orange, Avignon, Carpentras, Apt, Pertuis, Valréas…)

Travail

– Création de maquettes de communication pour les différents supports : kakémonos, papier, internet…

– Rédaction d’articles

– Prises de photos et de vidéos pendant les manifestations

– Déplacements pour les rencontres, transport d’invités

– Mise à disposition de matériel informatique, téléphonique, photographique, véhicules…

Matériel

– mise à disposition de locaux, d’ordinateurs, de logiciels, d’imprimantes et téléphones pour tout le travail de communication autant sur papier que sur internet.

 

2014 :

Projet d’aide à la réédition augmentée des Lettres du Front d’Émile Sauvage, Poilu sorguais né à Caderousse (84).

ÉLU, par le biais des subventions, compte financer à hauteur de 50 % cet ouvrage de référence sur la guerre 1914-1918. Cet ouvrage est attendu lors des nombreuses manifestations culturelles et historiques programmées cette année.

 

Approbation du bilan moral à l’unanimité

 

ELU AG201401283

Élection d’un nouveau membre au Conseil d’administration.

Suite au décès d’Hélène Jean, membre du Conseil d’administration, l’appel à candidatures a été fait un mois avant cette Assemblée. 1 candidature a été reçue et approuvée par le Conseil d’administration.

L’assemblée a confirmé la décision du Conseil d’administration à l’unanimité.

Le Conseil d’administration est maintenant composé de :

Bureau :

Présidente : Corinne Niederhoffer

Vice-présidente : Esther Mello

Trésorière : Cécile Marinelli

Secrétaire : Dominique Lin

Membres

Émilienne Berry, Françoise Humbert, Youssef Loukili, Marie-Thérèse Rauch.


L’assemblée s’est terminée vers 19 h 30.

26 adhésions ont été signées ce jour.

Le Conseil d’administration s’est prêté au jeu des photos et des questions avec la presse.

La soirée s’est prolongée en conversations soutenues sur l’intérêt des actions menées, autour d’un verre de l’amitié.

Merci à Jean-Jacques pour les photos

 

 

Partager cet article

Repost0
26 janvier 2014 7 26 /01 /janvier /2014 15:01

ELU.jpgAssemblée générale d’Expressions Littéraires Universelles, mardi 28 janvier à 18 h
Maison du Département, Avenue de l’Arc, 84100 Orange
 
Vous découvrirez les actions 2013 et les projets 2014, le fonctionnement de l’association.
Cette AG sera suivie d’un apéritif. Vous pouvez venir accompagnés.
Assister à cette réunion, c’est montrer votre soutien aux actions culturelles si difficiles à mettre en place à Orange.
 
Objet social de l’association Expressions Littéraires Universelles.
La promotion et/ou l’aide à la production d’œuvres de littérature, écrites, lues ou chantées, par le biais d’événements culturels de formes multiples, par l’édition ou l’aide à l’édition d’ouvrages, par la collaboration avec d’autres organismes ou associations en France ou à l’étranger.
 
Actions principales :
Soutien du Prix Première Chance à l’Écriture – Organisation du salon de l’édition indépendante l’Antre des livres – Rencontres littéraires
Actions ponctuelles :
Aide à l’édition de livres collectifs de référence et/ou innovants, soutien à l’écriture et accès à la lecture. Manifestations de promotion littéraire

 

Nous comptons sur votre présence

AG_20130130.jpg

Partager cet article

Repost0
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 15:39

Il y a d’abord eu les appels téléphoniques et électroniques des adhérents ou invités qui ne pouvaient pas venir et s’en excusaient. Une dizaine en tout. C’est un peu comme donner un coup de bâton à un coureur juste avant l’épreuve, ça lui coupe les jambes, mais il s’élance quand même. Les plaques de pizzas étaient commandées et les boissons achetées : l’assemblée générale allait bien avoir lieu, tant pis pour les absents !


Il vint plus d’une vingtaine de personnes, moins que l’an passé, plus les représentants des trois journaux locaux.

Ce soir, nous ne le savions pas, bien que nous soyons en milieu de semaine, il y avait au moins trois assemblées générales parmi lesquelles certains invités adhéraient aux trois. Diable ! Amnesty International et le secours populaire, c’est du lourd !


AG 20130130


Nous avons quand même été gâtés. Une élue du Conseil régional et un représentant du Conseil général, nos deux plus gros soutiens financiers sont venus, c’était une première. Il était bon qu’ils fussent là, l’occasion pour eux de toucher du doigt nos actions, notre engagement, la dynamique des bénévoles. La représentante du Crédit Mutuel, 3e financeur de l’association, avait un Conseil d’administration. Nous avons annoncé le maintien de la subvention pour le salon à sa place, l’accord de la direction venait d’être confirmé le jour même.

Puisque nous en sommes aux bonnes nouvelles, France Bleu Vaucluse confirme son partenariat pour l’Antre des livres et le Prix première chance à l’écriture. Quant aux parrains du Prix quelques-uns d’entre eux vont adhérer à ÉLU en soutien.

 

Les actions d’ÉLU, passées au crible, résultats et projets : tout avance, tout va dans le bon sens.

logo Prix1Le Prix première chance permet un échange adultes/lycéens très constructif. Partager, transmettre des compétences à des adolescents, offrir un contrat d’édition à un primo-écrivant, des parrains de renom qui s’investissent… que demander de plus ?

L’an passé, nous (le jury) avions refusé de céder à la facilité en élisant un manuscrit qui ne le méritait pas. Cette année, c’est Aurélie Fredy, de Marseille, qui a gagné. Elle rencontrera les lycéens ce lundi 4 février, de 10 h à 12 h, puis elle aura un long entretien avec Corinne Niederhoffer, d’Élan Sud, pour préparer le travail sur son manuscrit en prenant en compte toutes les remarques du jury.

 

TDL_salon.jpgCette année, le salon de l’édition indépendante, l’Antre des livres, a été une réussite sur tous les plans. C’était la première fois qu’ÉLU avait la totale direction du salon, plus de parasites sur la ligne éditoriale et la réelle intention que cette manifestation devienne la référence dans le Sud des salons de l’édition indépendante.

Il n’existe aucun réel salon d’éditeurs indépendants dans le grand quart sud-est. Beaucoup d’organisateurs mélangent les auteurs « people », les auteurs autoédités, les maisons d’édition à compte d’auteur… et quelques éditeurs indépendants ! Aucune visibilité pour le public de lecteurs avertis.

Des bénévoles de 16 à 77 ans qui travaillent ensemble, des éditeurs qui ont doublé leur chiffre d’affaires par rapport à l’an passé alors que beaucoup de salons ont baissé leur résultat en 2012 ; ces mêmes éditeurs qui resignent en majorité pour 2013, des visiteurs qui repartent avec 5 ou 10 livres, le sourire en prime !

Que demander de plus ?

Continuer, affiner, améliorer… mais aussi obtenir un jour la salle municipale Daudet, plus adaptée à la manifestation : plus grande, centrale, proche de la sortie des deux autoroutes A7 et A9, immense parking gratuit.

Nous l’avons encore constaté cette année, les visiteurs sont venus, en plus du secteur d’Orange, du triangle Lyon, Marseille, Montpellier.

 

Hertier20130118-1Les rencontres littéraires continuent d’être fréquentées avec assiduité. L’objectif de partager avec le plus grand nombre de personnes notre amour des mots, associés à d’autres disciplines, sans distinction d’origine, d’âge, de couche sociale ou culturelle permet à des personnes souvent exclues de genre de rencontres, non seulement d’y assister, mais aussi d’en être les acteurs.

 

Les rapports, moral et financier, ont été validés à l’unanimité.

 

Michele pouget 7147L’assemblée s’est terminée autour d’un verre et d’une part de pizza…

Toutes les personnes présentes, adhérents 2012 ou pas, ont adhéré pour 2013. Très bon signe, car une association se doit d’être visible face aux sponsors, autant en qualité qu’en quantité d’adhérents.

Soutenir, c’est très bien, participer, c’est aussi très bien. Bénévoles bienvenus, contactez-nous.

 

Objectif 2013 : dépasser les 50 adhérents.

Il est toujours possible de devenir lecteur pour le Prix première chance à l’écriture, même à distance, certains le font déjà.

Pour l’Antre des livres des 1er et 2 juin, les bénévoles sont aussi les bienvenus. Plus il y aura de personnes, plus chacun pourra assister aux rencontres et animations, tout en participant au salon.

Participer à une AG, c’est l’occasion de faire le point, de prendre du recul sur l’ensemble des actions menées, c’est resserrer les liens, en créer de nouveaux, c’est aussi passer un bon moment entre bénévoles. C’est ce qui s’est passé hier soir.

 


Photo du bureau : Cécile JACQUES 

Partager cet article

Repost0
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 16:31

ELU.jpgVous connaissez ou vous ne connaissez pas l’association Expressions Littéraires Universelles : deux bonnes raisons de venir ce mercredi (re)découvrir les actions menées toute l’année depuis 2007.
18 h 30 : bilan des actions menées : Prix première chance à l’écriture, salon de l’édition indépendante « L’antre des livres », rencontres littéraires ouvertes au plus grand nombre sans distinction, réalisation d’un ouvrage collectif de référence…
Les projets 2013, la place des bénévoles de 16 à 76 ans, pourquoi et comment adhérer.
Pour finir, il va sans dire qu’un apéritif sera partagé…


Pour en savoir plus, deux liens :

L'association et l'antre des livres

 

Mercredi 30 janvier, 18 h 30
Maison du département, rond-point de l’arc – 84100 Orange

(à quelques mètres de l'Arc de triomphe)

 

Plan

Partager cet article

Repost0
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 15:00

Parmi les partenaires très actifs du salon, éclairage sur les 2 radios du Vaucluse qui ont joué le jeu.

 

fbvauc.gifFrance Bleu Vaucluse, bien entendu, avec  ses nombreux rappels et ses interviews.

Voici le dernier en date, ce vendredi 8 juin

  
  

mixradio.jpget celui du même jour sur MIX, la radio étudiante.

La page du site de Mix, cliquer ici

Merci à eux d'avoir ouvert leurs canaux pour diffuser cette info.

 

Rendez-vous les 9 & 10 juin au Palais du Vin, à Orange pour le salon l'Antre des livres

Tous les renseignements ici

Partager cet article

Repost0
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 05:49


diffusionDans l'enfer des "Votez pour moi!", des "Mon concurrent vous ment!", des "Nous sommes les seuls à pouvoir vous aider"… nous avons proposé une pause aux pauvres badauds du marché d'Orange harcelés par les candidats aux législatives. Même si certains nous tournaient le dos en disant qu'ils ne lisaient pas du tout (sic), d'autres venaient nous voir en entendant le mot "livres".

"Un salon du livre à Orange, quelle chance !" C'est le message qui est ressorti. Oui, c'est une chance dont nous devons profiter et faire profiter le plus grand nombre de lecteurs.

 Jeudi prochain, nouvelle salve de programmes sur le marché.

diffusion3La banderole est posée au rond-point de l'autoroute. Des milliers de voitures passent devant chaque jour.

La grande affiche de rue a été accrochée sur tous les parkings d'Orange. Une quarantaine en tout, placée aux points stratégiques (près des horodateurs…) et bien en vue du public qui vient se garer chaque jour. En ce moment les parkings sont pleins, le jour de marché, pas une place, et dimanche, jour d'élections, elles seront bien en vue, histoire de donner une idée de sortie.

diffusion2Six fois par jour, le spot d'annonce du salon L'antre des livres tourne sur France bleu Vaucluse plus les interviews et jeux quotidiens, France 3 a déjà placé plusieurs fois la manifestation dans son agenda, et Jessica Nelson en a parlé dans sa dernière chronique dans "Au Field de la nuit.

diffusion1La Provence, Le Dauphiné, la tribune et la Marseillaise ont déjà sorti une dizaine d'articles chacun sur le sujet. La revue du Conseil Général diffusée sur tout le département l'a mis dans son agenda; Fémina, le supplément de La Provence aussi, la Revue du Ventoux… sans compter tous les liens Internet et tout ce que nous ne voyons pas, les milliers de messages électroniques envoyés, les liens dans tous les réseaux sociaux…

Chaque jour, des bénévoles viennent encore chercher des affiches et des programmes pour diffuser à tel point, telle rencontre, telle opportunité. 15000 programmes, 1500 affiches… de quoi faire savoir.

5 jours… plus que 5 jours.

Encore des distributions de programmes, des poses d'affiches, des interviews radio, des articles de journaux

Plus que 5 jours avant la grande fête de l'édition indépendante à Orange.

Elan Sud éditions et librairie sera présente en compagnie de plusieurs auteurs :


http://www.elansud.fr/delestre/img/Lorabassier_Couv120px.jpghttp://www.elansud.fr/gallardo/img/bergerlumieres120px.jpg

http://www.elansud.fr/hertier/img/lemondeapreslapluie_120px.jpg

http://www.elansud.fr/lin/img/renaitre_couv-120px.jpg
http://www.elansud.fr/mello/img/le-Voleur_couv-120px.jpg

 

 

 

 

 

Jean Bessière (S) - Luc Delestre (S & D) - Claude Gallardo (S & D) - Fabien Hertier (S & D)

Dominique Lin (S & D)  - Esther Mello (S & D) - Michèle Pouget (S & D) Bruno Alberro (S), Mireille Rossi (S)
S = samedi, D = dimanche 

Venez nombreux, partagez l'information sur internet, envoyez des messages, invitez vos amis, vos voisins, remplissez des motos, des voitures, des bus, des charters !

À samedi et dimanche !

Pour voir toutes les photos de la préparation de l'édition 2012, cliquer ici

Logo France Bleu V

Partager cet article

Repost0
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 16:54

Le 9 et le 10 juin aura lieu le salon l'antre des livres à Orange, RN7 palais du vin

De nombreuses activités le samedi de 14 h à 19 h et le dimanche de 10 h à  19 h.

32 éditeurs, des dédicaces d'auteurs et d'illustrateurs. Des animations pour les petits et  les grands pour mettre tous les sens en éveil.

http://www.lantredeslivres.com

Samedi

15 h - tout public -  Giono
Jacques Meurant, Les éditions Parole,  "Jean Giono et le pacifisme" 
Jean Giono portait un regard attentif sur le monde, la vie, la société. Il en a tiré des réflexions, des positions, des engagements. Il a écrit six romans entre 1929 et 1934. Il cesse de publier des œuvres romanesques entre 1934 et 1939, à l’exception d’une seule en 1937, pour se consacrer à la politique et à la rédaction de textes politiques en grande partie oubliés. Son violent engagement anticapitaliste et son projet politique qui s’appuie sur la classe paysanne pourraient avoir une certaine résonance dans la situation actuelle. La guerre à laquelle il participe de 1915 jusqu’en 1918 n’explique pas tout de son pacifisme intransigeant. Les années au cours desquelles se déroule « l’aventure du Contadour » dévoilent un personnage dont jusqu’à présent ses proches et ses biographes ont peu parlé. Enfin, comment expliquer cette situation incompréhensible d’un Giono acceptant en septembre 1939 de revêtir l’uniforme ? C’est ce que nous fait découvrir Jack Meurant dans ce livre qui résume ses conférences sur le thème du pacifisme gionien.
Avec la participation de Fabien Hertier, auteur du roman « le monde après la pluie », aux éditions Elan Sud.

16 h  – animation jeunesse - Les Artisans du Goût
Samedi à partir de 16 h, Alain Goince animera 3 séances d'atelier autour du goût et de la cuisine. (Dix personnes par atelier, à partir de quatre ans) 

16 h 30 - tout public - Littérature et Cinéma
Denitza Bantcheva (auteur de "L’Age d’or du cinéma européen", "Jean-Pierre Melville : de l’œuvre à l’homme" et "René Clément"  aux éditions du Revif ) parlera du passage de la littérature au cinéma. Elle évoquera les adaptations de romans - célèbres ou méconnus – dans l’œuvre de René Clément, Jean-Pierre Melville, Luchino Visconti et d’autres cinéastes.
Avec la participation, d'un scénariste et de l'ancien cascadeur Jean Bessière (auteur de Cernes Pourpres, éd. Elan 2Sud).

17h30 - tout public - Memona Hintermann*
Echanges autour de son dernier ouvrage et
Réflexions sur le quatrième pouvoir
*sous réserve de son emploi du temps. 

Dimanche

10 h 30   - tout public -  La Dictada
Dictée et lecture en provençal, 
avec la participation de Beatritz Briole-Barbui, Chantal Fourniller de la Calandreta d'Orange
 

10 h 30 - tout public - Science fiction, fantastique et fantasy

Panorama des littératures SFFF (science-fiction, fantastique, fantasy) en France
avec les éditions Armada, Nostradamus, et Les Netscripteurs

Trois éditeurs provençaux de « littératures de l’imaginaire » vous proposent un aperçu du dynamisme de la production française en ce domaine, à travers leurs publications et celles d’autres éditeurs indépendants. Publics, festivals, influences anglo-saxonnes, importance de l’illustration… de nombreuses facettes seront abordées pour mieux cerner le développement de ces genres littéraires en France. 

14 h 30  tout publicConcours de Slam poéthic’.

Sur le thème de l’indépendance dix slameurs (présélectionnés) vont se produire devant un jury. En partenariat avec le pub Artisticulturel de Caderousse et la librairie Élan Sud à Orange.

16 h  tout publicRimbaud

Lecture, par Henri Tramoy, Les solicendristes avec la participation de Gilles Bontoux (auteur de "Absinthe"), Les éditions du Noir aux Blanc
91, boulevard Rimbaud est un projet singulier d’écriture en dialogue avec l’œuvre de Rimbaud, dont le résultat sera publié en 2012. C’était aux abords du centenaire de la mort du poète. En dialogue avec chaque texte (ou presque) des Poésies et des Illuminations, de chaque fragment d’Une saison en enfer, Henri Tramoy a écrit une réplique. Pour chacun d’eux, il a eu le même sentiment : écrire à partir d’un poème de Rimbaud en révélait la féconde actualité, relativement au monde qui se déconstruisait sous mes yeux dans cette dernière décade du XXème siècle. Vingt ans après c’est toujours vrai.

 

Animation tout le week-end avec Base Art Compagnie. Paul et Laure Bruno. Lectures, théâtre, marionnettes, chanson...

Et aussi pour les plus grands... Chuchoteurs, lectures, slam, chansons et dégustation des vins du Vaucluse

plus d'information :

http://www.lantredeslivres.com

antre2012P1.JPGantre2012P2.JPG

Partager cet article

Repost0
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 17:54

 

Comme suite au Prix première chance à l'écriture dont le thème 2012 était « le 4e pouvoir » et dans le cadre de la 23e Semaine de la presse et des médias dans l’école®, du 19 au 24 mars 2012, Expression Littéraires Universelles organisait ce lundi 19 mars une rencontre entre des lycéens et des journalistes. Tous avaient été invités, mais seuls Bruno Alberro, du Dauphiné, et Alain Enjolras, de Mix la radio étudiante, avaient pu se libérer pour l'occasion.

Ce ne sont pas moins de cinq classes qui ont assisté à cette rencontre, soit environ 150 élèves qui ont pu écouter, poser des questions et réfléchir sur le métier de journaliste.

Journalisme2.jpg

Corinne Niederhoffer, présidente d'ELU, a mené les débats, questionné les journalistes et incité les élèves à participer.

Suite à quelques suggestions des lycéens, il a été bon de préciser la définition du journaliste. Au XIXe siècle, il était un publiciste, celui qui rendait publique l'information. Aujourd'hui, ce terme de publiciste a été affecté à d'autres sphères, mais il n'en reste pas moins que le travail de journaliste, qui demande objectivité, observation, réactivité et le don d'écrire, consiste a relater des faits tout en laissant à son rédacteur la libre interprétation tant qu'elle ne porte pas atteinte à la personne. Le code de déontologie enseigné dans les différentes écoles de journalisme est là pour le rappeler.

Un journaliste est reconnu par ses pairs et possède une carte professionnelle.

De nombreuses questions ont tourné autour de l'indépendance de la presse, de la hiérarchie de l'information, de la manière de traiter ou non tel ou tel sujet.

Bruno Alberro et Alain Enjolras ont éclairci les esprits sur le métier, son quotidien, son évolution.

Les salles de rédaction reçoivent un nombre de plus en plus important de dépêches (environ 800 par jour), tout le monde veut qu'on parle de lui, de son action, son association, son parti, son spectacle… Le lectorat (l'auditoire) veut tout savoir, chaque personne selon ses affinités, le sport, la culture, les informations locales ou internationales.

La hiérarchie de l'information est souvent validée par le lectorat. Les journaux en ligne peuvent aujourd'hui mesurer quels intérêts préoccupent les lecteurs, montrant que la notion d'importance est aléatoire et ne correspond pas toujours à la réalité du fonctionnement de notre société. Bruno donnait l'exemple que sur le site du Dauphiné, un article sur le budget annuel du Conseil Général  — trois milliards répartis dans tous les domaines de la gestion de la vie quotidienne des Vauclusiens — avait reçu 150 visites quand, au même moment, un article sur un accident de scooter à Châteauneuf-du-pape qui n'avait fait aucun blessé avait reçu 2000 visites. Ce n'est pas le journaliste qui crée la hiérarchie de l'information, mais bien le lecteur.

journalisme1.jpg

Le métier de journaliste est bien entendu différent selon le support pour lequel il travaille : la presse quotidienne régionale, hebdomadaire, mensuelle, radiophonique ou télévisée. Si un journaliste local traite dans la même journée de 4 à 5 sujets totalement différents, le journaliste du mensuel aura une à deux semaines pour écrire son papier et restera souvent dans un type d'information limité.

Quel que soit le support, à la base, c'est un métier d'écriture, même si celle-ci se décline selon les supports. L'écriture radiophonique sera construite de phrases simples et courtes, car l'auditeur n'a pas de support visuel. Les 10 premières lignes des articles de la presse quotidienne devront toujours contenir les faits les plus importants, suivies des détails et explications en cercles concentriques s'éloignant peu à peu. Cela permettra au rédacteur en chef de découper l'article selon la place qu'il pourra lui donner, en rapport au nombre d'informations à traiter dans la même page ou rubrique.

S'en sont suivies des questions sur les filières à suivre, quelles qualités étaient requises. Outre l'aspect technique, les deux intervenants ont été d'accord sur la nécessité d'une passion sans faille pour son métier qui offrait des opportunités d'évolution au fil de la persévérance, de l'ambition et des rencontres.

Deux heures sont passées très rapidement, emportées avec les nombreux sujets abordés. Corinne a remercié les journalistes et les élèves dans un bruit de chaises caractéristique… la cloche venait de sonner, nous rappelant l'âpreté de la sanction en milieu scolaire : l'heure, c'est l'heure !

 

Partager cet article

Repost0