Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • : Maison d'édition Elan Sud, littérature générale, à Orange (84). Ses auteurs et leurs romans. Parutions, articles, interviews, commentaires. Actualité des salons du livre, rencontres avec le public. Site d'échange littéraire. Organisation du concours de manuscrits : Prix première chance à l'écriture
  • Contact

Recherche

l'actualité

Agenda des salons, des parutions.
Rencontre avec les auteurs : C'est ici

Bonjour à tous,

J'ai ouvert ce blog pour vous permettre de réagir aux lectures de nos ouvrages. Les auteurs vous répondront avec plaisir en fonction de leur emploi du temps, laissez-leur un commentaire.

Un calendrier pour retrouver les auteurs, un Blog pour prolonger une conversation…

Un Prix Littéraire pour donner "Une Première Chance à l'Écriture" (un contrat d'édition à la clé)
Pour rester informé des dates de Rencontres & Dédicaces, des parutions, des nouveaux articles, inscrivez-vous à la liste de diffusion.
Ce site est à consommer sans modération. A vous de jouer.
Corinne, responsable d'édition
Pensez à vous inscrire à la lettre d'information
 
  juin 2016:  le 9e Salon de l'édition indépendante se déroulera à Orange (84).
  le site L'Antre des Livres - renseignements : e-l-u@orange.fr

Articles Récents

  • Prix première chance à l'écriture 2018
    Vous souhaitez signer un contrat d'édition chez Élan Sud ? Tentez votre chance en participant au Prix première chance à l'écriture,concours de manuscrits de romans Conditions à remplir (voir documents à télécharger en bas de page) :• Correspondre à la...
  • Agenda Elan Sud
    Avril/mai 2017 Samedi 8 avril : Myriam Saligari invitée à la bibliothèque municipale de Lédignan [30] à 15h. Rencontre et dédicaces Mardi 25 avril : Myriam Saligari invitée à l'HP de Montfavet de 11h30 à 13h30 Samedi 29 avril : Salon Amnesty au petit...
  • Denise Déjean, Jean Dherbey et Dominique Lin en ateliers et dédicaces
    Lâchez trois auteurs au milieu d’une troupe d’enfants et vous les rendrez heureux !C’est ce qui est arrivé à Denise Déjean, Jean Dherbey et Dominique Lin avec les enfants venus des différentes classes de CM2 des écoles de Saint-Quentin-Fallavier (38)...
  • Le courage est au bout du jardin, de Mireille Rossi, sortie officielle à Bourg-les-Valence
    Jeudi 23 mars, dans la salle de réception du restaurant l’Atelier Couleurs et Saveurs à Bourg-les-Valence, organisée par l’association Arts passion et Élan Sud, la sortie du 3e roman de Mireille Rossi, Le courage est au bout du jardin , a été un vif succès...
  • L'Ombre et l'errant, de Marie Martin, mis en scène par Christine Matos
    Qui a lu L'Ombre et l'errant , de Marie Martin, paru Hors collections chez Elan Sud, n'est pas resté insensible à la qualité de ce roman. Parmi ses lecteurs, Christine Matos, actrice, metteur en scène et aussi publiée chez Elan Sud avec Un volcan sur...
  • Aurélie Fredy à la librairie Elan Sud [vidéo]
    Samedi dernier, Aurélie Fredy était invitée à la librairie Elan Sud d'Orange pour présenter son 2e roman Le Trésor des Biancamaria . Une de ces rencontres très riches qui permettent de mieux connaître l'auteur et son intention littéraire, car Corinne...
  • Baptême de sortie du dernier roman de Cédric Totée à Montpellier
    L'Homme qui ouvrait les pots de confiture … un titre qui ne laisse pas insensible, pas plus que la couverture qui dès qu'elle a été dévoilée, a interpellé les lecteurs! Deuxième opus de Cédric Totée qui nous avait servi Soupe de concombre et petites contrariétés...
  • Elan Sud soutient la féminité, qu'elle soit chez l'homme ou la femme…
    Féministe ! est la thématique choisie par le collectif Femmes en mouvement pour sa 8e édition dédiée à Benoîte Groult, écrivaine et grande figure du féminisme, décédée en 2016, qui nous rappelait que « le féminisme n’a jamais tué personne, le machisme...
  • Elan Sud et L'Art dit à Arles le 4 mars [son]
    Comme nous l'annoncions dans un article précédent , Les éditions Elan Sud (Orange) et L'Art dit (Arles) se sont associées pour une journée exceptionnelle à Arles dans le cadre de l'action Femmes en mouvement à Arles dans le cadre de la journée des droits...
  • Le courage est au bout du jardin, Mireille Rossi, chez Elan Sud
    Bientôt six ans que nous attendions, six ans que Mireille Rossi nous manquait ! Nous avions goûté sa plume si poétique à propos de l’enfance, de l’amour, de la famille dans ses deux premiers livres, La Parenthèse des anges et Les Centiments , tous deux...
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 06:27
Un mois et demi après la sortie de "En lisant Mona" d'Élise Blot, je souhaitais faire un point sur son actualité, et ce, avec le plus grand plaisir, puisque le roman est en train de nous montrer que tout est encore possible en matière d'édition.


Il y a d'abord eu la remise du Prix le 15 octobre à Orange qui fut le "top départ" de l'aventure, même si la veille, Élise avait fait un petit galop d'essai à la librairie EVADNÉ en Avignon, grâce à la complicité de nos deux libraires enthousiastes.

Puis, elle est montée en Bretagne, sa terre natale, le 23 octobre à Dinan pour rencontrer des lycéens et les lecteurs de la médiathèque municipale où le succès ne s'est pas fait attendre. Nos amis Bretons avaient bien préparé sa venue puisque pas moins d'une quarantaine d'élèves avaient lu son ouvrage. Cette rencontre fut très riche en échanges, toutes générations confondues.

Retraversant la France en diagonale, Élise est rentrée
le 4 novembre à marseille où la librairie Histoire de l'œil, 25 rue Fontange, l'a accueillie pour une nouvelle séance de signatures. Là, c'est une quarantaine de personnes qui est venue la rencontrer, malgré le peu de préparation du libraire, ce qui est fort dommage…



Vendredi 6 novembre deux rencontres attendaient Élise :
- Sainte-Cécile-les-vignes, à 15h, rencontre organisée avec la complicité de Nicole Trincal  et d'une enseignante à la bibliothèque où nous avons pu entendre des extraits lus par des élèves de 4e avant que l'interview et les échanges ne commencent. Élise et Corinne ont "déridé" le jeune public impressionnépar la lauréate d'un prix accompagnée par son éditrice! Élise, proche des collégiens par sa simplicité et son sourire, a parlé de son expérience d'avoir gagné ce Prix Première Chance à l'Écriture.
Ces événements ne sont jamais inutiles, même si on n'en mesure pas la portée sur le moment. Combien de vies sont marquées en silence, combien de projets naissent de rencontres muettes. Le rôle des éditeurs, auteurs, bibliothécaires et enseignants n'est-il pas de proposer, d'exposer, d'offrir à qui veut, à l'envie en devenir?



- 19h, ce fut le tour de la veillée littéraire à Orange d'accueillir Élise.
Une trentaine de personnes avait répondu à l'invitation de cette soirée privée, organisée par Expressions Littéraires Universelles [ELU, qui organise aussi le Prix]. Chaque mois, dans un cadre privé, une soirée est  consacrée au texte, aux mots dans toute leur diversité (roman, poésie, théâtre, chanson, …), en présence de l'auteur ou de l'interprète d'une œuvre contemporaine. L'intérêt de ces veillées est de pouvoir rencontrer un artiste en toute simplicité, de découvrir son travail, d'échanger avec lui sans tabou ni contrainte, et de finir la soirée autour d'un repas sorti du sac en toute simplicité : un nouveau moyen pour des auteurs de se faire connaître.
Pour assister à laprochaine veillée littéraire (le 4 décembre), vous pouvez contacter l'association par email.


Samedi 7 novembre,
Retour à Sainte-Cécile-les-vignes, à la librairie Feuilles des vignes (que de vignes en une phrase…). Midi, quand le marché tire à sa fin, les habitués du lieu et les invités se rejoignent pour une "lecture apéritive", terme qui tombe sous le sens après lecture de la phrase précédente. A nouveau, en présence de Corinne la libraire, de Corinne l'éditrice et, bien entendu, d'Élise, l'auteure, la rencontre a encore pris un sens nouveau. Lecture d'extraits par trois collégiens de Sainte-Cécile-les… puis questions/réponses avec les Corinne, Élise et le public, suivis d'un apéritif pendant que l'auteure dédicace.

Tout cela pourait paraître anodin, conventionnel ou simplement ordinaire pour une sortie de roman, si ce n'était la particularité de la situation, autant en ce qui concerne l'auteure (enjouée, disponible, souriante, patiente, …) et le succès de ce roman.
Les leçons que nous pouvons en tirer, nous qui sommes derrière, c'est que ce Prix, dès sa deuxième année, prend son envol grâce à un millésime très fort, que le travail d'une année est récompensé par cette réussite. Mais, au delà du pari, dans le monde de l'édition où tout semble trafiqué, où les gagnants sont "souvent" nommés suite à des tractations entre "grands", où les médias ne reconnaissent que quelques "élus" notoires sous la pression du pouvoir de l'argent et des multinationales, le succès peut quand même être au rendez-vous grâce au talent.
Le succès de "En lisant Mona" prouve que la qualité peut payer, que loin des feux de la rampe parisienne existe une vie littéraire, un choix de culture, une authenticité de lecteurs.


Éclairage sur les chiffres
Les majors de l'édition nous inondent de chiffres étourdissants. 100 000, 200 000 exemplaires et plus encore, toujours plus. Ces chiffres ne concernent qu'une minorité d'auteurs, pas même 5%!
Combien de livres vendent les autres auteurs? entre quelques centaines et 15 000 exemplaires, mais la majorité d'entre eux ne dépassent pas les 1000 exemplaires malgré la promotion, le rapport de force sur les libraires, la main-mise sur les médias et les "critiques" littéraires.
Lorsque certains éditeurs annoncent un tirage à 50 ou 100 0000 exemplaires, ils oublient de signaler que c'est le nombre d'exemplaires envoyés aux libraires. Combien partiront au pilon deux semaines plus tard? Une rotation de plus en plus rapide, une sélection au sabre, comme les films dans leurs circuits de distribution.

Alors, lorsqu'on annonce que "En lisant Mona" s'est vendu à 400 exemplaires en cinq semaines, oui, on peut parler de franc succès, de reconnaissance et de talent.

C'est sans conteste en premier le plaisir de l'auteur qui voit son livre prendre vie auprès de tous ses lecteurs, puis de l'éditeur qui a cru en lui en investissant dans son travail et dans sa plume.
Mais c'est aussi dans ce cas, la fierté de tous les bénévoles, adultes et élèves, qui ont participé au Prix, qui ont lu, analysé, commenté puis élu le manuscrit lauréat. La récompense de l'auteur pour ces mois de travail intense sur le texte, un pari basé sur la confiance envers le comité de lecture, envers l'éditrice qui l'a poussée plus loin, plus profond dans ses retranchements pour que son texte soit le plus abouti possible.
Lors de la veillée littéraire à Orange, certains membres de ce jury qui avaient lu la première version brute du manuscrit ont souligné la qualité de la version éditée, tout à l'honneur de l'auteur d'avoir su se remettre en question et d'accepter les conseils littéraires de l'éditrice.

Alors, oui, il est toujours bon de souligner les victoires, même si celles-ci paraissent anodines ou mineures. Dans ce combat permanent qu'est le travail d'éditeur, la réussite d'un auteur est un carburant sans pareil pour, le lundi matin suivant, se remettre au travail en sachant pourquoi ces milliers d'actions sans résultat apparent sont mises en œuvre, pourquoi la sélection des manuscrits est toujours aussi dure.

Lorsque Dracon, en l'an 600 avant un certain JC, affichait les lois constituantes de la cité sur des panneaux de bois qui furent conservés presque deux siècles, il avait une vision de ce qu'il voulait : faire entendre sa voix au peuple. Ses lois sur l'homicide ont été remises en question pour leur sévérité, on a même dit qu'elles étaient écrites avec le sang des condamnés et non avec de l'encre. On est là dans la légende et elle ne sert que d'image. Aujourd'hui, je n'en garde que la valeur symbolique et je rejoins le travail que fait Corinne depuis des années : une sélection draconienne. Car il est question de ténacité, d'engagement sans faille et sans détour, malgré tous les chants des sirènes, les tentations à court terme, les faiblesses mercantiles ou tout simplement la lassitude, l'adversité, le doute.
Tenir la trajectoire, rester dans l'orbite choisi lorsqu'il est à contre-courant n'est pas le choix le plus facile, autant face à la profession que face à la réalité économique. La tendance est plus à l'éphémère qu'à l'intemporel.
Alors, lorqu'une petite victoire est là, il faut savoir la fêter, la manifester, la partager.
Je sais que parmi les lecteurs assidus de ce blog certains participent à l'aventure d'Elan Sud, celle du prix Première Chance à l'Écriture, des amis, des libraires, des journalistes, des observateurs, des confrères… qu'ils soient salués et remerciés en cette occasion.
Rien n'est acquis, rien n'est fini, tout reste à faire, c'est bien là le plus grand plaisir de cette histoire : pas de ron-ron, pas de routine.
Derrière chaque auteur se cache une Amérique à découvrir, autant pour lui que pour ses lecteurs. C'est le plaisir et la fierté de l'éditeur de participer à cette aventure…

Partager cet article

Repost 0
publié par Dominique - dans Élise BLOT
commenter cet article
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 18:48
Le 15 octobre, après avoir reçu officiellement son Prix au lycée de l'Arc à Orange (voir article), Élise Blot a répondu aux questions d'Alain Enjolras, directeur de MIX, la radio étudiante, en compagnie de quelques élèves qui participent à la radio.
Derrière son sourire qui pourrait laisser croire à une désinvolture insouciante, Élise fait passer des messages d'ouverture, de compréhension de l'autre, de partage… et ouvre des possibilités de réflexion à la jeunesse, mais pas seulement.

N'hésitez pas à laisser vos impressions en commentaires.
 

 

Élise BLOT - En lisant Mona
Cliquer sur la petite flèche verte ci-dessous pour écouter
 


Prochains rendez-vous
• mercredi 4 novembre librairie "Histoire de l'œil" à 19h
25 rue Fontange - 13006 Marseille - 04 91 48 29 92
• Vendredi 6 novembre à la "veillée littéraire" à Orange (sur réservations)
• Samedi 7 novembre à la lecture apéritive à 12h : la librairie Feuille des Vignes de Sainte-Cécile-les-vignes
dès à présent sur le site ou chez tous les libraires : 

Fiche technique
Titre : En lisant Mona - Auteur : Élise BLOT - Editeur : Elan Sud
Format : 12,5 X 21 cm - 128 pages - N° ISBN : 978-2911137-13-6 - prix : 14 € 
 

Partager cet article

Repost 0
publié par Corinne - dans Élise BLOT
commenter cet article
17 octobre 2009 6 17 /10 /octobre /2009 17:21
Encore une belle rencontre avec la jeune lauréate du Prix Première Chance à l'Écriture 2009. C'était mercredi dernier, le 14 octobre.

Un premier mot pour la librairie EVADNE que certains connaissent encore sous le nom des "Genêts d'Or", rue Joseph Vernet en Avignon. Catherine et Jacqueline, deux anciennes enseignantes et amoureuses de littérature, ont fait le pari de, non seulement faire vivre une librairie avec tous les conseils possibles aux lecteurs, proposer des choix multiples sans privilégier forcément les "têtes de gondole", mais aussi, de travailler en étroite collaboration avec l'édition indépendante, en mettant en avant ses titres et leurs auteurs. Cela implique une ténacité à toute épreuve car faire déplacer des lecteurs pour une rencontre devient de plus en plus difficile. Mistral, froid, crise, jour, heure, on peut avancer de nombreuses raisons de la faible fréquentation des séances de dédicaces, mais en fin de compte, lorsqu'on a envoyé des centaines de courriers, mis les livres en avant pendant dix jours, placardé des affiches aux quatre coins de la ville et distribué des invitations aux clients… on ne peut que constater que, même si le travail est fait, il reste encore le choix des gens à venir découvrir, à risquer de nouvelles rencontres, de nouveaux styles, des livres moins standardisés que ceux servis par les Majors tout en en ayant la qualité!


Mais que Catherine et Jacqueline se rassurent, une majorité de librairies en font les frais. La petite édition doit se construire un lectorat en gagnant les lecteurs un par un, et non pas par wagons entiers comme les ténors le font, caracolant en première place des ventes dans la semaine suivant leur dernière production.

Pourtant, suivre la création littéraire des petites maisons est un plaisir sans cesse renouvellé. Élise était là pour nous le rappeler.

Une fois libérée des interviews et des photos de la presse locale, Élise a pu répondre aux questions de Corinne (l'éditrice) qui a su lui faire expimer ses impressions de jeune auteure et aussi de gagante du Prix auquel elle a participé sans une âpre volonté de gagner; ce fut comme un jeu, un pari lancé à elle-même.

Ayant lu plusieurs fois "En lisant Mona" et ayant déjà entendu les extraits choisis pour les rencontres avec le public, je pensais connaître la scène par avance. Mais cette fois-ci, c'est Élise qui a lu son propre texte, lui donnant une poésie si personnelle, si intime, que je l'ai redécouvert. Cette nouvelle facette m'a montré à quel point ce texte pouvait être grand, riche et assez ouvert pour le redécouvrir sans cesse.

L'avantage de n'être pas trop nombreux permet à l'auteure de consacrer beaucoup de temps à chacun, rédigeant des dédicaces personnalisées et… sincères.
Merci encore aux deux libraires "militantes" pour leur accueil.

En lisant Mona reçoit un accueil très enthousiasme de la part des libraires et des lecteurs. Si les chiffres ne ressemblent en rien à ceux de Gallimard ou autre Major dont la force de frappe est sans commune mesure, sorti il y a à peine trois semaines, le nombre d'exemplaires vendus nous confirme qu'Élise méritait son Prix.
C'est un réel plaisir de voir conjuguer réussite, bon livre et auteure pétillante.

Vendredi 23 octobre, Élise sera à Dinan (22), à la bibliothèque municipale car la librairie sera trop petite pour accueillr ses "fans". Plus de 100 exemplaires ont déjà été vendus sur la ville.

Le 6 novembre, elle sera l'invitée des "veillées littéraires d'ELU" à Orange. vingt cinq personnes se réunissent chaque mois autour d'une œuvre dont l'auteur est vivant — théâtre, poésie, musique, littérature. Beaucoup auront déjà lu son livre et partageront leurs impression avec l'auteure. Ensuite, un repas sera pris en commun en le "tirant du sac". Des soirées qui finissent souvent… tard.

Samedi 7 novembre, elle sera l'invitée de la librairie "Feuilles des Vignes" à Ste-Céciles-les-vignes à 12h, etc, etc.

Partager cet article

Repost 0
publié par Dominique - dans Élise BLOT
commenter cet article
27 septembre 2009 7 27 /09 /septembre /2009 14:01

Élise BLOT

En lisant Mona


Prix Première Chance à l'écriture 2009

Résumé : C'est sans conviction que Mona, boule rousse, russe et rusée, étudie à Marseille. Son échec à la faculté l'amarre aux bistrots. Dans l'errance, son regard s'éveille. Elle va gagner le Maroc, son roc, son escale à venir… De petits riens en grandes rencontres, Mona s'épanouit en voyage.

Les premières lignes :
"AVIDE, je cherche… À vie, je me cherche. Je me nomme Mona. J'ai dix-huit ans, bac entre zéro et un, les dents pourries, jaunes et cariées. L'université est un grand chapiteau rouge et or. J'y pénètre en funambule apprentie, culotte de cheval sous bikini rose à paillettes grises. Un monsieur Loyal rugit alors aux spectateurs. Sa voix bourdonne dans mes oreilles.
Mesdames, messieurs, les enfants, voici le Mona's show !
Mon numéro. Je cherche l'équilibre, mon balancier en mains… J'esquisse le premier pas. Mon pied droit tremble dans le vide…
Notre spectacle est périlleux : la jeune artiste progresse à vingt-deux mètres du sol… seule sur un fil !
La lumière des projecteurs m'aveugle.
Admirez notre petite funambule en équilibre sur une jambe ! Mona grimpe… sur une échelle… Encore plus haut… Encore plus fort ! Elle glisse sa tête vers les étoiles. Un mono cycle l'attend maintenant pour le clou de ce spectacle. Dites-moi… beaux sieurs… belles dames… votre œil n'est-il pas… aimanté par l'aisance naturelle de… Mona la ronde ?

J'essaye de cheminer, hésitante. À pas de souris, je vise mon point de chute : je ne suis pas inscrite à l'école du cirque. Non, je suis sur le fil du rasoir, dans le Mona's show. Atteindrai-je la rampe du succès vers un bac plus un ? Vais-je me rétamer dans les filets de sécurité ? Planterai-je mes dents dans le parquet ? Mon équilibre est précaire, je tangue… je divague. Je chute."

En commande dès à présent sur le site ou chez tous les libraires :
livraison fin septembre

Fiche technique

Titre : En lisant Mona - Auteur : Élise BLOT - Editeur : Elan Sud

Format : 12,5 X 21 cm - 128 pages - N° ISBN : 978-2911137-13-6 - prix : 14 € 

Petit CV vu par Élise
Âgée de 30 ans, je suis passionnée par la pratique d’activités artistiques et par le lien social : au niveau professionnel, j’ai la double formation d’éducatrice spécialisée et d’art thérapeute.

Au niveau personnel, je m’engage depuis l'adiolescence dans des mouvements de jeunesse (scoutisme laïque, chantiers internationaux) et dans des collectifs artistiques (théâtre de l’enjeu, Lanterne rouge). Pratiquant le théâtre, j’utilise et m’intéresse à d’autres médias (tels les arts plastiques et surtout l’écriture) pour m’exprimer et partager.
Je découvre les ateliers d’écritures en 2005 avec le forum femmes méditerranée à Marseille. Stimulée par la qualité d’écoute, d’humanisme, par le niveau littéraire, d’expression du groupe, je m’adonne depuis à l’écriture de nouvelles. j’écris et remporte en 2008 le prix international du témoignage pour un concours sur le thème du masque organisé par le F.F.M.
L’association me propose par la suite d’écrire une courte histoire sur le thème du dialogue inter culturel: Il s'agit d'un projet particulier surnommé: une mer de mots, (www.iemed.org) proposé à des jeunes de moins de 30 ans de 30 pays du pourtour méditerranéen. En juillet de cette année, j’ai le plaisir de voyager via Iemed en Espagne et de remporter le premier prix de ce concours. Je rencontre et découvre alors des textes et des participants (libanais, marocains, portugais, syriens etc.…) riches de leurs parcours et de leur histoire.
Revenue de ce voyage thématique, j'écris encore...L'annonce d'un prix de première chance à l’écriture organisé par ELU et Elan sud, me stimule : je produis alors "En lisant Mona".

En association avec :
Lycée de l'Arc (Orange - 84) élèves, professeurs et documentalistes
MIX la radio étudiante
Elan Sud et son comité de lecture
des journalistes, des libraires, des auteurs, des bibliothécaires…
Le Prix, organisé par "ELU", est soutenu activement par
la Région Provence Alpes Côte-d'Azur et le Conseil Général de Vaucluse

Partager cet article

Repost 0
publié par Corinne - dans Élise BLOT
commenter cet article