Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • : Maison d'édition Elan Sud, littérature générale, à Orange (84). Ses auteurs et leurs romans. Parutions, articles, interviews, commentaires. Actualité des salons du livre, rencontres avec le public. Site d'échange littéraire. Organisation du concours de manuscrits : Prix première chance à l'écriture
  • Contact

Recherche

l'actualité

Agenda des salons, des parutions.
Rencontre avec les auteurs : C'est ici

Bonjour à tous,

J'ai ouvert ce blog pour vous permettre de réagir aux lectures de nos ouvrages. Les auteurs vous répondront avec plaisir en fonction de leur emploi du temps, laissez-leur un commentaire.

Un calendrier pour retrouver les auteurs, un Blog pour prolonger une conversation…

Un Prix Littéraire pour donner "Une Première Chance à l'Écriture" (un contrat d'édition à la clé)
Pour rester informé des dates de Rencontres & Dédicaces, des parutions, des nouveaux articles, inscrivez-vous à la liste de diffusion.
Ce site est à consommer sans modération. A vous de jouer.
Corinne, responsable d'édition
Pensez à vous inscrire à la lettre d'information
 
  juin 2016:  le 9e Salon de l'édition indépendante se déroulera à Orange (84).
  le site L'Antre des Livres - renseignements : e-l-u@orange.fr
17 octobre 2009 6 17 /10 /octobre /2009 17:21
Encore une belle rencontre avec la jeune lauréate du Prix Première Chance à l'Écriture 2009. C'était mercredi dernier, le 14 octobre.

Un premier mot pour la librairie EVADNE que certains connaissent encore sous le nom des "Genêts d'Or", rue Joseph Vernet en Avignon. Catherine et Jacqueline, deux anciennes enseignantes et amoureuses de littérature, ont fait le pari de, non seulement faire vivre une librairie avec tous les conseils possibles aux lecteurs, proposer des choix multiples sans privilégier forcément les "têtes de gondole", mais aussi, de travailler en étroite collaboration avec l'édition indépendante, en mettant en avant ses titres et leurs auteurs. Cela implique une ténacité à toute épreuve car faire déplacer des lecteurs pour une rencontre devient de plus en plus difficile. Mistral, froid, crise, jour, heure, on peut avancer de nombreuses raisons de la faible fréquentation des séances de dédicaces, mais en fin de compte, lorsqu'on a envoyé des centaines de courriers, mis les livres en avant pendant dix jours, placardé des affiches aux quatre coins de la ville et distribué des invitations aux clients… on ne peut que constater que, même si le travail est fait, il reste encore le choix des gens à venir découvrir, à risquer de nouvelles rencontres, de nouveaux styles, des livres moins standardisés que ceux servis par les Majors tout en en ayant la qualité!


Mais que Catherine et Jacqueline se rassurent, une majorité de librairies en font les frais. La petite édition doit se construire un lectorat en gagnant les lecteurs un par un, et non pas par wagons entiers comme les ténors le font, caracolant en première place des ventes dans la semaine suivant leur dernière production.

Pourtant, suivre la création littéraire des petites maisons est un plaisir sans cesse renouvellé. Élise était là pour nous le rappeler.

Une fois libérée des interviews et des photos de la presse locale, Élise a pu répondre aux questions de Corinne (l'éditrice) qui a su lui faire expimer ses impressions de jeune auteure et aussi de gagante du Prix auquel elle a participé sans une âpre volonté de gagner; ce fut comme un jeu, un pari lancé à elle-même.

Ayant lu plusieurs fois "En lisant Mona" et ayant déjà entendu les extraits choisis pour les rencontres avec le public, je pensais connaître la scène par avance. Mais cette fois-ci, c'est Élise qui a lu son propre texte, lui donnant une poésie si personnelle, si intime, que je l'ai redécouvert. Cette nouvelle facette m'a montré à quel point ce texte pouvait être grand, riche et assez ouvert pour le redécouvrir sans cesse.

L'avantage de n'être pas trop nombreux permet à l'auteure de consacrer beaucoup de temps à chacun, rédigeant des dédicaces personnalisées et… sincères.
Merci encore aux deux libraires "militantes" pour leur accueil.

En lisant Mona reçoit un accueil très enthousiasme de la part des libraires et des lecteurs. Si les chiffres ne ressemblent en rien à ceux de Gallimard ou autre Major dont la force de frappe est sans commune mesure, sorti il y a à peine trois semaines, le nombre d'exemplaires vendus nous confirme qu'Élise méritait son Prix.
C'est un réel plaisir de voir conjuguer réussite, bon livre et auteure pétillante.

Vendredi 23 octobre, Élise sera à Dinan (22), à la bibliothèque municipale car la librairie sera trop petite pour accueillr ses "fans". Plus de 100 exemplaires ont déjà été vendus sur la ville.

Le 6 novembre, elle sera l'invitée des "veillées littéraires d'ELU" à Orange. vingt cinq personnes se réunissent chaque mois autour d'une œuvre dont l'auteur est vivant — théâtre, poésie, musique, littérature. Beaucoup auront déjà lu son livre et partageront leurs impression avec l'auteure. Ensuite, un repas sera pris en commun en le "tirant du sac". Des soirées qui finissent souvent… tard.

Samedi 7 novembre, elle sera l'invitée de la librairie "Feuilles des Vignes" à Ste-Céciles-les-vignes à 12h, etc, etc.

Partager cet article

Repost 0
publié par Dominique - dans Élise BLOT
commenter cet article

commentaires