Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • : Maison d'édition Elan Sud, littérature générale, à Orange (84). Ses auteurs et leurs romans. Parutions, articles, interviews, commentaires. Actualité des salons du livre, rencontres avec le public. Site d'échange littéraire. Organisation du concours de manuscrits : Prix première chance à l'écriture
  • Contact

Recherche

l'actualité

Agenda des salons, des parutions.
Rencontre avec les auteurs : C'est ici

Bonjour à tous,

J'ai ouvert ce blog pour vous permettre de réagir aux lectures de nos ouvrages. Les auteurs vous répondront avec plaisir en fonction de leur emploi du temps, laissez-leur un commentaire.

Un calendrier pour retrouver les auteurs, un Blog pour prolonger une conversation…

Un Prix Littéraire pour donner "Une Première Chance à l'Écriture" (un contrat d'édition à la clé)
Pour rester informé des dates de Rencontres & Dédicaces, des parutions, des nouveaux articles, inscrivez-vous à la liste de diffusion.
Ce site est à consommer sans modération. A vous de jouer.
Corinne, responsable d'édition
Pensez à vous inscrire à la lettre d'information
 
Salon de l'édition indépendante à Orange (84)
  le site L'Antre des Livres - renseignements : e-l-u@orange.fr
11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 11:54

La sortie du livre 39-45 en Vaucluse n’est pas passée inaperçue cette semaine dans la région.

Lundi 5 mai, de 7 h à 8 h 30, Dominique Lin, qui a coordonné cet ouvrage, était en direct sur les ondes de France Bleu Vaucluse, en compagnie de Philippe Chauché et Philippe Garcia.
Vous pouvez écouter l’extrait ici :
 http://www.francebleu.fr/player/embed-share?content=1496901

Mardi 6, Bruno Alberro, journaliste du Dauphiné Libéré (Vaucluse Matin) le rencontrait pour un article à paraître mercredi 7. 

39 45DauphineWWW
Cliquer sur l'article pour le lire

Jeudi 8, entretien avec Romain Fauvet du journal La Provence. 

Jeudi 8, à l’occasion des commémorations du 8 mai 1945, Dominique Lin était l’invité de Sylvie Depierre aux informations régionales de France 3 Méditerranée, dans les studios de Marseille.

 

 

Et, pour clôturer la semaine, la parution d’un article d’une page entière dans La Provence (page 3).

LaProvence20140511 39-45
Cliquer sur l'article pour le lire

Cet éclairage médiatique va permettre aux amoureux de l’histoire de leur département de comprendre ce qui s’est passé, d’avoir un panorama complet, avec parfois des moments graves, mais aussi des anecdotes drôles, des moments tendres. Comme le dit Dominique Lin, c’est d’abord un ouvrage collectif, un regard sur le comportement des hommes pendant cette période hors du commun, hors de l’entendement.

Un grand merci à tous les journalistes qui nous ont ouvert leurs micros, leurs colonnes et leurs plateaux de télévision pour permettre à cet ouvrage de référence de trouver son public.

 

D’autres éclairages sur cet ouvrage dans les semaines à venir, restez à l’écoute…

Les bénévoles qui ont participé à ce travail et les témoins qui se sont confiés peuvent être fiers de ce retentissement.
 

Partager cet article

Repost0
1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 10:28

Lhomme-semence.jpgChers amis des mots et de l'écriture. Nous espérons que l'été a été agréable pour tous.

Septembre revient, fidèle au rendez-vous de la rentrée, avec ses plaisirs d'automne, dont les ateliers d'écriture à la librairie Élan Sud.
Pour commencer nous ne serons pas superstitieux — ça porte malheur —, ce sera vendredi 13 septembre à 17h30.


Septembre : 13 & 27

Octobre : 11 & 25

Novembre : 8 & 22

Décembre : le 6


Horaires : un vendredi sur deux, de 17h 30 à 20h environ

20€ l'atelier.

Lieu : librairie Élan Sud, 233 rue de Rome, 84100 Orange


Si vous ne pouvez pas venir jusqu'à Orange, Dominique Lin, qui anime les ateliers d'écriture, propose de travailler avec vous à distance.
Pour toute question et inscription : 04 90 70 78 78 ou 06 69 53 61 82.

Pour mieux connaître l'univers de Dominique lin :

Ses romans : cliquez ici

Ses ateliers : cliquez là

Partager cet article

Repost0
8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 17:20

Voici un mois qu'il ne se passe pas une semaine sans qu'on découvre, sur la toile et principalement les blogs littéraires, des chroniques sur le deux derniers romans de Dominique Lin.
En voici un florilège, de quoi vous donner un aperçu de ce que les lecteurs ont apprécié dans l'écriture de l'auteur.

Passerelles couv300pxPasserelles, Dominique Lin, collection Regards - février 2013

Ma bibliothèque bleue
Une nouvelle fois, le charme de l'écriture de Dominique Lin opère ! Son personnage principal offre au lecteur un discours humble et profondément humaniste, un voyage au cœur de la vie.
Le rythme du roman provoque "juste cette sensation d'apaisement et d'amour".

Lire la suite

Thomas Hubert
Un concentré de mots, un roman qui a du sens
Je ne suis pas critique littéraire et je n’alimente aucun blog. Je lis chaque jour dans le bus, dans une salle d’attente… L’exercice auquel je me livre aujourd’hui, une première, est la conséquence de ma dernière lecture : Passerelles, de Dominique Lin, paru aux éditions Élan Sud. J’ai lu les 3 premiers romans de l’auteur, j’espérais ce 4e avec impatience.
Lire la suite…

Le blog de Yv
Subtilement et assez richement écrit, c'est un livre qui se mérite, qui se lit sans aucune longueur ressentie. L'auteur alterne les parties racontant la vie de Léon vue par un narrateur omniscient à la troisième personne du singulier avec des parties en italique, dans lesquelles Léon s'interroge, repense à sa vie d'enfant puis d'adolescent et d'adulte (écrites à la première personne du singulier).
J'ai noté beaucoup de pages qui m'ont plu ou touché, dans certaines desquelles j'ai pu me sentir concerné.
Lire la suite…

CULTURE CHRONIQUE
PASSERELLES est un roman d’une grande simplicité, à l’écriture aussi claire qu’une eau pure, un roman qui prend son temps un peu comme Léon le personnage principal qui soudain  décide de s’asseoir en face de chez lui plutôt que de faire comme chaque soir.
Passerelles est une oeuvre à part qui marche à contretemps de son époque. Il faut remercier Dominique LIN  de s’être engagé sur  ce chemin littéraire escarpé  et difficile mais finalement  bienfaisant et libérateur pour le lecteur.
Lire la suite…

Les mots de la fin
Il y a des livres dont on savoure chaque mot, chaque phrase, chaque page. On prend un plaisir certain à lire à voix haute quelques passages, à en relire d'autres. On prend son temps, on s'attarde un peu, on lève les yeux du texte, on les ferme et on sort de l'histoire en douceur pour se pencher sur la nôtre, d'histoire. D'ailleurs les romans ne servent-ils pas à cela, au fond ? Des sortes de passerelles entre nous lecteur et les mots que nous livrent l'auteur ?
Lire la suite…


renaitre couv-500pxRenaître de tes cendres, Dominique Lin, collection Regards - janvier 2011

Les facéties de Lucie
Renaître de tes cendres de Dominique Lin
Ce roman souligne la différence entre ce magma d'émotions personnelles couchées sur le papier qui s'apparente davantage au journal intime qu'au roman et les mots plus structurés qui transcendent et rejoignent les rangs de la littérature. Le livre de Dominique Lin fait bien partie de la deuxième catégorie.

Lire la suite…



Mots à mots
Renaître de tes cendres - Dominique LIN
J'ai corné quelques pages, chose rare, car certains passages m'ont touché.
Et puis l'auteur décrit bien le "monde des bistros", avec ses habitués, son patron logorrhéique qui promet d'aider tout le monde grâce à ses relations. Le bistro, qui remplace l'église dans la cohésion du village.

Lire la suite…

 

Pour lire le premier chapitre de ces romans, rendez-vous ici.

N'hésitez pas vous aussi à vous exprimer sur vos lectures, les commentaires sont les bienvenus.

Partager cet article

Repost0
31 mars 2013 7 31 /03 /mars /2013 12:24

Si « être né quelque part, c’est toujours un hasard », ce même hasard favorise parfois les belles histoires.

Dominique Lin, comme beaucoup d’entre nous, retrouve un ami d’enfance sur les réseaux sociaux. Le contact est renoué, cet ami découvre les romans de Dominique, en apprécie le style et les idées humanistes qu’ils véhiculent.

Début janvier, un appel téléphonique à Élan Sud, cet ami travaille dans une régie publicitaire. L’amitié a fait le reste…

Voici quelques images.

 

 metro1.jpg  metro2.jpg
 metro3.jpg  metro4.jpg

 

metro5.jpg

 

Merci encore à cet ami qui se reconnaîtra

 

Photos © Thomas Hubert

Partager cet article

Repost0
26 janvier 2013 6 26 /01 /janvier /2013 18:31

Regards_WG11.gifAvec ce quatrième roman de Dominique Lin, la collection Regards s'agrandit : réflexions intemporelles sur le monde, la société, l'humanité.

 

Passerelles_couv300px.jpg

Prendre le temps de se poser, comprendre le hasard qui sculpte notre histoire bien avant notre naissance.
« On ne choisit pas ses parents, on ne choisit pas sa famille, être né quelque part c'est toujours un hasard. » Chantés par Maxime Le Forestier, ces mots résonnent tout au long de ce roman.

Léon va voir défiler les composantes de sa vie, assis sur un banc, en face de chez lui.

 

Format : 12 X 21 cm - 160 pages
N° ISBN : 978-2-911137-29-7
prix : 15 €

 

D_Lin_2010-12-copie-1.jpg

Enraciné dans l’écriture et la musique, l’auteur, avec ce quatrième roman, se fond dans des personnages touchants, avec poésie et humanisme.

 

 

Si vous souhaitez nous aider à développer notre travail, vous pouvez nous soutenir en réservant par avance ce titre avec ce bon de commande. (cliquer sur le lien) ou sur la page de Dominique LIN ici où vous pourrez lire le premier chapitre.

 

Disponible février 2013

 

Prochainement, nous aurons le plaisir de vous accueillir pour vous présenter ce quatrième roman de Dominique Lin : Librairie et Editions Elan Sud - 233 rue de Rome, 84100 Orange (http://goo.gl/maps/6u8g5)

04 90 70 78 78

Toutes les dates de dédicaces et rencontres à venir

 

Partager cet article

Repost0
22 août 2012 3 22 /08 /août /2012 05:24

atelier2012081.JPGSeptembre se cache encore derrière les chaleurs du mois d'août, pourtant il est prêt à revenir sur le devant de la scène, avec ses couleurs, ses senteurs et ses journées douces et amères. Douces, car il ne brûle pas la peau comme ses deux compères estivaux, amères, car il porte en lui les prémices de l'hiver, des pluies et du froid.

 Mais c'est aussi une bonne nouvelle, les ateliers d'écriture bimensuels vont recommencer !

Une deuxième année qui sera, à l'image de la première, riche en découvertes, en balades au sein de l'imaginaire. La musique des mots résonnera au rythme de notre inspiration. Nous travaillerons encore les différentes facettes de l'écriture longue, celle du roman, celle de l'histoire où personnages, situations, dialogues, narrateurs, descriptions, et introspection sont les piliers indispensables à développer.

Lhomme-semenceAgenda : les vendredis de 17 h 30 à 19 h 30

14 et 28 septembre, 12 et 26 octobre, 9 et 23 novembre, le 7 décembre

Selon le nombre d'inscriptions, un deuxième jour et un deuxième horaire seront envisagés, à définir selon les disponibilités de chacun.

Tarifs : 20 € l'atelier - Nombre de places limité
Dominique Lin propose également des ateliers d'écriture à distance pour ceux qui voudraient approfondir leur travail. Prendre contact.

Inscriptions et renseignements :
Dominique Lin : lin@elansud.fr
Tél. 04 90 70 78 78 ou 06 69 53 61 82

Partager cet article

Repost0
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 12:15

L'espace Anvis, au sein de la cave des coteaux de Visan, est devenu le rendez-vous des amateurs de sens et de partage culturel. En première partie, l'artiste peintre Kaleen Gay-Parra présentait son travail de peintre et de dessinatrice, spécialisée dans les mandalas, source d'apaisement et de sérénité.

Ensuite, Dominique Lin, déjà été invité l'an passé pour « La grande Borie », a répondu aux questions de Corinne Niederhoffer à propos de son dernier roman : « Renaître de tes cendres ».

art-litt-mets-vin-4

Dominique Lin a commencé par lire quelques lignes, la première lettre du livre et l'introduction au lieu récurrent où les personnages viennent s'échouer, le café « Le rideau rouge » et qui sera le révélateur de l'évolution de Léon, personnage principal.

Ce roman dérange, remue, mais aussi émeut et confronte le lecteur à ses propres sentiments. Le style très travaillé et, comme l'auteur le dit, « chaque mot a été choisi, chaque virgule est à sa place ».

Si l'on est embarqué avec Léon dans la spirale de la destruction mentale, de la dépression psychique, on émerge ensuite grâce à l'écriture dans laquelle il déverse, « il vomit » son mal-être comme toute personne se servant de la plume comme d'un outil de rédemption. Faire le deuil de sa femme qu'il a tant aimée et dont il se croit responsable de sa mort. Léon est obnubilé par cette fin qu'il n'a pas su gérer : « j'ai gâché ta vie, j'ai raté ta mort » couche-t-il à longueur de nuit sur sa feuille blanche.

art-litt-mets-vin-5

Il y a aussi, dans ce roman, le malaise qu'il ressent à entrer dans le monde commercial, dernière source possible de revenus lorsqu'on est au bord du chemin social, la cinquantaine et qu'on « est trop vieux » pour beaucoup de métiers. Ce monde commercial qui lui renvoie son passé à la figure, celui du monde de la dérive sectaire dans lequel il a passé de nombreuses années et qui utilise les mêmes processus d'embrigadement, de manipulation mentale, d'envoyer l'homme exploiter ses semblables, grâce à un discours et des méthodes bien huilées.

À force de porter le poids du monde sur les épaules, Léon a du mal à y voir clair. « Le supplément de voyage à Bougainville » de Diderot, lui permettra de prendre du recul et de comprendre la permanence du comportement de l'homme, ses erreurs et ses errances.

 

Le jeu des questions-réponses a duré une heure environ, entrecoupé de lectures d'extraits, dont un, très fort, qu'est cette lettre d'amour par contumace de Léon à Danièle dans laquelle les mots vous prennent à la gorge, où les sentiments sont intacts après vingt-cinq ans de vie commune et une année de deuil. Certaines lectrices, émues par ces mots et la richesse du roman, n'ont pas hésité à demander une dédicace à l'auteur.

Visan-marot
art-litt-mets-vin-3  Visan-Garde-lions

Comme à l'accoutumée, la soirée s'est terminée autour d'un verre et des spécialités culinaires à base de fromage de chèvre réalisées par Anne-Marieke Kroes-Gal, éleveuse et productrice.

Les cuvées « La Garde des Lions », Côtes du Rhône Visan Village blanc et Cuvée du Marot, Côtes du Rhône Visan Village rouge 2004 et 2009 ont parfaitement accompagné ces mets délicieux. (Visiter le site)

------------------------------

Commander ce roman chez Elan Sud

 

------------------------------

art-litt-mets-vin-2Quelques témoignages et commentaires :

« Renaître de tes cendres » par Dominique Lin

 « Qui, aussi riche et puissant soit-il, pouvait venir en aide à Léon ? Il avait possédé, il ne lui restait plus rien. »

Oui Léon avait tout : un bon emploi, une aisance matérielle réelle, une femme amoureuse, mais la descente aux enfers aura lieu malgré tout : parce qu’il refusera avec l’appui de son épouse, de couvrir des actes malveillants organisés par la secte qui l’emploie, il va connaître le chômage, la perte de son statut social, puis les factures impayées ; le lent engourdissement des membres et de la tête, celui qui fait que chaque jour, on en fait un peu moins que la veille parce que « à quoi ça sert ? »…

« Les fantômes du passé l’accompagnaient […] »

Léon nous explique les faits, nous raconte sa femme, par petits bouts, tout doucement, comme si aller trop vite risquait de le précipiter au fond du gouffre.

Pour rompre la monotonie de sa vie, il nous emmène au « Rideau rouge », et là, nous assistons à une comédie humaine du XXIè siècle dont « le Pacha » est le héros central. Tous aussi perdus que Léon, mais faisant semblant de croire à toute autre chose.
« Au fond du trou, ramasse quelque chose, ça te servira plus tard »
Il va bien essayer de rebondir, sa situation matérielle ne lui laisse plus le choix, mais arrivera-t-il à jouer contre les jeunes, à retrouver les mécanismes psychologiques qui l’animaient autrefois et qui le faisaient meilleur que les autres ? Et la vie ne se moque-t-elle pas de lui en le mettant face à face avec son démon ?

 

Dominique Lin nous livre là un roman tout à fait exceptionnel qui n’a absolument rien à voir avec une nouvelle étude de l’impact du chômage sur un homme. Non, l’auteur nous parle de la culpabilité d’un homme qui s’est vu abusé par d’autres hommes, qui se sent responsable de la mort de sa femme, qui à chaque action, pense à ce que celle-ci aurait dit ou fait, un homme perdu dans sa souffrance tout simplement.


Dominique LIN nous livre un roman tendre et poignant à la fois. Un Léon qui nous ressemble un peu dans ce monde où nous avons beaucoup de mal à trouver une place. Bravo, nous attendons le prochain...

 

"Perdu dans ses pensées, à la recherche du bonheur sur lequel il n'arrivait pas à poser de nom, Léon se sentit seul."

Le dernier roman de Dominique Lin ne parle pas seulement de résilience, il invite à la réflexion sur les manipulations de notre société, qu'elles soient commerciales ou pseudo-religieuses.

D'un genre résolument différent de La Grande Borie, on sourit et l'on pleure des aventures de Léon, face à la mort et au chômage. L'auteur sait trouver les mots justes, le rythme idéal pour entraîner le lecteur sur une lecture d'un seul trait. Alors que l'écriture est présentée comme un outil d'aide au deuil, l'activité apporte une touche de tendresse au personnage et toute sa dimension humaine.

 

"Les mots se déversaient sur les pages comme les vagues sur le sable. Une force se libérait, véritable marée de phrases, de paragraphes, de chapitres. De phrases ... il pensa à sentence en anglais. La sentence était rendue, il était condamné à écrire. Condamné, non, c'était un délice, une jouissance; une parenthèse s'ouvrait sur l'irréel. Il s'engouffra dedans, avide de retrouver les sentiers du plaisir."

Un roman beau et profond qu'on peut lire et relire, "palais des mille et une promesse où le calife inondait de sa bonté les sujets venus demander audience."

Beaucoup d'intelligence, de sensibilité et d'émotion dans l'écriture de Dominique LIN. Plus qu'un roman, "RENAÎTRE DE TES CENDRES" est une réflexion sur un parcours particulier, celui de Léon, mais aussi sur les choix individuels qui sont le lot de chaque être. Je recommande vivement.

  -----------------

Cher Dominique,

Je viens d'achever la lecture  - commencée hier - de votre roman. J'en suis un peu tourneboulée bien que le monde de la finance, de la stratégie de marketing, etc, me soit parfaitement étranger. Malgré ce, il y a dans les descriptions très exhaustives (et très justes me semble-t-il), des phrases qui poignent le coeur et l'esprit. Je dirais, comme Jean-Michel le dit à Léon, que vous avez une grande "compréhension des comportements humains" (p139) et là, je vous reconnais pour mon semblable. C'est une vertu, ou une qualité indispensable à l'écrivain même si, hélas, nombre de ceux qui publient des livres en sont dépourvus.

J'ai remarqué également que la promesse tient une place essentielle dans votre éthique, encore une vertu qui m'est chère et que je salue chez vous...
Bien sûr, les passages en italiques m'ont beaucoup touchée et le titre est magnifique!
Merci de m'avoir offert ce beau moment de "tapis volant".
Bien à vous.

Anne Bragance

 

------------------------------

Commander ce roman chez Elan Sud

 

------------------------------

 

Partager cet article

Repost0
8 novembre 2011 2 08 /11 /novembre /2011 10:20

Invit_Leclerc.jpg

Dans votre bibliothèque, peut-être manquent à l'appel les livres de Dominique LIN !
N'hésitez pas à venir le rencontrer samedi 12 novembre.

L'occasion également de faire des cadeaux de livres dédicacés pour les fêtes.

Soutenir l'édition Indépendante, c'est soutenir la diversité culturelle. 

 

Partager cet article

Repost0
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 06:12
Fiche technique

Titre :
Renaître de tes cendres
Auteur :
Dominique LIN
Editeur :
Elan Sud
Format : 12,5 X 21 cm
160 pages
N° ISBN :
978-2-911137-22-8
Prix : 15 €

 


Cliquer sur la couverture
 

Au bord du chemin social et économique, Léon se sent responsable de la mort de sa femme. Un emploi de commercial lui fait réaliser la manipulation mentale exercée par les formateurs. Il tire un parallèle avec l’embrigadement des sectes qui ont gâché sa vie.
Diderot va l’accompagner dans sa compréhension du monde. L’écriture va l’aider à faire son deuil.

 

Du même auteur
Aux éditions Elan Sud

«  Il existait un homme naturel : on a introduit au-dedans de cet homme un homme artificiel ; et il s'est élevé dans la caverne une guerre continuelle qui dure toute la vie. Tantôt l'homme naturel est le plus fort ; tantôt il est terrassé par l'homme moral et artificiel... »
                                               [Denis Diderot]
           Supplément de voyage à Bougainville.
 
« Amorçant la condition humaine, sujet cher à l’auteur, Dominique Lin éclaire, sans complaisance, une vie heurtée par des intérêts opposés. Avec ce troisième livre, l'auteur aborde des sujets parfois douloureux, comme le deuil, le chômage ou la manipulation mentale à laquelle nous sommes confrontés malgré nous.
Un roman troublant qui ne laisse pas de côté l'humour, la tendresse et l'espoir.
Les critiques saluent le travail littéraire de l'auteur, une belle évolution dans l'écriture de ce texte. Après "Toca Leon!" et "La Grande Borie", une nouvelle facette de l'auteur se dévoile avec cet ouvrage.»

Merci infiniment pour un tel livre. Il réveille les consciences d'une manière très belle et très profonde et nous renvoie bien l'image de notre société. Merci aussi pour votre style travaillé, précis et ouvert à la réflexion personnelle. J'avais lu les 2 premiers, mais celui-là, à côté, est une vraie réussite, un vrai bijou d'écriture.
                                                       
Pierre

Je n'ai pas pu lâcher votre livre ce soir, je l'ai lu entièrement sans pouvoir détacher mon regard. Les dernières pages ont été difficiles à lire à cause des larmes qu'elles m'ont provoquées. Très beau livre si différent des deux premiers. Ce nouveau travail de Léon m'a fait revivre un petit bout de ma vie, où j'ai failli mettre les pieds dans un endroit qui ne m'était pas destiné. Encore MERCI pour vos trois merveilleux livres, qui mon tour à tour fait rire, sourire et pleurer. 
                                                       
Georgette

Disponible chez votre libraire ou chez l'éditeur :
éditions Elan Sud : 233 rue des phocéens
84100 Orange
04 90 70 78 78 - Fax  04 90 70 75 27 elansud@orange.fr

Commandez par DILICOM - gencod: 3012432080014

Pour le Sud Ouest : Comptoir du livre

Dominique LIN, né à Paris en 1956, vit dans le sud de la France depuis son adolescence.
Homme de communication depuis 1985, il écrit pour les autres et nous berce, sans que nous le sachions, de ses textes souvent imagés.
Aujourd'hui, il se consacre entièrement à l'écriture.
Ateliers, aide à l'édition, conférences et romans sont autant de vecteurs propices pour partager, transmettre ses compétences mais aussi sa vision humaniste du monde.
Il nous emmène là où on ne l’attend pas, là où les vagues de l’évidence ne viennent pas déverser leurs clichés. Ses romans en sont le bel exemple : une aventure à Cuba, un cri d'amour pour les Cévennes et son troisième dans lequel il a enlevé tout cadre pour se concentrer sur le style.
Ceux à venir partent encore dans d'autres directions, comme pour nous décrire un monde sous différentes facettes, tout en restant centré sur un seul sujet : l'être humain, c'est aussi ce qui le définit le mieux.
Dominique Lin répond aux invitations dans la mesure de ses disponibilités.

Partager cet article

Repost0
3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 17:12
D Lin 2010-12

renaitre de tes cendresRenaître de tes cendres
Roman

Collection Regards

Au bord du chemin social et économique, Léon se sent responsable de la mort de sa femme. Un emploi de commercial lui fait réaliser la manipulation mentale exercée par les formateurs. Il tire un parallèle avec l'embrigadement des sectes qui ont gâché sa vie. Diderot va l'accompagner dans sa compréhension du monde. L'écriture va l'aider à faire son deuil.

Ce troisième roman très fort, amorce la condition humaine, sujet cher à l'auteur.
Il éclaire, sans complaisance, une vie heurtée par des intérêts opposés.

L'auteur est déjà invité:
Samedi 11 et dimanche 12 décembre

(30) Saint Hipolyte du Fort
Salon du livre de la librairie Coularou

au stand de la maison d'éditions Elan Sud
 
Du 15 décembre au 24 décembre 
(84) Avignon, espace Vaucluse
Salon des éditeurs de Vaucluse
au tand de la maison d'éditions Elan Sud

Découvrez les premières pages de Renaître de tes cendre

Disponible

En commande dans toute bonne librairie ou directement sur le site

 

Fiche technique

Titre : Renaître de tes cendres - Auteur : Dominique Lin
Format : 12,5 X 21 cm - 160 p. - ISBN : 978-2-911137-22-8 - prix : 15 €

Partager cet article

Repost0