Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • : Maison d'édition Elan Sud, littérature générale, à Orange (84). Ses auteurs et leurs romans. Parutions, articles, interviews, commentaires. Actualité des salons du livre, rencontres avec le public. Site d'échange littéraire. Organisation du concours de manuscrits : Prix première chance à l'écriture
  • Contact

Recherche

l'actualité

Agenda des salons, des parutions.
Rencontre avec les auteurs : C'est ici

Bonjour à tous,

J'ai ouvert ce blog pour vous permettre de réagir aux lectures de nos ouvrages. Les auteurs vous répondront avec plaisir en fonction de leur emploi du temps, laissez-leur un commentaire.

Un calendrier pour retrouver les auteurs, un Blog pour prolonger une conversation…

Un Prix Littéraire pour donner "Une Première Chance à l'Écriture" (un contrat d'édition à la clé)
Pour rester informé des dates de Rencontres & Dédicaces, des parutions, des nouveaux articles, inscrivez-vous à la liste de diffusion.
Ce site est à consommer sans modération. A vous de jouer.
Corinne, responsable d'édition
Pensez à vous inscrire à la lettre d'information
 
  juin 2016:  le 9e Salon de l'édition indépendante se déroulera à Orange (84).
  le site L'Antre des Livres - renseignements : e-l-u@orange.fr
26 janvier 2014 7 26 /01 /janvier /2014 12:54

Hier soir, samedi 25 janvier 2014, après les applaudissements chaleureux et mérités, le public était encore sous le charme d’Esther Mello. De l’avis de tous les spectateurs, ce monologue, Créature, le texte de Sophie Abonnenc édité aux éditions des Netscripteurs, est une performance difficile à jouer. Pourquoi ? Parce que le texte défile comme les pensées du personnage, en pleine remise en question nocturne. Aucun fil visible, aucun repère !

« 3 heures du mat', j’ai encore merdé… il faut que je vous raconte »

Et les mots s’enchaînent et se déchaînent, fusent dans tous les sens, explorent les méandres de la pensée…

Chaque fois, Esther nous offre une version différente du texte, plus profonde, plus vivante, mais toujours aussi prenante.

Sur la scène, un chevalet à peinture sur lequel une toile se dessine dans l’esprit du spectateur tout au long de la pièce, et une chaise. Le reste n’est que le décor naturel de la pièce.

 

Esther_20140125_10.jpg Esther_20140125_13.jpg
Esther 20140125 15
Esther_20140125_27.jpg

Esther Mello, âgée de 78 ans, continue de vouloir brûler les planches avec ce monologue, ou Le voleur d’enfance qu’elle a joué presqu’une centaine de fois. Elle aimerait aussi s’attaquer un jour à Ana Non de Agustin Gomez-Arcos.

Ana non, c’est l’histoire d’une vieille femme. Une vieille femme, ana Paücha, qui s’est elle-même surnommée Ana non par négation de sa vie antérieure… Elle est veuve et la vie lui a déjà enlevé deux de ses fils à la guerre ; le troisième croupit en prison pour un bail, dans l’Espagne des années soixante, celle de Franco.
Ana décide de fermer sa porte derrière elle et d’entreprendre son dernier voyage : à plus de soixante-dix ans, elle décide de traverser l’Espagne du sud au nord pour aller embrasser son fils incarcéré avant le passage de la faucheuse qu’elle sent imminent.
Ana non, un texte puissant, bouleversant, attachant… comme cette vieille femme qui entreprend comme un voyage initiatique alors que « le vent du soir vient de se lever »… Un texte qui irait très bien à Esther…


Après Littérature et musique en décembre, théâtre en janvier, prochaine rencontre à Élan Sud le 15 février 2014 à 16 h sous le signe de littérature et peinture.
Goûter littéraire avec Henry Ferrier et son livre Itinéraire d’un peintre amoureux, aux éditions l’Art dit.

D’autres rencontres sont en préparation, dont la sortie prochaine du livre sur la guerre 1939-1945 en Vaucluse… restez en contact, inscrivez-vous à la lettre de diffusion et consultez le programme ici.


Dominique Lin

Partager cet article

Repost 0
publié par éditions Elan sud - dans Esther MELLO
commenter cet article

commentaires