Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • : Maison d'édition Elan Sud, littérature générale, à Orange (84). Ses auteurs et leurs romans. Parutions, articles, interviews, commentaires. Actualité des salons du livre, rencontres avec le public. Site d'échange littéraire. Organisation du concours de manuscrits : Prix première chance à l'écriture
  • Contact

Recherche

l'actualité

Agenda des salons, des parutions.
Rencontre avec les auteurs : C'est ici

Bonjour à tous,

J'ai ouvert ce blog pour vous permettre de réagir aux lectures de nos ouvrages. Les auteurs vous répondront avec plaisir en fonction de leur emploi du temps, laissez-leur un commentaire.

Un calendrier pour retrouver les auteurs, un Blog pour prolonger une conversation…

Un Prix Littéraire pour donner "Une Première Chance à l'Écriture" (un contrat d'édition à la clé)
Pour rester informé des dates de Rencontres & Dédicaces, des parutions, des nouveaux articles, inscrivez-vous à la liste de diffusion.
Ce site est à consommer sans modération. A vous de jouer.
Corinne, responsable d'édition
Pensez à vous inscrire à la lettre d'information
 
  juin 2016:  le 9e Salon de l'édition indépendante se déroulera à Orange (84).
  le site L'Antre des Livres - renseignements : e-l-u@orange.fr
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 05:45
Il y avait foule ce samedi 3 octobre au théâtre du sablier à Orange!
Pas moins de cinquante personnes avaient répondu à l'invitation de Bruno Alberro pour découvrir son dernier roman : Fragments rouges*.
La soirée a comencé vers 18h45 par une lecture d'extraits proposée par Esther Mello, elle-même actrice au théâtre.
Le cadre est planté, ce sont les réflexions d'un homme revenant après vingt années d'absence, craignant d'être reconnu en franchissant la douane, mais craignant aussi de ne pas l'être, ce qui impliquerait qu'il ait été complètement oublié, effacé de la mémoire de l'Histoire, que tout ce qui avait été fait vingt années auparavant n'aurait servi à rien.
Quelques pages plus loin, nous faisons la connaissance de Roger, son mentor lorsqu'il a quitté le foyer à dix-sept ans, son camarade qui l'a initié au communisme.


Ensuite, Corinne, des éditions Elan Sud, a conversé avec Bruno. Elle a essayé de le faire se livrer un peu plus, de nous aider à mieux comprendre le fil qui inspire sa plume d'auteur. Depuis "de l'autre côté", en passant par Évariste Galois, nous voilà au troisième roman édité chez Elan Sud, avec en filigrane, des esprits révolutionnaires, révélateurs, témoins d'une histoire qui ne va pas dans le sens que Bruno, peut-être, souhaiterait…
Cette fois-ci, nous ne sommes pas "de l'autre côté", au Guatemala, au milieu d'Amérindiens, nous sommes bien en France, avec ce goût amer d'une révolution inachevée, presque avortée. Une société où, face à cet homme qui n'a plus de repères, il est difficile de s'en créer si on n'appartient pas au flot incessant des hommes qui filent au travail, qui grattent quelques secondes en pressant le pas, comme si courir permettait d'améliorer la qualité de la destination.

L'écriture de Bruno s'est encore afirmée, affermie même. Nous sommes passés du "je" au "il", mais le personnage central reste universel, parfois difficile à saisir car aussi multiple que nous tous.

Vint ensuite la séance de dédicaces où Bruno a échangé quelques mots avec chacun, famille, amis, collègues, lecteurs, journalistes. Tous voulaient passer un moment avec lui, moment convivial qui s'est prolongé autour d'un verre et du buffet.


*Tout sur ce roman en suivant ce lien

En commande ou chez tous les libraires

Fiche technique : Titre : Fragments rouges - Auteur : Bruno Alberro - Editeur : Elan Sud

Format : 12,5 X 21 cm - 160 pages - N° ISBN : 978-2-911137-14-3 - prix : 15 €

Un grand merci à Christophe pour ses excellentes photos, sans qui un tel article n'aurait pas autant de portée.

Dominique LIN
Photos © Christophe Agostini

Partager cet article

Repost 0
publié par Dominique - dans Bruno ALBERRO
commenter cet article

commentaires