Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • : Maison d'édition Elan Sud, littérature générale, à Orange (84). Ses auteurs et leurs romans. Parutions, articles, interviews, commentaires. Actualité des salons du livre, rencontres avec le public. Site d'échange littéraire. Organisation du concours de manuscrits : Prix première chance à l'écriture
  • Contact

Recherche

l'actualité

Agenda des salons, des parutions.
Rencontre avec les auteurs : C'est ici

Bonjour à tous,

J'ai ouvert ce blog pour vous permettre de réagir aux lectures de nos ouvrages. Les auteurs vous répondront avec plaisir en fonction de leur emploi du temps, laissez-leur un commentaire.

Un calendrier pour retrouver les auteurs, un Blog pour prolonger une conversation…

Un Prix Littéraire pour donner "Une Première Chance à l'Écriture" (un contrat d'édition à la clé)
Pour rester informé des dates de Rencontres & Dédicaces, des parutions, des nouveaux articles, inscrivez-vous à la liste de diffusion.
Ce site est à consommer sans modération. A vous de jouer.
Corinne, responsable d'édition
Pensez à vous inscrire à la lettre d'information
 
  juin 2016:  le 9e Salon de l'édition indépendante se déroulera à Orange (84).
  le site L'Antre des Livres - renseignements : e-l-u@orange.fr
28 mars 2009 6 28 /03 /mars /2009 19:01
Vendredi 27 mars 2009, salle polyvalente du lycée de l'arc à Orange, 13h55. La salle est pleine, des élèves arrivent encore par le couloir, des personnes extérieures entrent par la porte principale, les organiseurs découvrent une crainte inversée à celle auxquels ils ont fait face jusqu'à maintenant : va-t-on être obligé de refuser du monde?
Le premier pari est gagné.


14h, Alain Enjolras de MIX, la radio étudiante, rappelle que cette conférence est organisée conjointement par Expressions Littéraires Universelles, le lycée de l'arc et la radio qu'il représente. Le sourire aux lèvres, il peut introduire le conférencier, Jacques Salomé, d'une manière sommaire : 74 ans, infirme de la communication…

Jacques Salomé a pris la parole et continué sa présentation. Mauvais élève toujours près du poële, il est né à 35 ans, bousculé par ses cinq enfants. Sans s'attarder, il est vite entré dans le vif du sujet : Je vais défendre une utopie, celle de de voir un jour la communication enseignée dans les écoles, dans les collèges et les lycées. Partout dans le monde, on enseigne toutes les matières sauf la communication.
Les problèmes de société ne sont que des conséquences et il ne faut pas confondre cause amplifiante et raisons profondes. Paradoxe de notre culture, on s'exprime plus et on communique moins!
Il est possible d'apprendre quelques règles d'hygiène relationnelle — on enseigne bien l'hygiène buccale, …
Si l'homme veut survivre ces deux cents prochaines années, il va falloir qu'il développe son imaginaire, sa créativité.

La violence est un langage
Le silence des mots révèle la violence des maux. Hors, si je suis violent, il ne faut pas confondre ma violence avec qui je suis, avec moi. Je ne dois pas confondre mon enfant, l'autre, avec son comportement, ses échecs, ses propos : ils sont au delà de qui est la personne.
Le mauvais carnet de notes, la retenue en classe, l'erreur commise ne sont pas l'élève, ils ne sont que son comportement, pas l'enfant qui se cache derrière l'élève.
Lorsqu'il y a une demande de l'enfant que son père refuse, le père ne rejette pas son enfant, il n'oppose qu'un refus à la demande. On a le droit d'être déçu d'une attente non aboutie, cela passe si tout n'est pas mélangé. Lorsque le père oppose son refus, il doit être clair et bien séparer la demande de l'enfant.
Salomé travaille avec des visuels simples. Il fait venir près de lui des personnes du public. La première représente l'enfant, la deuxième le père, la troisième la demande. Il cache l'enfant derrière la demande, ce qui identifie les deux. L'enfant croit que le père s'oppose à lui, le rejette. Alors, Salomé fait faire un pas de côté à la demande et fait s'adresser le père à la demande et non à l'enfant. Communiquer.
Même chose pour un enseignant face à un mauvais travail d'élève. La mauvaise note est pour le devoir, pas pour l'élève.

La relation de couple
Dans un couple, il y a une relation à deux. Trois éléments entrent donc en jeux : les deux personnes + la relation. Lorsqu'un message positif est émis, il faut savoir le recevoir.
contre-exemple :
Chérie tu as acheté un beau corsage, il te met en valeur > je ne l'ai pas payé cher, il était en solde…
Chaque fois qu'on sait recevoir, accueillir, cela agrandit la vivance, la confiance en soi, l'estime de soi, l'amour de soi, le plaisir d'être.
Chaque fois qu'on reçoit un message toxique, cela blesse la vivance de la vie, cela ronge l'énergie, fait perdre en confiance, en estime, en amour de soi et en plaisir d'être.
Une relation est comme une corde, elle a deux bouts
Salomé fait venir deux personnes près de lui et les relie par un ruban de tissu.
Je suis responsable de ce que j'envoie, je suis responsable de comment je le reçois. Et si on apprenait à ne pas garder les messages toxiques! Quand on les reçoit, il faut les rendre à celui qui les a émis. Pour cela, il faut symboliser le message toxique.
Salomé prend une imitation de crotte de chien en plastique. Celui qui l'a reçu le restitue à l'autre, ce sont ses propos, ses actes. En agissant ainsi, cela ferait de nos relations un monde meilleur, avec moins de violence. Les couples se séparent parce qu'ils ne savent pas faire vivre une relation. Celle-ci possède deux bouts où chacun se positionne. Une relation sans respect nuit gravement à la santé.

Un façon très visuelle d'illustrer ses propos… le public participe activement à la conférence

Les enfants
On n'apprend pas aux enfants à reconnaître leurs besoins relationnels. La deuxième origine de la violence c'est le manque de connaissance de ces besoins.
• Besoin de se dire
Dire, s'exprimer avec ses propres mots, au niveau des idées, des sentiments, des émotions du ressenti, du dire, du faire…
• Besoin d'être entendu (lié au précédent)
Être entendu dans le registre qui est le nôtre, dans lequel on s'exprime.
• Besoin d'être reconnu
pour ce qu'on est, ce qu'on réussit. Pas uniquement à travers les étiquettes, mais dans toutes ses dimensions.
• Besoin d'intimité
Un couple, ce sont deux vies, deux personnes
• Besoin d'être valorisé
Pas uniquement pour ce que je fais, mais pour qui je suis.
• Besoin d'influencer son environnement, de créer
"On" a transformé nos enfants en consommateurs, revalorisons nos actes. Entre construire sa planche à roulette et acheter le dernier vélo à la mode, il y a une différence.
• Besoin de rêver
Transmettre son savoir être, créer, rêver

Profs, parents, patrons : sans vraie relation, pas de transmission de savoir.
Lorsqu'on émet un message, il faut s'assurer de sa réception. Une communication de "consommation" n'est pas une communication relationnelle

Désirs et besoins
Nous sommes habités par les désirs et les besoins. Les désirs sont un puits sans fond, paradoxe chez les enfants car ils ont déjà tout ! L'habileté des enfants est de faire passer des désirs pour des besoins. S'ils ont "besoin" de nouvelles chaussures, c'est que les autres devraient être usées. Mais au magasin, ils veulent des chaussures de marque. Si les parents peuvent mettre cinquante euros pour le besoin, c'est à l'enfant d'ajouter les autre cinquante euros pour le désir. Les parents ne sont pas là pour répondre sans cesse aux désirs, mais uniquement aux besoins. Ils peuvent répondre aux désir à des moments spéciaux, des dates ponctuelles (Noël, anniversaire, examen, …) Les désirs coutent cher et ne supportent pas la réalité. Parfois la violence vient du refus des parents d'accepter les désirs de l'enfant.

Être adulte, c'est devenir responsable de ses désirs et de ses besoins.


QUESTIONS DU PUBLIC
• Comment retrouver la personnalité qui se cache derrière les actes? (question d'un enseignant)
On voit en premier l'apparence :
elle a fait, elle n'a pas fait. Elle a dit, elle n'a pas dit.
Séparer la personne du comportement. Ne pas se focaliser sur la "faute", ne pas la confondre avec la personne. Accéder au ressenti. Ne pas se focaliser sur là où se montre, s'extériorise le problème, mais là où il se vit chez l'autre.

Le père rentre du travail, sa fille a douze ans, elle est faite belle, préparée, maquillé, habillé pour sortir, aller à une "surboum", une "teuf", elle avait mis une mini jupe. Au lieu de voir la beauté de sa fille, le père ne voit que la jupe courte :
"Tu ne vas pas sortir comme ça, tu ressembles à une putain!"
L'insulte profonde marque l'enfant et cela peut lui rester des années. Non, elle n'est pas une putain.
Une fois la séparation faite avec le comportement, c'est à la personne d'être responsable de ses actes ou de ses paroles.

• Je passe mon temps à gérer les conflits entre les enfants, je voudrais qu'ils aient une meilleure relation entre eux
J'ai cinq enfants en complète rivalité, conflits. J'ai passé douze ans à faire le flic. Croyant apaiser les rivalités, je me suis attachée à dire : je vous aime pareil.
C'était une erreur. Cela a duré jusqu'à ce qu'un de es enfants me dise : j'ai besoin d'être aimé pour moi.
Lorsque j'ai compris et appliqué cela, les rivalités se sont dégonflées.

Mon rêve est qu'un jour, les jeunes et les vieux, les enfants et les adultes descendent dans la rue pour manifester afin qu'on enseigne la communication à l'école!

• Lorsqu'on peut communiquer et s'expliquer avec les enfants, cela va, mais, avant qu'ils ne parlent?
Les petits enfants ne s'expriment pas avec des mots, mais avec des maux. Ils sont capables de montrer avec leurs maux, les maux des parents
Un enfant aura de l'asthme en voyant sa mère étouffée par son père, avoir une scoliose si elle doit supporter le poids de sentiments trop forts, trop pesants de a part (d'un) de ses parents…
Le malentendu pour les parents, c'est la différence entre le message émis et le message reçu. Les comportements sont des langages avec lesquels nous tentons de dire l'indicible, l'impensable.

Une peur cache un désir. Vivons, agissons avec nos désirs et non avec nos peurs.

Le temps a filé sans que le public ne relâche son attention. Tout le long de sa conférence, Jacques Salomé s'est amusé à illustrer ses démonstrations avec des personnes issues du public qui, selon les cas, devenaient père, mère, enfant, frère, sœur, problème, question, réponse, faute, conflit. Il n'est pas de ces conférenciers à rester statique derrière un micro à lire un texte répété mille fois. Des petits panneaux venaient aussi fixer certains mots dans notre mémoire.
Ensuite, Jacques Salomé s'est fait un plaisir de dédicacer quelques livres, réservant un instant pour chaque lecteur.
Dans la salle, on a pu entendre quelques réflexions telles que : ah, si mes parents avaient pu être là, … Je ne voyais pas mes élèves ainsi, … En rentrant, je choisirai un objet qui symbolisera les poisons que mon mari m'envoie, et je lui rendrai…

Un grand merci à Jacques Salomé qui, il faut le souligner est venu gracieusement.
Les organisateurs, Expressions Littéraires Universelles, MIX et le lycée de l'arc tienne
nt à le remercier. Le rendez-vous est pris pour le 11 mai au lycée pour la rencontre avec Elise Blot, lauréate du Prix première chance à l'écriture 2009 dont il est le parrain. Jacques Salomé assistera à la signature du contrat d'édition entre Elise Blot et Elan Sud.


Cet article ne pourra retranscrire complètement deux heures de conférence. Il ne remplacera jamais le fait d'y assister. Je n'ai fait qu'évoquer les grandes lignes. Si certaines personnes présentes souhaitent ajouter quelques mots, ils sont les bienvenus.

Pour garder le contact avec Jacques Salomé, rendez-vous sur son site Internet

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Damien Geffroy 02/10/2009 17:15


Bonjour,

Je souhaite vous partager qu'il existe une vidéo dont vous pouvez voir un extrait de 10mn sur le site http://www.communiquer-en-conscience.com/

Jacques Salomé y expose ses plus grands thèmes. Voici le sommaire :

1-    Les 7 grandes relations de notre vie
2-    Les 6 grands besoins relationnels
3-    Qu'est ce qu'une relation vivante ?
4-    Comment aller vers la réconciliation avec soi-même ?
5-    Comment faire la restitution d'une violence ?
6-    Comment venir à bout des plus grandes blessures ?
7-    Une grande découverte... 8-    Comment rentrer en relation avec son obésité
?
9-    Qu'est ce que la relation de couple ?
10-  Qu'est ce qu'une relation de qualité ?
11-  Les deux bouts d'une relation

et en bonus

   
12-   Autre exemple sur la restitution d'une violence 13-   Les deux bouts d'une relation, la restitution et l'objet
symbolique 14-   La
symbolisation 15-   Pourquoi y a-t-il autant de
cancer ? 16-   La restitution symbolique et la
réconciliation avec soi-même 17-   Comment décoder
les messages de nos enfants ? 18-   La communication
à l'école 19-   Ce n'est pas l'amour qui maintient
deux êtres ensemble... 20-   Nous sommes des
infirmes de la communication 21-   Comment faire le
nettoyage intérieur ?



Dominique Lin 15/04/2009 09:01

Parmi tous les articles parus dans la presse (nous ne les avons pas tous reçus, en voici un…

Mélodie 01/04/2009 18:48

Je n'ai jamais été aussi captivée à une conférence . Il faut bien entendu reconnaitre les talents d'orateur de Jacques Salomé et sa prestance qui rassure d'emblée . Du début jusqu'à la fin je n'ai jamais laché l'écharpe et suis ravie d'avoir appris une quantité d'informations sur la communication que je trouve trés importante pour ne pas s'entre-tuer à l'heure d'aujourd'hui ou la violence est reine ! J'espère que la réunion en sa présence pour le prix littéraire sera tout aussi passionnante ( ce que je ne doute pas )!

Corinne 02/04/2009 09:14


Si toutes les personnes présentes ce jour là ont votre réaction, nous aurons déjà avancé !
à bientôt.


Chewikar Abdel Aziz 01/04/2009 09:48

Une présence et une communication d'une richesse inouie!La profondeur de sa réflexion est motivante . Comme on aurait souhaité faire passer ce message au monde de la jeune génération d'Egypte !  L'entendre à la Bibliotheca Alexandrina  ou au CCF d'Alexandrie  , nous ferait très plaisir !Je reviens du Congrès de Biovision à Lyon  du 8 au 11 mars et je suis émerveillée par votre culture !Merci à tous ceux qui m'ont transmis ce message! Chewikar A.Aziz

Corinne 02/04/2009 09:16


Il se déplace dans le monde entier, il venait de faire une conférence en Corée juste avant ... donc pourquoi pas l'Egypte... en attendant, ses livres sont d'un grand soutien.


Lily Bilbao Perotto 30/03/2009 16:44

Je fréquente les idées de Jacques Salomé depuis longtemps , à titre personnel et professionnel . Les mettre en pratique est un travail de longue haleine , surtout quand l'autre bout de l'écharpe appartient à quelqu'un qui est à des années lumiéres des conseils de Salomé.Mais il faut persévérer . Comme lui , je ne peux que regretter l'absence de" cours de communication" .En tant qu'ex enseignante dans l'A.I.S.( aide à l'intégration scolaire) j' ai pu organiser une réunion de travail autour des preceptes de Salomé , avec l'un de ses disciples , mais en tout petit comité, un tout petit germe dans un immense océan...C'est ainsi ! nous ne tenons qu'un bout de l'écharpe...Vous avez compris que j'ai été enchanté de renconter le maître en personne et j'en profite pour signaler sa présence le mercredi 8 avril  à 20h30 à l'auditorium du Thor , sujet de la conférence " se séparer sans se détruire ".prix des places 15 euros.

Corinne 02/04/2009 09:21


Propager autour de soi cette manière de communiquer n'est pas si simple, l'enseignement est parfois réfractaire à certaines choses qui pourtant ouvriraient les yeux  sur les comportements.