Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • : Maison d'édition Elan Sud, littérature générale, à Orange (84). Ses auteurs et leurs romans. Parutions, articles, interviews, commentaires. Actualité des salons du livre, rencontres avec le public. Site d'échange littéraire. Organisation du concours de manuscrits : Prix première chance à l'écriture
  • Contact

Recherche

l'actualité

Agenda des salons, des parutions.
Rencontre avec les auteurs : C'est ici

Bonjour à tous,

J'ai ouvert ce blog pour vous permettre de réagir aux lectures de nos ouvrages. Les auteurs vous répondront avec plaisir en fonction de leur emploi du temps, laissez-leur un commentaire.

Un calendrier pour retrouver les auteurs, un Blog pour prolonger une conversation…

Un Prix Littéraire pour donner "Une Première Chance à l'Écriture" (un contrat d'édition à la clé)
Pour rester informé des dates de Rencontres & Dédicaces, des parutions, des nouveaux articles, inscrivez-vous à la liste de diffusion.
Ce site est à consommer sans modération. A vous de jouer.
Corinne, responsable d'édition
Pensez à vous inscrire à la lettre d'information
 
  juin 2016:  le 9e Salon de l'édition indépendante se déroulera à Orange (84).
  le site L'Antre des Livres - renseignements : e-l-u@orange.fr
6 février 2009 5 06 /02 /février /2009 17:04
Le dernier roman de Maurice LÉVÊQUE, La sentinelle, paru chez Elan Sud en novembre, séduit les lectrices et les lecteurs par son style enlevé. L'auteur a glissé son narrateur dans la peau d'une femme, exercice réussi à en lire les commentaires qu'il reçoit.
L'amour tient une grande place de la vie d'Hélène, sous le regard d'une sculpture, "la sentinelle".

Extraits :
…/… Comme un poète déprimé jette dans le fossé ses rimes et ses quatrains pour se contenter de prose, je ne faisais que me répéter, incapable de puiser dans l’enfant que j’avais été, ou la jouvence que tu m’avais donnée, l’innocence (ou la perversité) qui me permettrait de créer une œuvre puissante et neuve. Mes mains restaient orphelines, engourdies par le vide que tu avais créé en partant, avides de retrouver ton grain de peau au toucher de satin. Elles ont cherché d’autres peaux, d’autres textures. En vain…/…

…/… On jouait alors "histoire sans parole", juste des gémissements, halètements et cris. On se dévorait tout en veillant à ne pas laisser de suçons éveillant les soupçons. Je profitai pleinement de sa plastique, de son dos et de ses fesses dures. Il n’était d’ailleurs pas en
reste avec le mien, de dos, et les miennes, de fesses. On s’inventait des caresses et des postures. On se donnait tout le plaisir qu’on pouvait, sans mégoter
…/…

Un livre en cadeau pour celui [ ou celle ] qu'on aime…

En savoir plus sur l'auteur et son roman : cliquer ici

Partager cet article

Repost 0
publié par Corinne - dans Maurice LEVEQUE
commenter cet article

commentaires

mylène 27/05/2010 21:12



Merci, mais hélas,  je suis trop loin de Cholet (suis dans le Berry). Quant à en parler autour de moi, je n'y manque pas.



Mylène 09/05/2010 20:09



A lire absolument. Ce roman fera partie de ceux qu'on n'oublie pas...Le lire est un moment absolument délicieux



Corinne 26/05/2010 19:20



Bonjour Mylène


Si vous êtes dans le secteur de Cholet. samedi 29 mai,Maurice Lévêque dédicace à Cultura. Ce n'est pas une librairie, d'accord, mais ils l'accueillent alors que certains libraires ne le
recevoivent  pas... les lecteurs sont les meilleurs apôtres, parlez en autour de vous.