Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • : Maison d'édition Elan Sud, littérature générale, à Orange (84). Ses auteurs et leurs romans. Parutions, articles, interviews, commentaires. Actualité des salons du livre, rencontres avec le public. Site d'échange littéraire. Organisation du concours de manuscrits : Prix première chance à l'écriture
  • Contact

Recherche

l'actualité

Agenda des salons, des parutions.
Rencontre avec les auteurs : C'est ici

Bonjour à tous,

J'ai ouvert ce blog pour vous permettre de réagir aux lectures de nos ouvrages. Les auteurs vous répondront avec plaisir en fonction de leur emploi du temps, laissez-leur un commentaire.

Un calendrier pour retrouver les auteurs, un Blog pour prolonger une conversation…

Un Prix Littéraire pour donner "Une Première Chance à l'Écriture" (un contrat d'édition à la clé)
Pour rester informé des dates de Rencontres & Dédicaces, des parutions, des nouveaux articles, inscrivez-vous à la liste de diffusion.
Ce site est à consommer sans modération. A vous de jouer.
Corinne, responsable d'édition
Pensez à vous inscrire à la lettre d'information
 
  juin 2016:  le 9e Salon de l'édition indépendante se déroulera à Orange (84).
  le site L'Antre des Livres - renseignements : e-l-u@orange.fr
10 novembre 2008 1 10 /11 /novembre /2008 12:16
Diffusé le vendredi 7 novembre 2008, le reportage du journal de 13 heures sur TF1 a ému l'ensemble des téléspectateurs, ainsi que toutes les personnes impliquées dans cette aventure.
Depuis sa parution, le livre a soulevé un enthousiasme général. Le ministère de la Défense a envoyé des exemplaires dans de grandes universités (Harvard, Cambridge, ...) Des articles et reportages sont parus dans les médias nationaux (TF1, Le Figaro, France Culture, ...), la presse régionale (La Provence, Le Dauphiné, le Progrès de Lyon, ...) et tout ce qui nous a échappé!

En cette période de commémoration du 90e anniversaire de l'armistice de 1918, nous ne pouvons que nous associer à ce devoir de mémoire indispensable à l'éducation des générations, pour qu'ils sachent, qu'ils comprennent et qu'ils fassent tout ce qui est en leur pouvoir pour que cela n'arrive plus jamais, quelle que soit la forme des conflits qu'ils auront à rencontrer.

si la vidéo ne fonctionne pas cliquer sur le lien ci-dessous

É m i l e S A U V A G E - Lettres du Front
C o r r e s p o n d a n c e s - Août 1914 à octobre 1915

“Tu verras, prends patience, la guerre finira et un jour nous serons heureux”
Émile SAUVAGE

Ce recueil de 150 “Lettres du front” écrites du 8 août 1914 au 12 octobre 1915 est un témoignage exceptionnel, historique et humain à la fois.
Il nous a semblé indispensable de laisser à ces lettres leur vraie nature. Nous aurions pu rétablir certaines règles de français, mais nous aurions trahi leur auteur. Nous avons choisi de n’intervenir que lorsque la forme faisait obstacle à
la compréhension.
Émile Sauvage écrivait dans son langage propre, lié à son histoire intime avec Clairette, sa femme, mais aussi dans un souci de passer au travers de la censure due à l’état de guerre, ce qui explique certaines originalités de vocabulaire.
Alors, plutôt que d’en faire des lettres “bien écrites”, nous les avons préférées authentiques, telles qu’elles ont traversé l’histoire pour vous être délivrées.
Élan Sud
Des lettres d’amour en témoignage
“Ma Clairette, ma femme, mon amour, mon ange…”
C’est ainsi qu’Émile Sauvage, Poilu du 118e Territorial, s’adressait à sa femme alors qu’il était au front. Pendant des mois, il lui a écrit presque tous les jours, dans des conditions extrêmes. À aucun moment, il n’a voulu l’inquiéter.
“… À l’instant où je t’écris, on bombarde le village, les obus tombent par-ci, par-là et nous n’en faisons pas cas…”
“… On dit des bêtises puis on va voir les trous faits par les obus…, je t’assure que c’est très amusant…”

La vie de la ferme restait une préoccupation. De loin, il continuait à prodiguer des conseils :
“… Après tu vendras le mulet le plus cher possible et pas moins de 500 francs, enfin si la luzerne vaut six francs au moins, tu vendras…”
Mais ce qui le hantait le plus, c’était de pouvoir serrer sa femme dans ses bras, puis son fils, né pendant son absence.
“… Je suis fou Clairette, fou de bonheur et d’espoir. Quelque chose chante dans mon coeur. Il me semble que ta lèvre effleure la mienne, que ton corps glisse dans mes bras. Je crois te voir un peu plus forte que tu n’étais, la poitrine gonflée par la maternité…”
“… Mon dieu que le retour sera beau! Je ne vois pas qu’il y ait au monde un bonheur qui égale le retour de la guerre. Nous partirons toujours tous les trois ensemble, jamais nous quitter.”

Prix : 25€     -      ISBN : 978-2-911137-08-6
Sur commande dans toutes les librairies et directement sur notre site
(paiement sécurisé, port offert sur toute la France, expédition dès réception de la commande)

Commander le livre

 


logo et vidéo : © TF1

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Hélène Jean 18/08/2009 10:29

Bonjour CorinneEffectivement les lettres d'Emile Sauvage sont remarquables ! j'ai un ouvrage publié par "Alpes de Lumière" les lettres écrites par Jean Barruol lorsqu'il était au Front et qui a eut la chance de revenir... Même si elles sont intéressantes, elles n'ont rien à voir avec celles d'Emile Sauvage ! ( Jean Barruol est le père de Guy, archéologue, qui est à "Alpes de Lumière")Merci pour l'info concernant le livre de Bruno Alberro : est-ce possible de l'avoir par correspondance et quelles sont les modalités ? sinon, dans quelle librairie le trouver ?Bonne journée amicalementHélène

Corinne 18/08/2009 11:14



Je connais Alpes de Lumière ils font du très bon travail. Pour "De l'autre Côté" de Bruno Alberro c'est possible en direct à l'adresse ci dessous sans frais et sécurisé.
http://www.elansud.fr/Edition/auteurs.htm
Sinon, en stock à la librairie Montfort à Vaison ou sur commande dans toutes les bonnes librairies.
à bientôt.
Corinne


Hélène Jean 17/08/2009 10:35

Bonjour CorinneJe vous remercie de votre réponse et vous indique simplement que j'ai acheté l'ouvrage à la Poterne à Brantes ! j'aurais pu effectivement l'acheter sur votre stand à Sablet ou à Sainte Cécile, mais non ...Ce pourrait être sympa, lors d'une séance de dédicace avec un auteur de Elan Sud, que quelques lettres d'Emile Sauvage soit lues, soit par l'auteur s'il accepte de le faire, soit demander à quelqu'un du public d'en lire : ce pourrait être une manière de conserver la mémoire de cet homme qui a du tant manquer à sa Clairette et son fils !Mais peut-être existe t-il des impératifs "éditoriaux" qui empêchent de le faire ?Je n'ai pas retrouvé les lettres que mon père a du écrire du Front à ses parents et à sa soeur - ma tante - : j'ai peut-être mal cherché ou peut-être ont-elles été brulées par ma mère ? C'est aussi pour ça que je lis avec émotion ces lettres merveilleuses !Très amicalementHélène

Corinne 18/08/2009 09:02


Bonjour Hélène
De nombreuses lectures ont été faites l'an passé en fin d'année, peut-être que si l'occasion se présente nous en lirons à nouveau.
Les lettres d'Emile Sauvage sont vraiment particulières, je n'en ai pas lu d'autres aussi remarquables.

Rien à voir, vous qui lisez une grosse partie du catalogue d'Elan Sud, je pense que le premier ouvrage de Bruno Alberro peut vous faire voyager au même titre que celui de Dominique LIN Toca Leòn.
Le sujet est différent certes, mais l'écriture de Bruno Alberro, un peu moins travaillée que pour Evariste Galois, va vous transporter en foret amazonienne, avec la chaleur actuelle presque vous y
serez !!

La sortie littéraire d'Elan Sud va vous ravir je pense...
à bientôt
amitiés, Corinne


Hélène Jean 16/08/2009 22:38

Bonsoir,Je découvre ce soir ce qui a été dit et écrit sur les Lettres du Front d'Emile Sauvage. Je n'ai pas vu le reportage de TF1, ni ce qui s'est passé chez le petit-fils d'Emile Sauvage, j'en suis désolée. je n'ai pas du regarder la TV à ce moment-là.Mais je découvre en les lisant, les lettres extraordinaires de cet homme simple et bon, dévoué à sa femme qu'il adore, à son pays qu'il veut défendre, à sa terre qui le préoccupe puisqu'il multiplie les recommandations à son épouse pour les cultures à faire.un chef-d'oeuvre de vérité et d'émotions à faire connaitre au plus grand nombre.Hélène Jean

Corinne 17/08/2009 09:07


Bonjour Hélène
J'avais oublié de vous proposer cet ouvrage, c'est vrai... La correspondance d'Emile nous plonge dans une autre époque et la fréquence de ces lettres nous aspire dans le quotidien de ce soldat. Ces
lettres se lisent comme un roman et ne peuvent nous laisser sans émotion. De nombreuses personnes devraient  posséder ce témoignage pour se souvenir...
Ou l'avez vous acheté?