Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • : Maison d'édition Elan Sud, littérature générale, à Orange (84). Ses auteurs et leurs romans. Parutions, articles, interviews, commentaires. Actualité des salons du livre, rencontres avec le public. Site d'échange littéraire. Organisation du concours de manuscrits : Prix première chance à l'écriture
  • Contact

Recherche

l'actualité

Agenda des salons, des parutions.
Rencontre avec les auteurs : C'est ici

Bonjour à tous,

J'ai ouvert ce blog pour vous permettre de réagir aux lectures de nos ouvrages. Les auteurs vous répondront avec plaisir en fonction de leur emploi du temps, laissez-leur un commentaire.

Un calendrier pour retrouver les auteurs, un Blog pour prolonger une conversation…

Un Prix Littéraire pour donner "Une Première Chance à l'Écriture" (un contrat d'édition à la clé)
Pour rester informé des dates de Rencontres & Dédicaces, des parutions, des nouveaux articles, inscrivez-vous à la liste de diffusion.
Ce site est à consommer sans modération. A vous de jouer.
Corinne, responsable d'édition
Pensez à vous inscrire à la lettre d'information
 
  juin 2016:  le 9e Salon de l'édition indépendante se déroulera à Orange (84).
  le site L'Antre des Livres - renseignements : e-l-u@orange.fr
29 avril 2008 2 29 /04 /avril /2008 05:51
Ce dimanche 27 avril, il faisait un temps magnifique à Coustellet.
La place du marché était, comme à son habitude, envahie par le marché paysan et les fidèles venus de toute la région, locaux et touristes réunis.
Dans ce village du Luberon, comme partout, on aime flâner le dimanche matin. Alors, quand le printemps tient ses promesses de douceur et de senteurs, on ne peut rester enfermé.

Sur la place, la librairie de l'Encrier a accueilli André Raoux-Granier venu présenter son deuxième roman, l'Enfant du Luberon, à ses amis, sa très grande famille et tous les passants attirés par l'effervescence du lieu et les affiches.
Car il y en avait du monde ce matin. Certains sont repartis avec un ou deux ouvrages. L'occasion aussi de redécouvrir son premier titre, les Oliviers de la Parisienne.

En Provençal qui se respecte, André, aidé de sa femme Carmen, a offert l'apéro, une sangria préparée la veille et quelques amuse-bouche. Un prétexte pour rester en famille pendant ce moment bien agréable. Enfants, petits-enfants, cousins, amis d'enfance, relations de travail, voisinage sans oublier ses lecteurs, ... ils étaient tous là pour fêter l'événement.
Un petit mot pour chacun, une dédicace attentionnée, l'occasion de rappeler les liens qui l'unissent à tous ceux qui sont venus. A mon ami, au berger, à ...


Partager cet article

Repost 0

commentaires