Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • : Maison d'édition Elan Sud, littérature générale, à Orange (84). Ses auteurs et leurs romans. Parutions, articles, interviews, commentaires. Actualité des salons du livre, rencontres avec le public. Site d'échange littéraire. Organisation du concours de manuscrits : Prix première chance à l'écriture
  • Contact

Recherche

l'actualité

Agenda des salons, des parutions.
Rencontre avec les auteurs : C'est ici

Bonjour à tous,

J'ai ouvert ce blog pour vous permettre de réagir aux lectures de nos ouvrages. Les auteurs vous répondront avec plaisir en fonction de leur emploi du temps, laissez-leur un commentaire.

Un calendrier pour retrouver les auteurs, un Blog pour prolonger une conversation…

Un Prix Littéraire pour donner "Une Première Chance à l'Écriture" (un contrat d'édition à la clé)
Pour rester informé des dates de Rencontres & Dédicaces, des parutions, des nouveaux articles, inscrivez-vous à la liste de diffusion.
Ce site est à consommer sans modération. A vous de jouer.
Corinne, responsable d'édition
Pensez à vous inscrire à la lettre d'information
 
  juin 2016:  le 9e Salon de l'édition indépendante se déroulera à Orange (84).
  le site L'Antre des Livres - renseignements : e-l-u@orange.fr
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 13:49

Evariste GaloisDéjà invité aux veillées littéraires d'Orange pour présenter ses 3 romans — De l'autre côté, Évariste Galois et Fragments rouges, Bruno a été invité une deuxième fois, à la demande générale des participants.
Cette fois-ci, c'était pour approfondir la présentation de ce personnage hors du commun, le génie des mathématiques Évariste Galois, mort en duel à 20 ans.


Bruno nous a une fois de plus embarqué dans ce début du XIXe siècle, siècle des lumières, là où beaucoup de personnages forts ont marqué la vie politique, culturelle, artistique de notre Histoire. Citons entre autres Raspail, Daumier, Dumas, Hugo, Chopin, Sand, Gautier… Peu de gens savent que certains républicains de l'époque avaient des idées qui seraient aujourd'hui qualifiées d'extrême droite, comme le racisme, le protectionisme à outrance, le colonialisme et bien d'autres courants de pensée rétrogrades.
Mais, cet Évariste Galois, comment a-t-il pu, en une nuit, alors qu'il savait qu'il allait mourir au petit matin, sortir du plus profond de son imagination des théories qui allaient révolutionner la vision des mathématiques?
Il faudra attendre 80 années pour que les pouvoirs en place, l'état et les hautes instances scientifiques, daignent s'intéresser à ce que son ami Auguste Chevalier, héritier du testament de Galois, avait essayé de faire reconnaître durant toute sa vie.
Les premiers ordinateurs n'auraient peut-être pas vu le jour sans Galois. Les sciences mathématiques auraient certainement avancé beaucoup plus vite si les pontes avaient accepté de s'ouvrir aux nouvelles pistes empruntées par ce jeune prodige. L'orgueil, le pouvoir absolu, la peur de perdre une quelconque bribe de notoriété ont une fois de plus, durant notre Histoire, empêché la progression des idées.


Voilà quelques thèmes abordés par Bruno durant cette veillée qui s'est terminée comme à l'accoutumée par un repas en commun sorti du sac.

Pour en savoir plus sur le roman de Bruno ALBERRO "Évariste Galois, mathématicien, humaniste et révolutionnaire" Rendez-vous sur sa page


Le prochain rendez-vous a été fixé au vendredi 11 juin à 19h. Invitée : Françoise BOURDON pour son roman "La nuit de l'amandier", paru aux presses de la cité.

Pour s'inscrire, contacter l'association Expressions Littéraires Universelles par email

En cliquant sur le lien ci dessous vous pourrez voir quatre vidéos prises pendant la veillée.

N'hésitez pas à laisser un commentaire

 

 

Partager cet article

Repost 0
publié par Dominique - dans Bruno ALBERRO
commenter cet article

commentaires

Hélène Jean 08/05/2010 15:53



En réfléchissant après coup, pensez-vous que les "grands hommes" contemporains de Galois aient pu être contre le colonialisme et l'esclavage ? Toute l'économie reposait en grande partie sur ces
axiomes ! le "commerce triangulaire" existait encore !


Non que je veuille excuser Lamartine ou Hugo, mais pouvaient-ils penser autrement ? Ils auraient perdu toute crédibilité auprès du pouvoir et leur carrière politique en aurait pris un sale coup
...


je ne suis pas sûre à 100% d'avoir raison, et peut-être ai-je tort, mais voilà ce que je pense pour le moment !



Dominique 08/05/2010 16:47



Hélène


Cela peut paraître facile à dire aujourd'hui confortablement installé derrière un écran d'ordinateur, mais nous avons
toujours le choix de nos idées. C'est le prix à en payer qui nous dicte les priorités et les rend plus grandes aux yeux de nos contemporains.


Rester libre pour défendre des idées dérangeantes est un pari que peu d'hommes prennent, surtout lorsqu'ils sont installés
dans la notoriété, le pouvoir et le confort.


Voilà, j'espère, un début de réponse


Dominique