Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • : Maison d'édition Elan Sud, littérature générale, à Orange (84). Ses auteurs et leurs romans. Parutions, articles, interviews, commentaires. Actualité des salons du livre, rencontres avec le public. Site d'échange littéraire. Organisation du concours de manuscrits : Prix première chance à l'écriture
  • Contact

Recherche

l'actualité

Agenda des salons, des parutions.
Rencontre avec les auteurs : C'est ici

Bonjour à tous,

J'ai ouvert ce blog pour vous permettre de réagir aux lectures de nos ouvrages. Les auteurs vous répondront avec plaisir en fonction de leur emploi du temps, laissez-leur un commentaire.

Un calendrier pour retrouver les auteurs, un Blog pour prolonger une conversation…

Un Prix Littéraire pour donner "Une Première Chance à l'Écriture" (un contrat d'édition à la clé)
Pour rester informé des dates de Rencontres & Dédicaces, des parutions, des nouveaux articles, inscrivez-vous à la liste de diffusion.
Ce site est à consommer sans modération. A vous de jouer.
Corinne, responsable d'édition
Pensez à vous inscrire à la lettre d'information
 
  juin 2016:  le 9e Salon de l'édition indépendante se déroulera à Orange (84).
  le site L'Antre des Livres - renseignements : e-l-u@orange.fr
29 septembre 2008 1 29 /09 /septembre /2008 11:23
Une soirée très réussie
Vendredi 27 septembre à 18h30 précise, devant un public d'invités venus très nombreux, Corinne Lin-Niederhoffer, Présidente de l'association Expressions Littéraires Universelles présentait le programme de la soirée d'inauguration de l'exposition La Grande Guerre à la maison du Département, Rond-point de l'Arc.
L'Onac, Les médaillés militaires, le souvenir français, des députés, sénateurs et maires d'une quinzaine de villes et villages du haut Vaucluse, les corps militaires basés à Orange (Légion étrangère, BA 115, Gendarmerie Nationale), la presse, une centaine de personnes sont passées dans la soirée.
Voici un extrait de son discours d'introduction :
" ... Ce soir, nous allons inaugurer cette exposition sur la Grande Guerre. Les panneaux ont été réalisés et fournis, par l’Office National des Anciens Combattants. C’est le résultat d’un long travail car Il est de notre devoir que, par-delà l’Histoire, la mémoire demeure vivante.
Je vais répondre tout de suite à la question qui m'a été posée plusieurs fois.
Pourquoi une association littéraire organise-t-elle une telle exposition?
Remontons quelques mois en arrière.
Fin mars paraissait chez Elan Sud l'ouvrage “Lettres du Front” d'Émile Sauvage, Poilu sorguais mort au front.
Le travail collectif avec la famille Sauvage, André Brun, Thomas Grobon et la maison d'édition Elan Sud, a permis de transmettre un témoignage sans pareil de ce poilu. Au milieu de la tourmente, il prenait le temps d'envoyer une lettre tous les 2 ou 3 jours à sa femme, Clairette pour non seulement la rassurer, mais aussi l'aider à gérer sa ferme, les problèmes de famille et de santé.
Il lui disait qu’elle était belle, qu’il voulait la serrer dans ses bras. C’était en 1915 du côté de Verdun, mais c’était aussi hier, fin août 2008 à Kaboul. Ce n’était pas une lettre au crayon gris, c’était une web cam sur MSN . Les moyens ont changé, les mots sont les mêmes…
Fin mars également, à Sorgues, nous présentions cet ouvrage, invités à une exposition similaire à celle-ci. Nous y avons côtoyé des gens qui faisaient un travail extraordinaire, L'ONAC, Les Médaillés Militaires et le Souvenir Français. Ils véhiculaient un message qui m’a beaucoup touché.
Alors, si notre association comporte le mot littéraire, elle comporte aussi le mot universel.

La Paix est la plus grande richesse des peuples, et quoi de plus universel que la Paix ? ..."

Des personnalités ont tenu à témoigner
Corinne a ensuite donné la parole à Madame  SCHLEGEL du Souvenir Français Orange, Monsieur le Médiateur du Conseil Général Jean GATEL représentant le Président du Conseil Général de Vaucluse M. Claude HAUT et Monsieur Patrick ANNE, directeur du service départemental de l'Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre, représentant aussi Monsieur le Préfet de Vaucluse M. Jean-Michel DREVET.
Chacun s'est accordé pour rappeler le devoir de mémoire que nous avons tous envers, non seulement les générations futures, mais aussi vers nos contemporains. Le monde actuel est la preuve que ce travail reste entier car les conflits font chaque jour la Une de tous les médias, emportant avec eux de nombreuses vies.
Les extraits du livre "Lettres du Front" d'Émile Sauvage, paru chez Elan Sud ont une fois encore ému l'auditoire. Esther Mello a su donner de la profondeur au texte, renforcée par l'accompagnement de Cécile Marinelli au saxophone.
L'exposition fournie par l'ONAC, riche de ses 20 panneaux documentés de textes, cartes, dessins, ne se contente pas de retracer un conflit que nous connaissons tous, mais aborde cette époque dans plusieurs aspects, avec entre autres, celui des femmes restées à la ferme pour maintenir l'activité…
Plus d'une vingtaine de classes de plusieurs écoles, collèges et lycées d'Orange pourront la découvrir. Des rendez-vous ont été pris pour que le Souvenir Français et les Médaillés Militaires assurent le commentaire et les explications.
Un coup de chapeau à Thomas Grobon pour sa participation en uniforme et son prêt d'objets personnels datant de cette époque visibles dans une vitrine.

Un travail d'équipe
Un grand merci à tous ceux qui ont œuvré pour que cette soirée se déroule parfaitement, les bénévoles des associations :

- Expressions Littéraire Universelle (coordination, lecture, préparation et service du buffet),
- les Médaillés militaires et le Souvenir Français (contact avec les écoles, préparation des visites guidées),
- l'Onac (mise à disposition de l'exposition) et
- le Conseil Général de Vaucluse (mise à disposition de la salle).
Ce travail d'associations en réseau montre que nous pouvons tous travailler ensemble et partager des projets communs, au delà des objets, des générations, des différences.
Le succès populaire que remporte cette exposition ne fait aucun doute. Depuis jeudi, une centaine de visiteurs ont déjà découvert l'exposition. Nul doute que ces deux semaines verront défiler un grand nombre d'Orangeois sensibles à ce sujet très important.

Le buffet très fourni a permis à tous les participants de prolonger la soirée assez tard.

Encore un grand merci à tous et à Christophe Agostini, photographe au Dauphiné, pour son prêt de photos.

Photos © Christophe Agostini, tous droits réservés.

Un démarrage sur "les chapeaux de roues"

 
 
Dès ce premier lundi d'exposition, les classes sont venues. Les élèves ont pris d'assaut la salle, les panneaux et les gens du Souvenir français, avides d'informations, de détails.
Nous étions loin du silence d'écoute lorsqu'Esther lisait les ttres d'Émile Sauvage...

Tous n'étaient pas aussi studieux, mais cette sortie semblait leur convenir en cet après midi ensoleillé.
Le message a été transmis une fois de plus, comme il le sera aux centaines d'élèves qui viendront

 

 Les passeurs de mémoire


Commander le livre : Lettres du Front d'Emile Sauvage


Photos © Elan Sud
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dominique Lin 30/09/2008 08:52

Merci Chewikar pour votre commentaire.
La Paix, oui, c'est ce que désirent les peuples, tous les peuples, quelle que soit la rive où ils se trouvent.

Mais il est toujours quelqu'un qui vient pour menacer, essayer d'intimider pour son propre profit, accompagné de ses fantômes et de ses errances, de ses échecs et de ses frustrations.
Ils sont pauvres d'esprit,
mais redoutables car aigris.
Parmi eux, certains se disent même des humanistes et se révèlent des prédateurs haineux. Sous couvert d'un discours flatteur au début pour s'introduire dans la place, une fois installés, ils se dénudent dans leur vraie nature...
Le fiel, le mensonge, la menace, la trahison,
tels sont leurs compagnons.
Ce n'est pas beau à voir,
je n'aimerais pas être leur miroir!
Cela s'est toujours passé et se passera ainsi.
Ils agissent dans le plus grand mépris.

Les doux rêveurs se laissent prendre au piège.
C'est le "petit chaperon rouge" revisité sans cesse.
Parfois le chasseur vient sauver le monde, ... et le loup est démasqué... gare à lui s'il persiste.

Ainsi va le monde, on peut pardonner l'erreur, nous en connaissons sa nature.
Mais on doit combattre sans faillir l'obstination, l'acharnement s'ils perdurent.

Chewikar Abdel Aziz 29/09/2008 16:16

Cette page est l'une des plus intéressantes "pour conserver la mémoire de l'histoire".Cette faille de la Grande Guerre restera à jamais inoubliable , cependant la paix qui a suivi a permis un dialogue ouvert entre les nations. Tout l'art est dans la tactique diplomatique afin demaintenir un esprit d'entente ! Cette exposition de "la Grande Guerre" à Orange montre que "l'amour et la haine sont les revers d'une même médaille"! Pourquoi donc ne pas semer le bonheur parmi les hommes dans un monde menacé par les changements climatiques ?? Chewikar Abdel Aziz