Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • : Maison d'édition Elan Sud, littérature générale, à Orange (84). Ses auteurs et leurs romans. Parutions, articles, interviews, commentaires. Actualité des salons du livre, rencontres avec le public. Site d'échange littéraire. Organisation du concours de manuscrits : Prix première chance à l'écriture
  • Contact

Recherche

l'actualité

Agenda des salons, des parutions.
Rencontre avec les auteurs : C'est ici

Bonjour à tous,

J'ai ouvert ce blog pour vous permettre de réagir aux lectures de nos ouvrages. Les auteurs vous répondront avec plaisir en fonction de leur emploi du temps, laissez-leur un commentaire.

Un calendrier pour retrouver les auteurs, un Blog pour prolonger une conversation…

Un Prix Littéraire pour donner "Une Première Chance à l'Écriture" (un contrat d'édition à la clé)
Pour rester informé des dates de Rencontres & Dédicaces, des parutions, des nouveaux articles, inscrivez-vous à la liste de diffusion.
Ce site est à consommer sans modération. A vous de jouer.
Corinne, responsable d'édition
Pensez à vous inscrire à la lettre d'information
 
  juin 2016:  le 9e Salon de l'édition indépendante se déroulera à Orange (84).
  le site L'Antre des Livres - renseignements : e-l-u@orange.fr
19 juin 2007 2 19 /06 /juin /2007 11:52
Lorsqu'un roman est livré au marché, quelle est sa vraie destinée?
People, star, sportif, politique, assassin... vous avez des chances d'être vus et revus dans tous les médias, invités sur tous les plateaux.
"Petit auteur" à texte, qui a planché des nuits sur son verbe, sa litote ou sa parabole... pourquoi écris-tu?
Don quichotte de la Plume, Mère Thérésa de la poésie des mots, quel combat illusoire cherches-tu encore à mener quand tout, ou presque, est joué d'avance, quand le divorce d'un couple politique dépasse l'événement d'un Goncourt, lui-même déjà "marchandisé" par les Majors.
Alors, ombre fidèle de l'utopie, auteur inconnu, plume fragile, continue à noircir les pages comme d'autres assombrissent l'art d'écrire. Garde ta verve intacte comme d'autres creusent des puits dans le désert, celui de l'imaginaire, du lecteur inconnu, le fidèle lui aussi d'une utopie raréfiée.
Dominique LIN - Toca Leòn!

ces quelques mots ne font qu'illustrer cet article paru le 19 juin dans Capital, caricature de notre rapport à la "littérature"!
La crise du couple Hollande-Royal fait un tabac en librairie
Avant même sa sortie ce mercredi aux éditions de l'Archipel, le livre de deux journalistes de l'AFP, "Les coulisses d'une défaite", où Ségolène Royal révèle sa séparation avec François Hollande, est déjà en passe de devenir un best-seller. Son tirage initial était en effet de 8 000 exemplaires, mais depuis l'annonce dimanche soir de cette rupture, le PDG de l'Archipel, Jean-Daniel Belfond, a décidé de mettre en place 100 000 exemplaires dans les librairies d'ici à la fin de cette semaine. D'autant que sa maison d'édition a reçu, en quarante huit heures, 200 demandes d'interviews de la presse française et étrangère, dont une de la chaine américaine de télévision CNN.

Rappelons que "La femme fatale", le livre de deux journalistes du "Monde", qui évoquait déjà la crise conjugale entre les deux ténors socialistes, s'est vendu, en cinq semaines, à 300 000 exemplaires, un score supérieur à celui de bien des prix Goncourt de ces dernières années. Il est vrai que le procès pour atteinte à la vie privée intenté aux deux auteurs et à leur éditeur Albin-Michel par Ségolène Royal et François Hollande, avec une demande de 150 000 euros de dommages et intérêts, a largement contribué à la promotion de cet ouvrage.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dominique 10/07/2007 18:36

Ces quelques chiffres bruts et sans poésie aucune confirment ma pensée, je vous les livre sans commentaire :

Rentrée littéraire : 727 romans !
Record battu !"Livres Hebdo" annonce d'août à octobre une avalanche de livres : 493 romans français, 234 étrangers

L'inflation continue, avec 44 livres de plus qu'en 2006 (683) et un tiers de plus qu'il y a 10 ans (488 en 1998).

Elle concerne aussi bien les romans français (+18) qu'étrangers (+26), malgré les débats récurrents sur le "trop plein" de la rentrée, qui condamne nombre de livres à ne jamais rencontrer leur lectorat.

Une déferlante que plusieurs grandes maisons d'édition tentent d'endiguer en réduisant leur production romanesque. Grasset ne publiera ainsi que 9 romans pour la rentrée, contre 15 l'an dernier. Le Seuil passe de 12 à 9, Actes Sud de 17 à 13 et Denoël en publie 6 au lieu de 10. Seuls Fayard, avec 21 titres (contre 16), et Gallimard (grand gagnant des prix littéraires l'an dernier avec le Goncourt décerné aux "Bienveillantes" de Jonathan Littel), avec 19 titres au lieu de 17, accroissent leur offre.

Jihem.aime 04/07/2007 13:02

J'aurais aimé écrire le commmentaire de Gérard ! Mais, je n'ai pas sa compétence.
Jihem Aime.

Gérard 02/07/2007 22:38

Bernard Lahire, qui vient de publier un fort essai sur la vie d'écrivain (ou d'écrivant) fait exactement le même oubli : on oublie que certain écrivains n'écrivent pas en vue d'une publication ni d'une activité rémunératrice, moins encore d'une notoriété, mais simplement pour approfondir le sens de leur propre vie et faire partager une plus exacte sensation de monde à ceux qui les entourent. Ceux-là ne sont pas visibles, moins encore frustrés ou revanchards : ils sont les organisateurs de leur propre silence médiatique. Ils seraient, dit-on, beaucoup moins rares qu'on voudrait nous le faire croire...

Jyckie 20/06/2007 16:11

Ah que voilà un article franc de langage !
Je suis bien placée pour avoir essuyé l'échec à maintes reprises. Pourtant il s'agissait d'une édition à but humanitaire. Mon combat a duré deux ans...me voilà récompensée aujourd'hui et vous invite à boire la coupe de l'amitié sur mon site. Amicalement, Jyckie.

Dông Phong 19/06/2007 20:21

Hé oui, ainsi soit-il! Mais que dire de la poésie, espèce en voie de disparition? Merci, bon courage, et tenons bon!