Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • : Maison d'édition Elan Sud, littérature générale, à Orange (84). Ses auteurs et leurs romans. Parutions, articles, interviews, commentaires. Actualité des salons du livre, rencontres avec le public. Site d'échange littéraire. Organisation du concours de manuscrits : Prix première chance à l'écriture
  • Contact

Recherche

l'actualité

Agenda des salons, des parutions.
Rencontre avec les auteurs : C'est ici

Bonjour à tous,

J'ai ouvert ce blog pour vous permettre de réagir aux lectures de nos ouvrages. Les auteurs vous répondront avec plaisir en fonction de leur emploi du temps, laissez-leur un commentaire.

Un calendrier pour retrouver les auteurs, un Blog pour prolonger une conversation…

Un Prix Littéraire pour donner "Une Première Chance à l'Écriture" (un contrat d'édition à la clé)
Pour rester informé des dates de Rencontres & Dédicaces, des parutions, des nouveaux articles, inscrivez-vous à la liste de diffusion.
Ce site est à consommer sans modération. A vous de jouer.
Corinne, responsable d'édition
Pensez à vous inscrire à la lettre d'information
 
Salon de l'édition indépendante à Orange (84)
  le site L'Antre des Livres - renseignements : e-l-u@orange.fr
13 janvier 2020 1 13 /01 /janvier /2020 17:35

Restez en contact,


les nouveaux titres arrivent


dès le premier trimestre 2020 !

 


Un conte musical pour enfants (8/10 ans)
Dominique Lin nous embarque dans deux de ses univers : les contes pour enfants et la musique. Avec ce nouvel opus, vous garderez le Tempo de Santiago !
Tempo, est un réveil qui n'arrive pas à sonner juste. L'amitié, la complicité, le dépassement de soi et un brin d'aventure l'aideront à remplir de musique les rêves de son petit propriétaire.
  

Toujours disponible, Mercredi blanc, un roman optimiste pétri de valeurs positives qui a su séduire un lectorat ado/adulte.
Des sommets de béton aux cimes enneigées, une adolescente nous fait vivre une aventure emplie d’humanité et de dépassement.

Un roman épistolaire
Laurence Creton  nous propose Camille Claudel, nos enfants de marbre.

Le rapport de Camille à l’amour, aux enfants qu’elle a eus ou aurait pu avoir, les sentiments qui la liaient à Rodin et Paul, son frère, l’amitié et la correspondance avec Jessie Lipscomb qui partagea le même atelier et le même professeur. La condition féminine des artistes. 


Toujours disponible, La Balançoire.
Secrets de famille, deux demi-sœurs. Un questionnement aussi sur les origines, la fraternité et la révélation de soi lorsque les parents disparaissent.


2e opus du tryptique
Myriam Saligari  nous emmène Au bout du conte.

Nous retrouvons les personnages de La Pomme d'Ève vingt ans plus tard. Il est question de regards sur le couple,  un roman très juste tout en finesse... Nul besoin d'avoir lu le précédent pour suivre, même si nous vous le recommandons vivement.


Toujours disponible, La Pomme d'Ève.
Ancien cloître médiéval, puis maison de plaisir, l'hôtel de La Pomme d'Ève va susciter bien des interrogations à l’historienne et se mêler de façon troublante à sa vie, pour l’éclairer sur une question essentielle : le désir.

Partager cet article

Repost0
11 octobre 2019 5 11 /10 /octobre /2019 09:53

Le week-end dernier, six auteurs étaient invités à des Salons du livre.

Jean-Philippe Chabrillangeas et Cédric Totée, les deux comparses, n’ont eu qu’à user de leur charme et de leur bonhomie pour réussir leur pari : exister au milieu d’une centaine d’auteurs, dont les têtes d’affiche annoncées en grand sur le programme du Salon du livre de Royat-Chamalière. Ce n’est pas toujours évident, car la majorité des lecteurs regardent le nom des auteurs affichés  et ne s’arrêtent que devant ceux qu’ils ont vu dans les médias. Les autres ont parfois droit à un « Je ne vous connais pas… » maladroit, raison de leur présence au Salon, se présenter au public, encore faut-il que ce dernier soit curieux. Jean-Philippe et Cédric n’ont pas fait le déplacement pour rien. Malgré la taille de la manifestation, l’accueil était de très bonne qualité, ils en profitent pour remercier l’organisation.

 

À Bagnères-de-Bigorre, Denise Déjean a retrouvé son public qui a apprécié son dernier opus : Bleu Pyrène, un roman qui mêle secrets de famille, condition féminine et les arts, peinture et sculpture… Ce Salon garde toute son affection, car c’est ici qu’elle avait reçu le Prix de la littérature pyrénéenne avec Femmes en leurs jardins.

 

La réussite d’un salon est liée à de nombreux ingrédients : accueil très chaleureux, attention pour chaque invité, qu’il soit déjà venu ou non, des lecteurs curieux et attentifs, des bénévoles qui s’intéressent aux livres et une proportion d’auteurs en rapport au nombre de visiteurs. Cela peut paraître évident, mais forts d’une longue expérience, nous constatons que cette recette n’est pas appliquée partout… d’où certains soufflés qui retombent, mais pas à La Baume Cornillane
Lorsqu’on arrive au cœur du bourg, un carrefour désert, on est en droit de se demander si on ne s’est pas trompé… car on n’y voit personne ! Pourtant, c’est un Salon qui reçoit largement plus de visiteurs qu’il y a d’habitants au village. Bon, la barre est à 438 au dernier recensement, mais tout de même !
De nombreux visiteurs y vont en prenant tout leur temps, s’arrêtent presque à tous les auteurs, restent des heures dans la salle avant de choisir tels ou tels titres, n’oublient pas d’aller à la buvette saluer des amis et d’acheter aussi des gâteaux pour l’école et des produits locaux au petit marché dans la cour. Jean Dherbey, Dominique Lin et Myriam Saligari ont dédicacé de nombreux livres, parfois aux mêmes lecteurs. Certains étaient satisfaits de leurs choix de l’an passé et revenaient pour prolonger la lecture de Jean ou Dominique qu’ils connaissaient déjà, ou des titres d’Élan Sud qu’ils avaient appréciés, sans oublier Myriam qui, avec ses deux titres, propose de s’arrêter sur la notion du temps qui passe ou le désir et la gourmandise.

À noter, le passage de Laurence Creton venue travailler son manuscrit en cours avec Corinne Niederhoffer. Un roman épistolaire qui fera parler de lui dès le premier trimestre 2020… à suivre!

Un Salon comme celui-ci est comme un écrin du livre, protégé des turbulences de la ville, des médias, de l’urgence, si ce n’est celle de trouver « de quoi faire le plein » pour l’hiver qui s’annonce. Donc un immense merci à toute l’équipe (soutenez bien Brigitte !) pour son accueil, son excellent repas du soir avec des soupes faites maison, où l’ambiance chaleureuse a été accompagnée d’éclats de rire… Beaucoup de lecteurs ont donc apprécié ce qu’ils ont lu du catalogue Élan Sud, nous espérons conserver le lien avec eux longtemps encore avec nos nouveautés.

Prochaines dates d'octobre:

• Vendredi 18 et samedi 19, Laurence Creton, invitée à la biennale Formes et couleurs du temps à Valence (salle des Clercs), de 17h à 20h.

• Samedi 19, Dominique Lin en dédicace au Salon du livre de Saint-Martin-de-Valgagues (Alès, 30) sur le stand Elan Sud

• Samedi 26, Dominique Lin anime un atelier d'écriture à la bibliothèque d'Uchaux [84]. Inscriptions et renseignements à la bibliothèque au 04 90 40 69 97

• Samedi 26, Denise Déjean invitée à dédicacer ses romans au Super U de Tarascon-sur-Ariège de 10h à 12h30

6 auteurs invités à 3 salons… bien différents
6 auteurs invités à 3 salons… bien différents
6 auteurs invités à 3 salons… bien différents
6 auteurs invités à 3 salons… bien différents
6 auteurs invités à 3 salons… bien différents
6 auteurs invités à 3 salons… bien différents

Partager cet article

Repost0
12 octobre 2018 5 12 /10 /octobre /2018 12:11

Cette fin de semaine dernière, Elan Sud était représentée à trois endroits bien différents.


Le Salon de La Baume Cornillane où, en plus de l’accueil convivial et naturel rencontré dans de nombreuses manifestations rurales, toute l’équipe des bénévoles, chaleureuse et souriante, s’est intéressée aux invités, en prenant le temps de découvrir leurs romans. Le souligner ici n’est pas anodin, car de (trop) nombreuses fois, si l’accueil est bon, il arrive que pas une personne de l’organisation ne vienne au moins jeter un œil à ce que leurs « invités » proposent. Rien d’étonnant, dans ces cas-là, que le public ne soit pas au rendez-vous et ces Salons s’étiolent comme des fleurs sans eau… Non, à La Baume, c’est vivant, les organisateurs ont même lu par avance certains titres afin d’enrichir de leur regard les tables rondes auxquelles étaient invités les auteurs maison, permettant au public de se faire une idée plus documentée. Donc, un grand merci aux organisateurs et à la librairie l’Écriture de Chabeuil, où une grande partie de notre catalogue est disponible. Jean-Philippe Chabrillangeas, Laurence Creton, Jean Dherbey, Dominique Lin et Mireille Rossi y ont trouvé un public attentif et exigeant, ce qui leur a permis de dédicacer de très nombreux ouvrages. Deux jours de rires, de sourires, de partage, de simplicité… à renouveler ! Une grande partie des photos nous a été fournie par Claudine, Lina, Lino et Ktrin.

 

Samedi, c’était la foire de Romans, au sein de laquelle les organisateurs tentent de jouer avec le mot en introduisant un Salon du livre. Malheureusement, la recette ne prend pas, et rares sont les lecteurs venus au sein de ce grand marché annuel pour découvrir les auteurs présents, dont Bénédicte Rousset qui, au vu du peu de visiteurs, s’en est quand même honorablement sortie.

 

Dimanche, Natahalie Desperches Boukhatem dédicaçait les contes qu’elle a illustrés pour Elan Sud au Salon d’Avon-les-Roches, à propos duquel elle écrit : « Un grand merci à Éric Labayle et toute son équipe pour cet excellent salon du livre à Avon-les-Roches ! Une belle organisation, un accueil chaleureux, des lecteurs curieux et agréables, de quoi satisfaire l’ego des auteurs, plongés toujours dans le doute que nous sommes. »

 

Cela nous confirme que les organisateurs impliqués dans le monde du livre savent transmettre leur passion, et proposent un vrai tremplin pour faire (re) découvrir des auteurs, même dans des lieux très reculés, comme La Baume Cornillane qui compte à peine plus de 400 habitants.

Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…
Des auteurs et illustrateurs en dédicace, des Salons différents…

Partager cet article

Repost0
9 août 2017 3 09 /08 /août /2017 09:50

Frédéric Souterelle, Gratiane de Rigaud, Xan Reinosa, Christine Matos et Mathias Kellermann, gens de théâtre, ont prêté leur voix pour que résonnent les mots d'une sélection de romans parus chez Elan Sud, au jardin du Luxembourg, à Paris les 15 et 16 juillet 2017.

Chaque acteur était libre de son interprétation, donnant parfois une nature nouvelle au texte…

Voici les extraits de romans (vous pouvez cliquer sur le titre du roman pour en connaître les détails) :

De l'autre côté, de Bruno Alberro

 

La Balançoire, de Laurence Creton

 

Voix pour moi, d'Alicia Fertig

 

Humanum est… de Philippe Hubert

 

Passerelles, de Dominique Lin

 

Toca Leòn!, de Dominique Lin

 

Un volcan sur les toits de Paris, de Christine Matos

 

En partenariat avec Elan Sud pour le choix des romans, ce ne sont pas moins de 9 romans de la maison d'édition (De l'autre côté, de Bruno Alberro, En lisant Mona, d'Élise Blot, La Balançoire, de Laurence Creton, Voix pour moi, d'Alicia Fertig, Humanum est… de Philippe Hubert, Passerelles et Toca Leòn!, de Dominique Lin, L'Ombre et l'errant, de Marie Martin et Un volcan sur les toits de Paris, de Christine Matos) qui ont lus, ainsi des textes contemporains ainsi que des grands classiques. Seuls ces extraits nous sont parvenus.

Un grand merci à Mathias Kellermann pour le soin apporté à la transmission des textes des auteurs d'Elan Sud

Extraits audio des romans lus au jardin du Luxembourg en juillet

Partager cet article

Repost0
1 août 2017 2 01 /08 /août /2017 16:14

C'était les 15 et 16 juillet au jardin du Luxembourg, sous le kiosque, qu'ont été lus des extraits de différents romans paru chez Elan Sud par des conteurs et gens de théâtre : Frédéric Souterelle, Gratiane de Rigaud, Xan Reinosa, Christine Matos et Mathias Kellermann. C'est ce dernier qui avait mis au point ce projet, longtemps repoussé pour des raisons de sécurité. Lire en public peut entrainer des dommages, c'est bien connu…

 

En partenariat avec Elan Sud pour le choix des romans, ce ne sont pas moins de 9 romans de la maison d'édition (De l'autre côté, de Bruno Alberro, En lisant Mona, d'Élise Blot, La Balançoire, de Laurence Creton, Voix pour moi, d'Alicia Fertig, Humanum est… de Philippe Hubert, Passerelles et Toca Leòn!, de Dominique Lin, L'Ombre et l'errant, de Marie Martin et Un volcan sur les toits de Paris, de Christine Matos) qui ont trouvé une voix pour permettre aux promeneurs du jardin du Luxembourg de découvrir des textes contemporains ainsi que des grands classiques.

 

Un grand merci à Mathias Kellermann pour le soin apporté à la transmission des textes des auteurs d'Elan Sud

Pendant que certains lisaient, d'autres croquaient… (Photo © Les conteurs du Luxembourg)

Pendant que certains lisaient, d'autres croquaient… (Photo © Les conteurs du Luxembourg)

Petit résumé en quelques photos et prises de sons pour clôturer cette première édition.

Elan Sud lu en public au jardin du Luxembourg

Partager cet article

Repost0
29 mai 2017 1 29 /05 /mai /2017 10:55

Parmi les grands rendez-vous de l'année, l'antre des livres arrive dans le peloton de tête !

 

Une vraie librairie indépendante avec des éditeurs indépendants
Chaque éditeur invite un ou plusieurs auteurs ou illustrateurs qui ont fait paraître un titre dans l’année.C'est un des rares Salon de l'édition indépendante dont la ligne éditoriale est toujours de qualité. Des éditeurs venus de toute la France, de Belgique et de Suisse, présentant tous les genres de l'édition : roman, essai, polar, jeunesse, BD, fantasy, science-fiction, cuisine, terroir, régionalisme, beau livre, voyage, poésie, théâtre… que vous trouverez rarement sur les tables des librairies « indépendantes » généralistes.

 

Des nouveautés, des standards
Pendant ces deux jours, vous pourrez découvrir les nouveautés de ce début d'année :
Le courage est au bout du jardin, de Mireille Rossi, collection élan d'elles (3e roman)
L'Homme qui ouvrait les pots de confiture, de Cédric Totée, Hors Collections (2e roman)
Vents d'en haut, de Jean Dherbey, Hors Collections (3e roman). L'auteur participera à une table ronde à propos de la littérature et le sport, dimanche 4 à 16h30
Quelque chose d'absent qui me tourmente, de Jean-Pierre Cendron, Hors Collections (3e roman)
Deltas, de Jean-Philippe Chabrillangeas, Hors Collections, sortie officielle. L'auteur recevra le Prix première chance à l'écriture samedi à 12h des mains de Michèle Gazier, auteure et critique littéraire.
Le roman de Marie Martin, L'Ombre et l'errant, sera joué au théâtre du Sablier à Orange le mercredi 31 à 20h30
Christine Matos, auteure de Un volcan sur les toits de Paris, animera un atelier de théâtre durant les 2 jours.
Laurence Creton et Denise Déjean participeront à la table ronde La littérature au féminin : Inspiration, autocensure, influences samedi 3 à 15h.

 

Seront présent à l'antre des livres : Jean-Pierre Cendron, Laurence Creton, Jean-Philippe Chabrillangeas, Denise Déjean, Jean Dherbey, Dominique Lin, Marie Martin, Christine Matos, Michèle Pouget, Mireille Rossi, Myriam Saligari (samedi) et Cédric Totée

 

Tous les renseignements sur ce Salon : c'est ici

 

 

 

Elan Sud à L'antre des livres, les 3 & 4 juin, Espace Daudet à Orange
Elan Sud à L'antre des livres, les 3 & 4 juin, Espace Daudet à Orange
Elan Sud à L'antre des livres, les 3 & 4 juin, Espace Daudet à Orange
Elan Sud à L'antre des livres, les 3 & 4 juin, Espace Daudet à Orange
Elan Sud à L'antre des livres, les 3 & 4 juin, Espace Daudet à Orange
Elan Sud à L'antre des livres, les 3 & 4 juin, Espace Daudet à Orange
Elan Sud à L'antre des livres, les 3 & 4 juin, Espace Daudet à Orange
Elan Sud à L'antre des livres, les 3 & 4 juin, Espace Daudet à Orange
Elan Sud à L'antre des livres, les 3 & 4 juin, Espace Daudet à Orange
Elan Sud à L'antre des livres, les 3 & 4 juin, Espace Daudet à Orange
Elan Sud à L'antre des livres, les 3 & 4 juin, Espace Daudet à Orange

Partager cet article

Repost0
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 19:29

A la 56ème minute, Chronique de jessica Nelson. Un livre Elan Sud, après Le Berger des lumières et Renaître de tes cendres, c'était le tour de La Balançoire - http://videos.tf1.fr/au-field-de-la-nuit/emission-du-4-fevrier-2013-7805749.html

field bal

Samedi 16 février à 15 h 30, nous vous convions à un "goûter littéraire" où nous aurons le plaisir d'accueillir Laurence Creton pour son premier roman :
La Balançoire
Élise et Clémence tiennent chacune un journal intime sans se connaître. Le décès du père d'Élise va faire basculer leur vie. Le regard des deux jeunes femmes sur des événements partagés nous dresse un portrait ciselé de personnages féminins. Au-delà des thèmes de La Balançoire et des secrets de famille et à travers les six mois que dure l'histoire de ces deux demi-sœurs, l'auteur s'interroge sur l'écriture et la lecture : les livres, les citations sont comme des modes d'emploi de ce qu'Élise doit éprouver ; pour Clémence, en revanche, nourrie de la ville et des gens, les mots qu'elle découvre par sa sœur la mènent progressivement à un destin qu'elle assume, une famille qu'elle se choisit. Un questionnement aussi sur les origines, la fraternité et la révélation de soi lorsque les parents disparaissent.
Laurence CRETON Enseignante à Valence et responsable de la maison d'édition du Revif à Paris, l'auteure baigne dans la littérature jusque dans ses activités associatives. Ouverte aux cultures différentes et aux autres disciplines artistiques — le cinéma, la peinture, l'opéra... —, c'est dans l'univers du partage qu'elle signe ce roman. Elle aborde des thèmes qui lui sont chers comme la quête de l'absolu, l'impossibilité de rejoindre l'Autre ou la mélancolie avec une inscription dans les espaces, les « demeures » qu'elle construit avec des poutres maîtresses que seraient, en filigrane, Bachelard, Saint-John Perse, ou Reverdy. La poésie n'est jamais très loin. Laurence rejoint, aujourd'hui, la tradition des diaristes qui explorent les variations sur l'intime.
Les premières pages du roman sont en ligne : http://www.elansud.fr/creton
Nous profiterons de cette occasion pour déguster vos préparations sucrées, autour d'un thé, café ou autres boissons.
Entrée gratuite. Inscription obligatoire
Corinne Niederhoffer
Librairie et Editions Elan Sud.
233 rue de Rome
84100 Orange
04 90 70 78 78

Partager cet article

Repost0
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 10:01

Cinquième ouvrage publié dans la collection élan d'elles, Laurence Creton signe aujourd'hui son premier Roman chez Elan Sud.

Dans un petit mois la Balançoire rejoindra la lignée des ouvrages de cette collection féminine. 
Si vous souhaitez nous aider à développer notre travail, vous pouvez nous soutenir avec ce bon de commande. (cliquer sur le lien) ou sur la page de Laurence ici.

  3 janvier date de sortie officielle : Libraires, nous prenons vos commandes...

Élise et Clémence tiennent chacune un journal intime sans se connaître. Le décès du père d'Élise va faire basculer leur vie. Le regard des deux jeunes femmes sur des événements partagés nous dresse un portrait ciselé de personnages féminins. Au-delà des thèmes de La Balançoire et des secrets de famille et à travers les six mois que dure l'histoire de ces deux demi-sœurs, l'auteur s'interroge sur l'écriture et la lecture : les livres, les citations sont comme des modes d'emploi de ce qu'Élise doit éprouver ; pour Clémence, en revanche, nourrie de la ville et des gens, les mots qu'elle découvre par sa sœur la mènent progressivement à un destin qu'elle assume, une famille qu'elle se choisit. Un questionnement aussi sur les origines, la fraternité et la révélation de soi lorsque les parents disparaissent.

 

Format : 12 X 21 cm - 320 pages
N° ISBN : 978-2-911137-30-3
prix : 21 €

Disponible 

 

 Laurence Creton Laurence CRETON : Enseignante à Valence et responsable de la maison d'édition du Revif à Paris, l'auteure baigne dans la littérature jusque dans ses activités associatives. Ouverte aux cultures différentes et aux autres disciplines artistiques — le cinéma, la peinture, l'opéra... —, c'est dans l'univers du partage qu'elle signe ce roman. Elle aborde des thèmes qui lui sont chers comme la quête de l'absolu, l'impossibilité de rejoindre l'Autre ou la mélancolie avec une inscription dans les espaces, les « demeures » qu'elle construit avec des poutres maîtresses que seraient, en filigrane, Bachelard, Saint-John Perse, ou Reverdy. La poésie n'est jamais très loin. Laurence rejoint, aujourd'hui, la tradition des diaristes qui explorent les variations sur l'intime.

Partager cet article

Repost0