Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • Elan Sud, maison d'édition en littérature générale
  • : Maison d'édition Elan Sud, littérature générale, à Orange (84). Ses auteurs et leurs romans. Parutions, articles, interviews, commentaires. Actualité des salons du livre, rencontres avec le public. Site d'échange littéraire. Organisation du concours de manuscrits : Prix première chance à l'écriture
  • Contact

Recherche

l'actualité

Agenda des salons, des parutions.
Rencontre avec les auteurs : C'est ici

Bonjour à tous,

J'ai ouvert ce blog pour vous permettre de réagir aux lectures de nos ouvrages. Les auteurs vous répondront avec plaisir en fonction de leur emploi du temps, laissez-leur un commentaire.

Un calendrier pour retrouver les auteurs, un Blog pour prolonger une conversation…

Un Prix Littéraire pour donner "Une Première Chance à l'Écriture" (un contrat d'édition à la clé)
Pour rester informé des dates de Rencontres & Dédicaces, des parutions, des nouveaux articles, inscrivez-vous à la liste de diffusion.
Ce site est à consommer sans modération. A vous de jouer.
Corinne, responsable d'édition
Pensez à vous inscrire à la lettre d'information
 
  juin 2016:  le 9e Salon de l'édition indépendante se déroulera à Orange (84).
  le site L'Antre des Livres - renseignements : e-l-u@orange.fr
21 septembre 2007 5 21 /09 /septembre /2007 18:14
"Une fois encore les minorités n'ont pas droit de cité"
Ainsi Rigoberta Menchu est éliminée dès le premier tour des élections présidentielles
au Guatemala. Avec 3,02% de voix, l'échec est cuisant pour celle qui a été prix
Nobel de la paix en 1992. Alors que son pays réunit 60% d'une population laissée
pour compte. Son image et son aura n'auront donc pas suffi.

Au-delà du résultat des urnes, cela montre une fois encore que les minorités n'ont
pas droit de cité. Un tel score indique aussi que les doléances des Indiens
concernant le problème de la répartition de la terre dans ce pays d'Amérique
centrale ne sera pas résolu, comme dans les autres régions du monde d'ailleurs.
Las, les dirigeants des états petits ou grands se trouvent légitimer par les
élections. La perte des identités, du droit d'exister dans le respect des traditions
peut se poursuivre en toute impunité.
 

Partager cet article

Repost 0
22 août 2007 3 22 /08 /août /2007 17:38
bleuets3aut2.jpg        Ce week-end, la maison d’édition Élan Sud, fondée par Corinne Lin, a été invitée à présenter ses auteurs et son catalogue à la librairie du Bleuet, à Banon dans les Alpes de Hautes-Provence, tout près de Sault.
Un établissement à part dans le paysage des librairies, fussent-elles indépendantes, dirigé par Joël Gattefossé depuis 1990 et devenu aujourd’hui une véritable institution.

«Pour notre maison, c’est important d’être ici. D’abord, par le nombre de clients qui passent. Mais aussi pour nous faire connaître, par rapport aux autres éditeurs qui disposent d’autres moyens que nous pour la diffusion de leurs ouvrages»,
explique l’éditrice.

A le rentrée de septembre, une nouvelle collection verra le jour: Regards. Elle recevra en ouverture Philippe Hubert, un nouvel auteur, qui signe un recueil de nouvelles. Deux autres titres devraient sortir d’ici la fin de l’année.


Partager cet article

Repost 0
7 juin 2007 4 07 /06 /juin /2007 18:10
 "La porte" de Magda Szabo

 Les adeptes du Café littéraire invitent à discuter du roman de Magda Szabo "La porte" sorti chez Viviane Hamy, le vendredi 29 juin à 18h30 au café de la Gare. L’auteur hongroise nous entraîne dans une famille de Budapest. Elle retrace avec finesse les relations entre la jeune patronne et une vieille femme de ménage. Un personnage shakespearien. Elle croque un portait atypique d’une femme peu ordinaire, maniaque souvent et sachant parler au chien. Car le chien Viola sert de transition entre les deux êtres qui se côtoient entre jalousie et admiration.

Partager cet article

Repost 0
23 mai 2007 3 23 /05 /mai /2007 09:36
vendredi 25 mai à 18h30 au café de la Gare à Orange (84).
La discussion sera sans nul doute chaude.
Les adeptes du Café littéraire se retrouveront autour du "Retour à Brooklyn" roman de Hubert Selby. Un choix qui prêtera à discussion quant à l’écriture et au thème abordé. La forme de Shelby est unique avec son style parlé ou se marque les accents de New-York. Déroutant par moment, riche à tout instant. Cette fois, l’auteur américain nous entraîne dans l’univers de la drogue. On suit pas à pas cette descente en enfer.

Partager cet article

Repost 0
15 mai 2007 2 15 /05 /mai /2007 15:42

199.jpg
René Char
Poète français

Né à L'Isle sur la Sorgue le 14 juin 1907
Décédé à Paris le 19 février 1988
Le nombre de manifestations se rapportant au centenaire de la naissance du poète René Char est impressionnant. Cela fait deux ans que Marie-Claude Char, son épouse, oeuvre pour que soit célébré cet anniversaire. Samedi matin, elle est venue évoquer sa mémoire au salon du livre de Sorgues et l'après midi, elle a rencontré les responsables du festival de théâtre d'Avignon où "Les feuillets d'Hypnos" seront montés par Frédéric Fisbach dans la cour d'Honneur les 15, 16 et 17 juillet. L'homme de lettres de l'Isle-sur-la-Sorgue est célébré à la Bibliothèque nationale à Paris. Le Japon attend le mois prochain Marie-Claude Char pour une série de conférences au Pays du soleil levant. De nombreuses revues consacrent des numéros hors série au chantre de la Sorgue. Que reste-t-il donc de l'esprit du poète à l'aube du XXIe siècle?

«Il y a toujours un réel engouement pour René Char» explique sa femme. «La seconde version de "Lettra Amorosa" illustrée par Bracque s'est déjà vendue à 30 000 exemplaires. C'est exceptionnel pour de la poésie. Mais au-delà de l'écriture, René Char c'est aussi l'engagement comme il l'a démontré pendant la Seconde Guerre mondiale en entrant rapidement en résistance. René Char est resté fidèle que ce soit à ses amis ou dans les régions où il a vécu».

Partager cet article

Repost 0
15 mai 2007 2 15 /05 /mai /2007 14:39

Dans le cadre de ses cycles de conférence, l’association Agora avait invité vendredi 11 mai à 20h30 au lycée de l’Arc à Orange le philosophe Étienne Tassin. Sa conférence portait sur la vie politique selon Hannah Arendt. Il a situé la pensée de la philosophe dans l’action politique nécessaire à la quête de la liberté. Il a défini cette expression comme une action collective qui n’a ni avant ni après. Une forme spontanée souvent vouée à l’échec qui rejaillit quand le besoin de liberté d’un groupe se fait à nouveau sentir. Un débat qui a sucité bien des questions dans l’assistance.

Stamp-Hannah-Arendt.jpg
Les mots justes
trouvés
au bon moment sont de l'action.

                                                            [Hannah Arendt]
Née à Hanovre le 14 octobre 1906
Décédée à New York le 04 décembre 1975
 

Prochaine conférence le vendredi 1er juin avec Michel Terestchenko.

                                Renseignements au 04 90 51 71 18
                                ou à www.agorange.net.
IMG-2300.JPG

Partager cet article

Repost 0